« Yves Klein »

Klein d’œil et pied de nez

Après Gustav Klimt en installation immersive – à l’Atelier des Lumières, à Paris –, c’est au tour d’Yves Klein d’être confronté à la réalité augmentée. Rendez-vous cet été à Nice pour une plongée numérique au cœur de la « Révolution bleue ». Plein les yeux !   Yves Klein est né à Nice… en 1928. C’est donc en toute logique que l’on célèbre cette année sur la Riviera les 90 ans de sa naissance. Là où l’affaire prend un tour moins banal, c’est que l’exposition-hommage qui lui est rendu se tient… au cœur d’un centre commercial – Nicetoile, soit 19.600 m² entièrement dévolus aux désirs les plus ardemment consuméristes. Mais la trouvaille la plus décoiffante, c’est l’accrochage : une installation immersive faisant appel à la réalité augmentée ! Bref, de l’art du shopping au marché de l’art, Klein, éternel apôtre de l’immatériel, nous revient dans une version 2.0. En clair, les œuvres originales ont ici été numérisées en 3D, traitées en ultra-HD, le tout réalisé par la société LEXPO Augmentée, en partenariat avec l’agence Artcurial Culture. Titré « La vibration de la couleur », ce tout premier module d’une rétrospective numérique destinée à voyager pendant dix ans a des allures d’eurêka. Mais reprenons…   Nous sommes au début des années 1960, Castro vient de prendre le pouvoir à Cuba, pendant qu’à New York l’économiste John Kenneth Galbraith s’apprête à publier L’Ère de l’opulence. Tout va bien. Au milieu de tout ça, en Europe, le groupe des Nouveaux Réalistes emmené par le critique Pierre Restany se lance dans la grande « aventure de l’objet ». Lointains cousins du Pop art américain, les membres de ce collectif un peu flou œuvrent avec vigueur. Exaltation métaphorique de l’objet, sens du spectacle, appropriation du réel… La topologie du Nouveau Réalisme est complexe. Le...

Tags : , , , ,

Yves Klein en vedette au Royaume-Uni

Du 20 octobre au 5 mars 2017, l’exposition « Yves Klein », comptant environ 30 œuvres de l’artiste français à la Tate Liverpool, crée l’événement en Grande-Bretagne où son oeuvre n’avait pas fait l’objet d’exposition d’envergure depuis 20 ans. Outre ses multiples influences sur le minimalisme, l’art conceptuel et la performance — avec ses « pinceaux humains » pour la série « Anthropométries » —, Klein est aussi important pour ses recherches alchimiques avec le marchand de couleurs Édouard Adam dont a résulté, à la demande de l’artiste, le pigment connu sous le nom de International Klein Blue...

Tags : , , , , , , , , ,

Le Bleu sous toutes ses coutures

Une couleur que Louise Bourgeois décrivait comme une porte vers « un monde de liberté », dont Matisse déclarait « qu’elle pénètre votre âme », que Kandinsky encensait comme étant « le domaine de l’abstraction et de l’immatériel », dont Yves Klein parlait comme d’une couleur « au-delà de toute dimension » et que Ruskin voyait comme « désignée par les divinités pour être source de plaisir » ; le bleu a inspiré, torturé et laissé perplexes les artistes pendant des siècles. Autrefois extrêmement rare et remarquablement absente du début de l’Histoire de l’art, la couleur bleue est aujourd’hui considérée comme bien plus inoffensive comparée aux fortes connotations auxquelles elle a été associée tout au long de l’histoire. Mais cette couleur, inextricablement liée à l’histoire sociale, économique et culturelle, a-t-elle vraiment été neutralisée ? AMA s’est intéressé à l’histoire de cette couleur ainsi qu’à son rôle dans le monde de l’art d’aujourd’hui. Les premières réalisations picturales, qui animent les parois des grottes préhistoriques, sont totalement dépourvues de la couleur bleu, arborant plutôt des teintes rouges, marron, ocre et noires issues de la terre, les seuls pigments disponibles à l’époque. Plus tard dans l’histoire, le bleu était loin de constituer une couleur majeure dans la production artistique des anciennes civilisations. Bien qu’il eut été utilisé dans une certaine mesure dans des tableaux et décorations, les Grecs ne possédaient aucun mot pour le désigner et les Romains le considéraient avec mépris comme une couleur réservée à l’uniforme des travailleurs et des barbares. L’azur pénétrant que nous connaissons aujourd’hui était restreint à la mer et au ciel, puisque, sans l’invention de l’extraction, une couleur faiblement bleutée ne pouvait être qu’extraite d’une décoloration végétale. Les Égyptiens, cependant, constituaient l’unique ancienne civilisation à posséder un mot pour désigner le bleu, ainsi qu’à vénérer cette couleur, créant ce qui est largement reconnu comme le premier pigment...

Tags : , , , , , , ,

Klein et Warhol à la Skarstedt Chelsea

L’exposition consacrée à Yves Klein et Andy Warhol s’achève le 21 juin à la Skarstedt Gallery de Chelsea (New York). Cette exposition inaugurale propose dix travaux de la série Oxidation Paintings (1977-78) de Warhol, en parallèle de douze œuvres de Klein : Fire Paintings (1961). Utilisant une technique innovante et expérimentale, Klein se munissait d’un petit chalumeau pour tracer des brûlures sur le papier, un procédé similaire à l’héliographie. Une décennie après, ce procédé a inspiré Warhol. Il s’est servi d’urine et de peinture métallique afin de créer une « présence physique » à la texture singulière. Dans le même temps, il défiait l’acte de peindre, mettant ainsi en lumière le cheminement de l’artiste vers l’abstraction. Skarstedt Chelsea est le troisième espace du marchand suédois. Les deux autres se trouvent dans l’Upper East Side de Manhattan et à Londres. Évoquant son nouvel espace d’exposition, Per Skarstedt explique : « Nous voulions trouver un espace qui avait plus de flexibilité afin de montrer des peintures de grand format ainsi que de la sculpture...

Tags : , , , , , ,

Succès pour Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely et Yves Klein chez Christie’s Paris

Paris, le 30 octobre 2013, Art Media Agency (AMA). La vente dédiée à la collection de Jan et Dagny Runnqvist de la Galerie Bonnier, organisée chez Christie’s Paris le 26 octobre, a rencontré un réel succès, avec l’adjudication de la moitié des pièces au-dessus de leurs estimations, la vente de 92 % des lots et de 100 % de la valeur estimée. Laetitia Bauduin, Directrice des ventes précise qu’avec un total de 2,4 millions d’euros « le département est très satisfait de ces bons résultats […] L’artiste phare de cette vente était sans nul doute Niki de Saint Phalle dont l’œuvre La Tempérance s’est vendue 181.500 €. Son mari Jean Tinguely, également promu par le couple durant de nombreuses années, était lui aussi placé sous le feu des enchères ; son œuvre Triptyque au Schtroumpf s’est vendue 6.875 €. Par ailleurs, les œuvres d’Yves Klein ont séduit de nombreux enchérisseurs dont notamment S41 – La Vénus d’Alexandrie (Vénus Bleue) qui a réalisé 115.500 €, ou la Victoire de Samothrace qui s’est vendue 97.500 €.» À noter la forte présence d’enchérisseurs français, suisses mais également américains dans la salle, au téléphone et un tiers en...

Tags : , , , , , ,

Ad.