« Sénégal »

Dakar à l’heure rouge

Jusqu’au 2 juin se déroule la 13e édition de la Biennale de Dakar, au Sénégal. Durant un mois, des dizaines d’artistes et de curateurs font vibrer la capitale africaine au rythme de l’art contemporain. Un événement d’ampleur internationale qui témoigne de l’intérêt croissant pour l’art actuel. Il y a deux ans, la Biennale de Dakar rendait hommage à Léopold Sédar Senghor en prenant pour thématique « La cité dans le jour bleu ». En 2018, place à un autre chantre de la négritude avec, en prime, un changement de couleur… Cette année, Dak’art rend hommage à Aimé Césaire et passe à « L’heure rouge ». La formule est poétique et engagée ; elle invite à l’évasion et à la colère. Pouvait-il en aller autrement avec Césaire ? « L’heure rouge » est une expression tirée de la pièce Et les chiens se taisaient, écrite en 1946. Un texte qui aborde les thèmes chers à l’auteur africain, comme l’émancipation, la liberté et la responsabilité. Événement incontournable de la vie culturelle africaine, Dak’art 2018 se place ainsi sous le double signe d’une revendication culturelle et politique. La manifestation se déroule sous le haut patronage du président de la République du Sénégal, Macky Sall. La Biennale est par ailleurs soutenue à 75 % par le ministère de la Culture, dirigé par Abdou Latif Coulibaly. Un engagement étatique qui pourra laisser songeur, vu d’Europe ou d’Amérique… Et pourtant, les pouvoirs publics sénégalais ont bien compris l’enjeu du champ culturel dans ses rapports avec la question identitaire. Il y a peu, le ministre de la Culture précisait que l’édition Dak’art 2018 serait placée « sous le double sceau du renforcement des acquis et de l’innovation ». La promotion de la créativité africaine à l’échelle internationale permet ainsi, tous les deux ans, de faire de la Biennale de Dakar une vitrine du dynamisme continental. Cette...

Tags : , , , ,

Dak’Art 2014 ne peut plus faire référence à l’homosexualité 

Selon The Art Newspaper, l’exposition « Precarious Imaging: Visibility and Media Surrounding African Queerness », qui se tenait à l’occasion de Dak’Art 2014, a été annulée par les autorités sénégalaises, qui ont également interdit à la Biennale de présenter des œuvres faisant référence à l’homosexualité. Ces événements suivent un acte de vandalisme ayant eu lieu à l’encontre de Raw Material Compagny, le lieu ayant accueilli l’exposition depuis son inauguration, le 11 mai 2014. Effectivement, le lendemain même de l’inauguration, le musée a été vandalisé et endommagé par des fondamentalistes musulmans, qui protestaient contre les références homosexuelles explicites de certaines photographies et vidéos montrées. L’exposition a déjà été annulée le 31 mai et Raw Material Company demeure depuis fermée. Bien que l’homosexualité demeure illégale au Sénégal, l’une des commissaires de l’exposition, Ato Malinda, avait déclaré en mai à The Art Newspaper : « l’exposition va créer une controverse, mais nous ne nous censurerons...

Tags : , , ,

Symposium sur l’éducation artistique en Afrique

Un symposium sur l’éducation artistique en Afrique, intitulé « État des lieux (2) », se déroulera du 26 au 28 juin. Il aura lieu à la RAW Material Company, un centre culturel situé à Dakar. Il est organisé en partenariat avec l’École Nationale des Arts de la capitale sénégalaise. Le symposium mettra en lumière l’approche universitaire de l’art en Afrique. Basé sur les questions explorées par une manifestation similaire de 2012, qui mettait l’accent sur les institutions artistiques émergeant sur l’ensemble du continent, cette édition se penchera sur quatre aspects centraux concernant l’Afrique et l’éducation artistique qu’elle connaît : « Facultés et récits », « Formation et cursus », « Éducation alternative », « Art, éducation et engagement social » et « Comparatif à l’échelle mondiale des contextes de pédagogies artistiques ». Depuis un siècle, l’Afrique connaît des changements au niveau de son système de formation artistique, qui avait émergé en partie comme une facette de l’influence coloniale, ou comme un produit des programmes de développement culturel. À la suite des Programmes d’ajustements structurels dans les années 1980 et 1990, elle avait connu un déclin du point de vue de sa qualité et des fonds mobilisés. Cela avait incité les organisateurs du symposium à considérer l’effet paralysant des faibles budgets et de la nécessité d’une transaction socioculturelle en Afrique. Le symposium accueillera des personnalités éminentes du monde de l’art et de la sphère universitaire, notamment : Mara Ambrožič, Seyni Gadiaga et Elsbeth Court. Il est organisé par Mamadou Dioum, directeur de l’École Nationale des Arts de Dakar, Koyo Kouoh, la directrice artistique de Raw Material Company et Chika Okeke-Agulu, professeur adjoint à Princeton...

Tags : , , , , ,

La Raw Material Company consacre une exposition à l’homosexualité au Sénégal

Au sein du programme informel de DAK’ART 2014, la 11e édition de la foire africaine, Raw Material Company, un centre dédié à l’art, la connaissance et la société, présente l’exposition « Precarious Imaging: Visibility and Media Surrounding African Queerness » du 7 mai au 18 juillet. Elle s’inscrit dans un climat de controverses. Selon The Art Newspaper, qui cite les propos de son curateur Ato Malinda, il avait reçu les conseils d’un universitaire reconnu, il lui suggérait d’annuler l’événement. En dépit de cela, « Precarious Imagining » est toujours inclus dans la programmation du centre. Les travaux proposés se situent dans la tradition de la rébellion et visent à créer un dialogue à propos de l’homosexualité, dans un pays où c’est encore considéré un crime. Les travaux de Kader Attia, Jim Chuchu, Andrew Esiebo, Amanda Kerdahi M. et Zanele Muholi, incluant des médias comme la vidéo et la photographie, partagent le même objectif : encourager une plus grande acceptation de l’homosexualité sur le continent...

Tags : , , ,

La Biennale Dak’Art 2014 dévoile son programme

Dak’Art 2014, la Biennale d’art africain contemporain, a dévoilé le programme de sa onzième édition, qui a lieu du 9 mai au 8 juin 2014 à Dakar, au Sénégal. La foire a pour ambition de promouvoir de nombreux artistes et intervenants dans les arts visuels de l’Afrique et du monde. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 3 juillet 2013 à la galerie Nationale à Dakar, le Secrétaire Général Bacabar Mbaye Diop a dévoilé les noms des membres du Comité d’Orientation ainsi que ceux du collège des commissaires. Ces derniers sont Elise Atangana, Abdelkader Damani et Ugochukwu-Smooth C. Nzewi. La manifestation prévoit notamment cette année des rencontres scientifiques, des projections de films, ainsi que « l’exposition de la diversité culturelle » qui regroupe plusieurs artistes du monde entier. La foire propose également une exposition présentant les résultats du symposium de sculpture africaine qui se tient du 16 au 31 octobre 2013 au Village des Arts, le Dak’Art au Campus, qui relie l’art et l’environnement dans le cadre d’une collaboration entre artistes et étudiants, et enfin le Salon de la Collection Nationale qui présente une sélection d’œuvres parmi les mille appartenant à l’État...

Tags : , , , , ,

Ad.