« Tate Modern »

Data : Rauschenberg, les enchères à la traîne ?

Robert Rauschenberg, le frondeur ; Robert Rauschenberg, l’expérimentateur invétéré. Celui qui travaillait dans « l’intervalle séparant l’art de la vie » a contribué à l’émergence du concept de « plasticien », en imprimant de sa marque l’histoire de l’art de la seconde moitié du XXe siècle. Le marché suit-il ? Robert Milton Ernest Rauschenberg naît le 22 octobre 1925 à Port Arthur, dans un Texas acquis à l’extraction pétrolière. Ses parents, protestants convaincus, n’ont pas beaucoup de moyens ; il descend d’un grand-père médecin allemand qui s’était entiché d’une Indienne Cherokee. À seize ans, le jeune Rauschenberg commence des études de pharmacie à l’Université du Texas d’Austin. En 1943, il est incorporé dans l’armée américaine et intègre le Navy Hospital Corps de San Diego, en Californie. Libéré en 1945, il intègre le Kansas City Art Institute puis s’envole pour l’Académie Julian à Paris. Il y rencontre Susan Weil, avec qui il aura un fils. Rauschenberg poursuit ses études au Black Mountain College (Caroline du Nord), où il rencontre Josef Albers. Un crochet par New York et l’Art Students League, aux côtés de Morris Kantor et Vaclav Vytlacil, lui permet de faire la connaissance de Knox Martin et de Cy Twombly. L’année 1952 marque un tournant dans sa carrière. Alors qu’il est encore étudiant au Black Mountain College, il participe à l’ « Untitled event », ou Theatre Piece N°.1, fréquemment considéré par les historiens comme le premier happening, aux côtés de John Cage, Merce Cunningham, du pianiste David Tudor et de Jay Watt. La même année, il parcourt l’Europe et l’Afrique du Nord avec son amant Cy Twombly. Au tournant des années 1950, alors que les États-Unis sont acquis à l’expressionnisme abstrait, Robert Rauschenberg a déjà entrepris d’incorporer les matériaux du quotidien dans ses œuvres, de désacraliser l’art et d’abolir le principe sacré...

Tags : , , , , , , , , , ,

Michael Wellen, commissaire de l’art international à la Tate

La Tate a recruté Michael Wellen comme commissaire de l’art international au musée. Michael Wellen, qui prendra ses fonctions en décembre, a pour mission le développement de la représentation de l’art d’Amérique latine dans la collection du musée et du programme d’expositions de la Tate Modern. Il était commissaire assistant du département de l’Amérique latine au musée des beaux-arts de Houston depuis 2011. Auparavant, Wellen était chercheur au Jack S. Blanton Museum of Art à Austin et professeur à la Rice University, où il a tenu un séminaire sur l’art et les films latino-américains depuis...

Tags : , , , , ,

Michael Wellen, commissaire de l’art international à la Tate

La Tate a recruté Michael Wellen comme commissaire de l’art international au musée. Michael Wellen, qui prendra ses fonctions en décembre, a pour mission le développement de la représentation de l’art d’Amérique latine dans la collection du musée et du programme d’expositions de la Tate Modern. Il était commissaire assistant du département de l’Amérique latine au musée des beaux-arts de Houston depuis 2011. Auparavant, Wellen était chercheur au Jack S. Blanton Museum of Art à Austin et professeur à la Rice University, où il a tenu un séminaire sur l’art et les films latino-américains depuis...

Tags : , , , , , ,

Sanford Biggers rejoint les artistes de la galerie Marianne Boesky

La galerie new-yorkaise Marianne Boesky représente désormais l’artiste Sanford Biggers, qui bénéficiera d’une exposition dans la galerie l’an prochain. La galerie présentera également son travail sur son stand à Art Basel Miami Beach au mois de décembre. Une exposition monographique de Biggers est actuellement présentée au Museum of Contemporary Art Detroit, « Subjective Cosmology ». Récemment, il a été également exposé au Brooklyn Museum, au Sculpture Center et au MASS MoCA, et a participé à des expositions de groupe à la Tate Britain et Modern, au Whitney Museum of American Art, au Studio Museum de...

Tags : , , , , , , , , , ,

Quand les musées font affaire avec les collectionneurs privés

The Art Newspaper rapporte que des directeurs de musées organisent depuis quelques années des expositions pour des collectionneurs avec des musées privés à l’international, pour renforcer leur budget délaissé par les fonds publics. Frances Morris, la directrice de la Tate Modern, a notamment organisé une exposition d’art d’après-guerre asiatique et européen pour le musée privé du collectionneur George Economou à Athènes, comme l’avait fait plus tôt dans l’année le conservateur Mark Godfrey avec une rétrospective d’art minimaliste. Le collectionneur grec, qui fait partie du conseil d’administration de la Tate Foundation, a fait une importante donation à la Tate Modern… Iwona Blazwick, la directrice de la Whitechapel Gallery, a également conclu un accord de trois ans avec la famille anglo-canadienne Weston, en 2011, en échange de quoi une exposition a été organisée dans leur résidence, à Windsor en Floride. Le directeur du LACMA, Michael Govan, a quant à lui travaillé avec François Pinault pour procéder à l’acquisition d’une installation de Bruce Nauman, For Beginners (2010), et le musée possède aujourd’hui 50 % de l’œuvre. Rappelons que Govan avait curaté une exposition d’Arte povera à la Punta della Dogana, à...

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Ad.