« Wolfgang Tillmans »

Wolfgang Tillmans, aux frontières du visible

Une exposition se termine, une autre commence… Alors que la monographie dédiée au photographe allemand Wolfgang Tillmans s’achève à la Tate de Londres, la rétrospective que lui consacre la Fondation Beyeler démarre dans la printanière ville suisse. Parfait timing pour étudier d’un peu plus près cet artiste aux mille expérimentations…   Les superstars de la photographie contemporaine ne sont toujours (et malheureusement) pas légion. Même si le médium a pleinement acquis ses lettres de noblesse cette dernière décennie, son écosystème reste encore fermé : galeries dédiées, ventes aux enchères thématiques, foires monomédiums, revues spécialisées… De ce point de vue, l’Allemand Wolfgang Tillmans fait figure de phénomène. Reconnu très tôt – et de manière continue – par les institutions et la critique artistique, il fait déjà partie des photographes les plus en vogue… Pourtant, on sent bien que l’artiste a encore de quoi nous épater. Né en 1968 à Remscheid, dans l’ouest de l’Allemagne (proche de Cologne et de Düsseldorf, donc de la Belgique et des Pays-Bas, tourné vers l’Europe), il découvre encore adolescent le travail photographique de Polke, Richter et Rauschenberg dans les musées des grandes villes voisines. Après trois ans à Hambourg, Tillmans poursuit ses études dans le sud de l’Angleterre, à l’Université des Arts et de Design de Bournemouth. Il s’installe ensuite à Londres, puis réside un an à New York, en 1994. C’est là qu’il rencontrera son premier soutien, le galeriste Andrea Rosen, et son amant, le peintre Jochen Klein. Les deux Germains reviendront en Europe, où ils vivront ensemble dans la capitale britannique jusqu’au décès de Klein en 1997, victime du SIDA. Tillmans n’a pas encore 30 ans. En 2000, l’artiste sort de l’anonymat du jour au lendemain en devenant le premier photographe et le premier non-Britannique à recevoir le très réputé prix Turner… un an...

Tags : , , , , , , , , , ,

Wolfgang Tillmans remporte le Hasselblad Photography Award

Le photographe et artiste allemand Wolfgang Tillmans a remporté le Hasselblad Foundation International Award de la Photographie de l’année 2015, d’une valeur de 1 M SEK, soit 120.000 $. Le prix annuel de la photographie de la fondation est considéré comme l’une des récompenses les plus importantes du monde. Le travail de Wolfgang Tillmans sera présenté avec le prix lors d’une cérémonie à Göteborg, en Suède, le 30 novembre 2015. Le 1er décembre, le Hasselblad Center accueillera une exposition du travail de Wolfgang Tillmans, en même temps qu’aura lieu le lancement de son nouveau livre et qu’il tiendra un séminaire. La fondation a expliqué : « Wolfgang Tillmans s’est établi parmi les artistes les plus originaux et novateurs de sa génération, poussant constamment le médium photographique dans de nouvelles directions. Sa pratique a abordé des sujets d’importance politique et sociale depuis les années 1990, reflétant directement et indirectement le pouvoir de l’image photographique dans l’engagement critique autour de nous dans le monde. » La Fondation Hasselblad a été fondée en 1979 et elle a pour but de promouvoir l’éducation et la recherche dans le champ de la photographie et des sciences naturelles. Le Hasselblad Award a été attribué pour la première fois en 1980. Parmi ceux qui l’ont obtenu, on compte Miyako Ishiuchi, du Japon, en 2014, Joan Fontcuberta, d’Espagne, en 2013 et Paul Graham, du Royaume-Uni, en 2012....

