« Sotheby’s »

752,3 M$ en une semaine pour Sotheby’s

Avec une moyenne de 85 % des lots vendus, Sotheby’s a totalisé en une semaine 752,3 M$ avec la dispersion de la collection David Bowie à Londres, les ventes consacrées à l’art des XXe et XXIe siècles à New York et les bijoux à Genève. Sotheby’s a ainsi dépassé une estimation globale de 180 M$. Le président et directeur général de Sotheby’s, Tad Smith, a déclaré : « Sotheby’s a démontré que ses clients consignataires devraient être confiants sur l’état des marchés, et ses actionnaires devraient être enthousiastes pour l’avenir de...

Tags : , , ,

Impressionnistes et modernes à Paris

La dernière vente d’art impressionniste et moderne de l’année, chez Sotheby’s à Paris, aura lieu le mercredi 7 décembre prochain. La maison de ventes aux enchères propose une œuvre redécouverte de James Ensor, Squelette arrêtant masques (1891), estimée entre 1 et 1,5 M€. Conservée au sein d’une même collection, cette huile sur toile apparaît pour la première fois sur le marché. Dans cette vente, Magritte sera à l’honneur avec cinq lots, quatre études de corps féminin et de têtes sur papier des années 1940 et 1950, et un tableau de jeunesse, VIe Nocturne, estimé entre 120.000 et 180.000 €. Outre un rayogramme unique de 1927 et une composition de 1938 de Man Ray, un très rare ensemble d’œuvres de 1936 de Wifredo Lam sera dispersé, provenant d’une prestigieuse collection...

Tags : , , , , , , ,

Le milliardaire Steven Cohen se retire de Sotheby’s

L’investisseur milliardaire américain et collectionneur d’art Steven Cohen a revendu ses parts de Sotheby’s, qui représentaient un million d’actions, comme le rapporte The Antiques Trade Gazette. La société de Steven Cohen, Point72 Asset Management, avait réalisé un important investissement dans l’activité de Sotheby’s, dont il était le cinquième actionnaire avec 3,2 millions d’actions. Il a progressivement réduit sa part au cours de cette année et, au fil des trois derniers mois, s’en est complètement déchargé. Les actions de Sotheby’s ont augmenté de plus de 40 % entre février et octobre, après avoir annoncé des plans de réduction des coûts. La semaine dernière, Sotheby’s a révélé dans ses résultats du troisième trimestre que la réduction des coûts avait entraîné une réduction de 6 % des dépenses au cours de la période et une réduction de 12 % sur le semestre. A la suite de la nomination de Linus Cheung comme membre du conseil d’administration, Sotheby’s et son plus grand actionnaire, le groupe chinois Taikang Insurance, sont convenus, par ailleurs, que Taikang n’augmenterait pas sa participation à Sotheby’s au-delà de 15 % pour les trois prochaines...

Tags : , , , , ,

Sotheby’s se défend de toute implication dans l’affaire entre Yves Bouvier et Dmitri Rybolovlev

Un conflit de longue date oppose le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev à l’homme d’affaires suisse Yves Bouvier, le président de Natural Le Coultre, autour de la vente d’une peinture de Leonard de Vinci. L’œuvre, un thème classique dit Salvator Mundi, avait été vendue en 2013 par Sotheby’s lors d’une vente privée à une société contrôlée par Yves Bouvier, pour 80 M$, par un groupe de concessionnaires composé de Warren Adelson, président des Adelson Galleries, les marchands d’art new-yorkais Alexander Parish et Robert Simon. Bouvier a revendu le tableau à Rybolovlev pour 127,5 M$. Le groupe des concessionnaires menace maintenant de poursuivre Sotheby’s pour la différence, la maison de ventes portant plainte devant la cour fédérale de Manhattan lundi dernier. Sotheby’s a déclaré n’avoir rien à voir avec l’affaire privée qu’Yves Bouvier a conclue avec Rybolovlev et qu’en outre la maison de ventes n’a pas gagné d’argent sur la transaction. Alexander Parish, qui pensait détenir une copie, avait acheté la peinture pour moins de 10.000 $ à l’occasion d’une vente de succession en Louisiane, au début des années...

Tags : , , , , , , , , , ,

Collection David Bowie : la folie Memphis

Retour sur l’un des courants majeurs du design, à l’occasion de la vente de la collection David Bowie, chez Sotheby’s à Londres. De très chères enchères pour un ensemble de meubles et objets réalisés par le groupe Memphis. L’industrialisation du XIXe siècle fait entrer l’Europe dans l’ère de la mécanique. L’appel à la modernité du futurisme italien offre une vision poétique des métropoles contre les conventions de la société et de l’art italien d’alors. L’idée de rupture et de négation du passé pour un élan moderniste jalonnera l’art du XXe siècle. 1968 fait entrer le monde dans une post-modernité caractérisée par une attitude intellectuelle remettant en cause les limites séparant le champ esthétique du domaine utilitaire. C’est aussi une manière d’atteindre l’idée d’art total. Cette idée se répand avec les courants artistiques modernes que sont le futurisme, le suprématisme, le constructivisme. Sont alors créés des meubles projetant une véritable réforme de l’art de vivre. Rappelons à cet égard le pouvoir que l’objet a sur l’homme. Alors que les années d’après-guerre introduisent l’adage « le beau au service de l’utile », les années post-modernes tendent à une esthétisation complète du monde grâce à des objets manufacturés et lisses. Le post-modernisme initie cette réflexion sur le statut même des objets. Cette remise en question des propriétés fonctionnelles du design s’inspire du culte de l’objet et propose des meubles dont la fonction s’efface au profit de la forme. L’anti-design et le design radical italien adoptent cette tendance. Les années 1970-1980 sont marquées par les groupes Memphis ou Alchymia, dont les créations en mélaminé s’adressent plutôt à une clientèle élitiste. Le choc pétrolier de 1973 incite une nouvelle réflexion politique, économique et écologique. De ce fait, il remet en cause les méthodes de production. L’instabilité économique qui règne alors engage une critique de...

Tags : , , , , , , , , , ,

Ad.