« Russie »

250 œuvres russes réunies par la Vladimir Potanin Foundation au Centre Pompidou

Plus de 250 œuvres soviétiques et russes contemporaines seront présentées au Centre Pompidou à Paris, dès le 14 septembre. Cet ensemble d’œuvres a pu être offert au Musée national d’art moderne grâce à la générosité de la Vladimir Potanin Foundation, des collectionneurs, des artistes et leurs familles, en particulier Ekaterina et Vladimir Semenikhin et la Tsukanov Family Foundation. L’ensemble ainsi constitué, composé d’œuvres d’artistes majeurs, offre un panorama — sans prétention à l’exhaustivité — de quelque quarante années d’art contemporain en URSS puis en Russie, à travers les principaux mouvements qui y ont émergés. « Par son ampleur, cette donation est un événement exceptionnel pour les collections du Centre Pompidou. Elle complète de façon unique l’extraordinaire ensemble d’œuvres d’artistes russes et soviétiques que le Musée national d’art moderne conserve. Elle rappelle qu’à tous moments de son histoire, en Russie, l’art n’a cessé de se métamorphoser quels qu’aient été les tourments de l’histoire », a déclaré Serges Lasvignes, le président du Centre...

Tags : , , , , , , ,

Création d’une nouvelle triennale à Moscou

Le Garage Museum de Moscou lance sa première triennale dont la première édition débutera le 10 mars 2017 au sein des locaux de l’institution. Cette nouvelle triennale présentera des œuvres d’artistes russes créées il y a moins de cinq ans. Le commissaire en chef du musée, Kate Fowle dirigera une équipe de commissaires réunissant Katya Inozemtseva, Snejana Krasteva, Andrey Misiano et Sasha Obukhova. Les artistes sélectionnés représenteront les neuf régions qui composent la Fédération de Russie — le district fédéral central, le district fédéral du Sud, celui du Nord-Ouest, extrême-oriental, sibérien, de l’Oural, de la Volga, du Nord-Caucase, et de Crimée. Une annonce qui coïncide avec le premier anniversaire du Garage Museum dont l’architecture a été confiée à Rem Koolhaas. Une annonce qui célébrait en même temps le 100e anniversaire de la Révolution russe à laquelle l’institution a fait référence dans un communiqué : « Comme la Révolution avait encouragé la première avant-garde russe, le Garage Museum espère guider la prochaine....

Tags : , , , ,

Des nouvelles de Pyotr Pavlensky

Le 25 mai, l’artiste-performeur russe Pyotr Pavlensky, récemment interné dans un hôpital psychiatrique pour des raisons politiques, a fait don de 42.000 $ — qu’il a reçu en gagnant le Prix Vàclav Havel for Creative Dissent — à un groupe d’hommes emprisonnés pour des attaques contre les forces de police russes. C’est aux Primorye Guerrillas en soutien de leur action contre les forces de police russe que l’artiste a choisi de redonner ses gains. Les Primorye Guerrillas, un groupuscule basé dans la partie Est de la Russie, ont récemment pris d’assaut un poste de police et poignardé un policier en réponse aux violences policières perpétrées sur la population civile. Une action qui n’est pas sans rappeler celle de Pyotr Pavlensky qui avait été arrêté pour sa performance Threat au cours de laquelle il avait incendié le hall du bâtiment des services de sécurité russes FSB (l’équivalent du KGB). Les membres de Primorye Guerrilas ont été emprisonnés et condamnés à perpétuité. Le Prix Vàclav Havel for Creative Dissent a aussi été décerné à la dessinatrice iranienne Atena Farghadani, qui avait été condamnée à 12 ans de prison pour un dessin politique publié dans les réseaux sociaux, ainsi qu’à la photojournaliste Umida Akhmedova, première femme à réaliser un documentaire en Ouzbékistan. Elle fait l’objet d’une accusation pour diffamation à propos d’une série de photographies sur la vie rurale dans le...

Tags : , , ,

Les lauréats du Innovation Prize en Russie

Le 18 mai, la cérémonie de l’Innovation Prize — l’équivalent du Turner Prize en Russie — placée sous contrôle de l’État russe, a récompensé la création artistique contemporaine. Viktor Misiano a gagné le prix dans la catégorie « Projets Curatoriaux » pour son exposition « The Human Condition » ; Olga Shishko a reçu le prix dans la catégorie « Critique et Théorie de l’art » pour le catalogue Projections of Avant-Garde. Le prix pour le meilleur « Projet régional pour l’art contemporain » a été décerné à la Biennale industrielle de l’Oural, qui fêtait cette année sa 3e édition. Le prix « Nouvelle Génération » a quant à lui été remis à Aslan Gaisumov pour sa vidéo Volga, dans laquelle il retrace le départ causé par la guerre des 21 membres de sa famille de la ville de Grozny en Tchétchénie vers un village où la grand-mère de l’artiste vit toujours. Les lauréats de la catégorie « Contribution créative pour le développement de l’art contemporain », et « Soutien pour l’art contemporain russe » sont Boris Orlov et Leonid Mikhelson. Le prix pour la catégorie « Oeuvre d’art visuel » n’a pas été remis cette année en raison de la polémique suscitée par l’éviction de l’artiste Pyotr Pavlensky du prix, lui qui était pourtant nominé dans cette catégorie. Une disqualification hautement politique qui a provoqué l’indignation du monde de l’art russe et le retrait de sept membres du jury des Innovation Prize. Une décision prise par le National Center for Contemporary Art (NCCA), qui expliquait par la voix de son directeur Mikhail Mindlin que l’éviction de l’artiste était causée par le fait que la performance « ne respectait pas la loi et avait causé des dommages matériels. » Depuis cette affaire, Mikhail Mindlin n’est plus à la tête du...

Tags : , , , , ,

Le Musée de l’Hermitage s’engage en Syrie

Par la voix de son directeur, Mikhail Piotrovsky, le musée de l’Hermitage a annoncé son soutien pour la restauration de Palmyre. Sous contrôle de l’État Islamique pendant près de 10 mois, Palmyre a été partiellement détruite. Libérée au mois de mars dernier, la cité antique devrait être l’objet d’ un vaste projet de reconstruction qui sera donc notamment porté par le Musée de l’Hermitage. Le conservateur des antiquités syriennes, Maamoun Abdelkarim a pour sa part fait part d’un relatif soulagement quant à l’ampleur des dégâts constatés dans Palmyre. En effet, l’agora, le théâtre romain ainsi que quelques autres ruines sont demeurés intacts tandis que le Temple de Baalshamin édifié il y a 2000 ans ou l’Arc de Triomphe ont été détruits. Maamoun Abdelkarim appelle cependant l’aide de la communauté internationale et en particulier celle des experts et des archéologues à s’engager pour la reconstruction de Palmyre qui fait partie du patrimoine de l’humanité. L’Hermitage aura la charge de reconstruire l’ensemble du site et son directeur annonce avoir commencé à travailler sur une collection d’archives permettant de reconstituer la ville « sous tous les angles...

Tags : , , , ,

Ad.