« Yvon Lambert »

Collection Lambert : Jean-Luc Choplin nommé président

Jean-Louis Choplin a été nommé président de la Collection Lambert, à Avignon, par son conseil d’administration. La Collection, qui a ouvert ses portes en 2000, est aujourd’hui abritée dans les hôtels de Caumont et de Montfaucon, où Yvon Lambert, galeriste et collectionneur, a mis en dépôt sa collection personnelle. Diplômé de sciences économiques et de l’École Normale de Musique de Paris, Jean-Luc Choplin a été directeur général du Théâtre du Châtelet, où il a demandé à plusieurs artistes contemporains de réaliser des œuvres, notamment le duo d’artistes Pierre et Gilles pour l’affiche du Chanteur de Mexico, une opérette de Francis Lopez, ou encore l’artiste russe provocateur Oleg Kulik pour la mise en scène des Vêpres de la Vierge de Verdi, pour instaurer selon ses mots « une signature Châtelet, entre cultures populaire et savante ». Outre la présidence de la Collection Lambert, Jean-Louis Choplin est en charge de la programmation et de la direction artistique de la Seine Musicale, la cité musicale de l’île Seguin à Boulogne, qui ouvrira au printemps...

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

La galerie Yvon Lambert ferme ses portes 

Selon Libération, la galerie Yvon Lambert, située à Paris rue Vieille du Temple, fermera ses portes à la fin de l’année 2014. La galerie avait déjà fermé son espace new-yorkais en 2011. Yvon Lambert se retire ainsi du métier de galeriste, à 68 ans, afin de se consacrer à la Collection Lambert, en Avignon. Yvon Lambert a d’abord ouvert une galerie à Vence (Alpes-Maritimes) — où il est né en 1946 —, avant d’ouvrir un espace à Paris, dans le quartier des Beaux-Arts en 1966, puis proche du Centre Pompidou en 1977. Anselm Kieffer est pressenti pour être le dernier artiste exposé dans la...

Tags : , , , ,

Kendell Geers chez Yvon Lambert

Paris, le 11 avril 2014, Art Media Agency (AMA). « Solve et Coagula », la troisième exposition personnelle de l’artiste Kendell Geers chez Yvon Lambert, a lieu du 26 avril au 31 mai 2014. Le cœur du travail de Kendell Geers, dans cette exposition, est de tester et de questionner la logique de transgression — potentiellement portée par l’art. Pour cette exposition, l’artiste sud-africain mêle des installations, peintures et performances et montre une part non négligeable de son travail dédiée à la violence et à une idée d’absence de reconstruction. Le titre de l’exposition, ayant pour étymologie le vocabulaire de l’alchimie, signifie l’inévitable destruction organique qui nous menace tous, avant l’évasion de l’âme. La performance « Ritual Resist » — influencée par le concept de ligne de fuite de Gilles Deleuze et Felix Guattari —, les tableaux à motifs tribaux, les images de balançoires aux sièges sertis de tessons de bouteilles, sont autant d’expériences sensibles, nous incitant à expérimenter et penser les limites de l’art, de l’histoire, d’un récit....

Tags : , , , ,

Louise Lawler interroge l’espace d’exposition chez Yvon Lambert

Paris, le 11 février 2014, Art Media Agency (AMA) La galerie Yvon Lambert propose du 14 mars au 19 avril 2014 l’exposition « No Drones » consacrée à Louise Lawler. Les œuvres exposées ont été créées à l’origine pour sa rétrospective qui a lieu au Ludwig Museum de Cologne — du 11 octobre 2013 au 26 janvier 2014. « No Drones » déploie une série de vinyles en noir et blanc, élaborés à partir de photographies de Louise Lawler prises dans des musées, des collections privées, des maisons de ventes, etc. L’artiste a subi les influences déconstructivistes des premières avant-gardes et les perpétue aujourd’hui avec une démarche photographique résolument conceptuelle. Effectivement, Louise Lawler s’intéresse, à l’instar de Marcel Duchamp ou d’Yves Klein, à ce qui fait l’œuvre d’art, à ce qui créé la condition d’Art — notamment en lien avec sa logique de monstration. Avec ces vinyles, simples traits noirs sur fond blanc, elle met à nu l’espace d’exposition et nous invite à réfléchir sur l’importance du contexte dans nos considérations...

Tags : , , , ,

La galerie Skarstedt s’intéresse aux anciens locaux de la Haunch of Venison

New York, le 30 octobre 2013, Art Media Agency (AMA). D’après un article publié sur le site galleristny.com, la Skarstedt Gallery projette de reprendre l’espace de galerie anciennement occupé par Haunch of Venison, situé au 550 West 21st Street de New York. La galerie doit encore apporter des détails sur ce projet, et n’a toujours pas confirmé de date d’ouverture précise. Haunch of Venison a été fondée à Londres en 2002, et a été rachetée par Christie’s en 2007. Jusqu’à 2011, la galerie était située au Centre Rockefeller, au-dessus des bureaux de Christie’s. Par la suite, elle s’est installée dans un espace à Chelsea, préalablement occupé par Yvon Lambert, qui a fermé en mars...

Tags : , , , , , ,

Ad.