Tags : , , , , ,

Wolfgang Tillmans rejoint David Zwirner

New York, le 26 février 2014, Art Media Agency (AMA). Le photographe allemand Wolfgang Tillmans est dorénavant représenté par David Zwirner à New York. Le 10 février dernier, des comptes-rendus ont circulé, annonçant que Wolfgang Tillmans avait quitté Andrea Rosen, avec laquelle il avait été associé pendant vingt ans. Andrea Rosen a confirmé le départ de l’artiste dans un courriel publié sur le site Internet Gallerist NY : « Non seulement je respecte le droit d’un artiste de faire des choix, mais j’ai également une profonde estime pour le travail de Wolfgang. Lui et moi continuons d’entretenir un dialogue sérieux et personnel qui, dans l’esprit de notre relation de vingt ans, continuera à la fois d’un point de vue professionnel et personnel ». Les spéculations quant à sa décision de rejoindre David Zwirner ont à présent reçu une confirmation. Wolfgang Tillmans est toujours représenté par Maureen Paley à Londres et Daniel Buchholz à Berlin. Né en 1968 à Remscheid en Allemagne, il a été le premier photographe et artiste non britannique à s’être vu décerner le Turner Prize, en...

Tags : , , , , , ,

Wolfgang Tillmans à l’honneur au Museo del Banco de la República de Bogotá

Bogotá, le 9 janvier 2013, Art Media Agency (AMA). A l’occasion de l’exposition dédiée au photographe allemand Wolfgang Tillmans au Museo del Banco de la República in Bogotá, un documentaire sur l’artiste sera projeté le 18 janvier, de 16h à 17h, dans l’auditorium du musée. Tillmans (né en 1968) est considéré comme un des plus grands photographes contemporains allemands. Il est lauréat du Turner Prize en 2000 et a exposé dans de nombreux musées et galeries célèbres dans le monde entier. Le documentaire de 13 minutes fait partie de la série « Contacts », dont il illustre les concepts principaux : l’approche première de la photographie, la recherche d’une nouvelle définition de la notion d’identité, le passage en revue des manifestations de l’abstrait en photographie, la production et la reproduction de l’image, entre autres. Ces vingt dernières années, Tillmans a essayé de redéfinir la photographie et les formes sous lesquelles elle est présentée. Dans cette exposition ouverte jusqu’au 28 janvier 2013 est explorée la complexité de la création de l’image photographique. Ses clichés révèlent son attachement à ce qu’il décrit comme « une abstraction basée sur le...

Tags : , , , , ,

Wolfgang Tillmans au Museo de Arte del Banco de la República de Bogotá

Bogotá, le 9 novembre 2012, Art Media Agency (AMA). Jusqu’au 28 janvier 2013, le Museo de Arte del Banco de la República de Bogotá (Colombie) présente une exposition consacrée à l’artiste-photographe Wolfgang Tillmans. Hans Ulrich Obrist, Julia Peyton-Jones et Sophie O’Brien de la Serpentine Gallery de Londres assurent le commissariat de cette rétrospective. Pendant ces vingt dernières années, Tillmans s’est évertué à redéfinir la photographie et les formes par lesquelles elle se présente. Dans cette exposition, il explore les complexités de la création d’images photographiques : la multitude de photographies reflète, en effet, son engagement envers ce qu’il décrit comme une « abstraction basée sur le monde réel ». Tillmans a été reconnu à la fin des années 1980 pour ses clichés à première vue anodins, mais non moins témoins du monde contemporain. C’est en reconfigurant avec intelligence certaines idées sur le reportage photographique et en reflétant les débats autour des politiques identitaires de l’époque que le travail de cette période a pu saisir la fragilité de la vie humaine et la beauté intrinsèque des objets du quotidien. Ce travail initial s’est étendu au point de rendre compte d’un engagement plus important dans différents genres tels que le portrait, le paysage, la nature morte et l’abstraction. L’expérience et l’inconnu ont toujours joué un rôle crucial dans la pratique de Tillmans. Depuis 1957, le Museo de Arte del Banco de la República a commencé l’édification d’une collection d’art colombien, latino-américain et européen, qui comptent actuellement plus de 3.500 œuvres ; l’institution expose ses pièces régulièrement dans différents espaces de la capitale...

Tags : , , , , , , , , , ,

Ad.