« Robert Irwin »

Robert Irwin chez White Cube Bermondsey

Jusqu’au 15 novembre 2015, la White Cube Bermondsey, à Londres, accueille une exposition des œuvres de l’artiste américain Robert Irwin (né en 1928) intitulée « 2x2x2x2 ». L’exposition présente un large éventail des œuvres de l’artiste, retraçant 60 ans de carrière jusqu’à ses créations les plus récentes. Maître des styles minimaliste et percepteur, il a eu recours à de nombreux médiums comme la peinture, l’installation, la sculpture et l’architecture. L’exposition met en avant trois ensembles de travaux. Le premier rassemble deux colonnes de plastique acrylique transparent (1969) situées dans la galerie 9x9x9 et explore la variabilité de la lumière et de l’espace puisque la colonne devient parfois invisible, minimisant son interférence avec l’espace-même. Le deuxième groupe présente une suite de longs néons colorés, suspendus verticalement au plafond et datant des années 1970 ; une expérimentation sur la lumière et l’espace qui remet en question les habitudes visuelles. Enfin, le troisième ensemble est un diptyque intitulé Black Painting (2015), conçu à partie de deux carrés composés de plusieurs couches de peinture d’uréthane et de laque sur une structure alvéolaire en aluminium afin de créer une sorte de trompe-l’œi, questionnant ainsi notre perception et notre...

Tags : , , , , ,

Un catalogue digital raisonné de Robert Irwin à paraître

L’artiste californien Robert Irwin — originaire de San Francisco et spécialisé dans les installations — verra bientôt un catalogue digital raisonné dédié à son œuvre, édité par l’ancienne directrice de la Fondation Chinati, Marianne Stockebrand. Ce catalogue est l’inventaire le plus exhaustif des œuvres de l’artiste, de leur localisation et mentionne, dans la mesure du possible, les propriétaires. Robert Irwin, qui vient de présenter une installation à la Dia:Beacon, intitulée Excursus: Homage to the Square3 (1998), a commencé sa carrière de peintre dans les années 1950 mais il s’est rapidement tourné vers la sculpture et l’installation minimaliste, y incorporant souvent des éléments architecturaux et environnementaux. Depuis longtemps soucieux de la localisation de sa production, l’artiste a écrit qu’il « avait essayé de répondre directement à la qualité de chaque situation dans laquelle j’étais, non pas pour en changer son ensemble mais m’occuper de la nature de ce que c’était déjà. » Artiflex, l’éditeur artistique qui a annoncé la nouvelle, travaille également sur un catalogue dédié aux murs recouverts de dessins contemporains de Robert Irwin du Sol LeWitt et a précédemment publié des ouvrages sur les peintures de Chuck Close ainsi que sur les sculptures de Jim...

Tags : , , ,

Artifex Press prépare un catalogue raisonné des œuvres de Robert Irwin

Artifex Press prépare un catalogue raisonné des œuvres de Robert Irwin, produites dans les années 1950 à nos jours. Marianne Stockebrand a été choisie pour être l’éditrice. Elle a dirigé de 1994 à 2001 la Fondation Chinati, à Marfa, au Texas et avant cela, de 1989 à 1994, la Kölnischer Kunstverein, à Cologne, en Allemagne, où elle a organisé une rétrospective des travaux de Robert Irwin l’année de son départ. Cette information s’ajoute à la riche actualité de l’artiste dont la dernière œuvre, Excursus: Homage to the Square3, est présentée au Dia:Beacon, un musée située à Beacon, dans l’État de New York, dont l’artiste a participé à la conception, tandis que la Pace Gallery présente une de ses installations sur Art Basel. Né en 1928, Robert Irwin a étudié aux Otis Art Institute, Jepson Art Institute et Chouinard Art Institute avant de commencer à exposer à la fin des années 1950. Il travaille à partir de différents médiums tels que la peinture, l’installation et la lumière et s’occupe également de design d’espace, comme avec le Dia:Beacon ou encore avec le jardin central du Getty Center, à Los Angeles, achevé en 1997. Il a été exposé plusieurs fois aux États-Unis et en Europe et a eu sa première rétrospective en 1993, au Museum of Contemporary Art de Los Angeles. Ses œuvres sont entrées dans d’importantes collections publiques telles que celles du LACMA, du MoMA, du Centre Pompidou ou encore du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, à...

Tags : , , , , ,

Hyundai et LACMA concluent un accord de mécénat

Le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) a annoncé un nouveau partenariat majeur avec l’entreprise automobile coréenne internationale Hyundai. L’accord d’une durée de dix ans, un record dans l’histoire du musée, permettra de promouvoir l’art coréen à travers des expositions et développera les deux initiatives importantes Art + Technologie du musée. Bien que ni LACMA ni les représentants de Hyundai Motor Company n’ait accepté de divulger la valeur exacte du contrat, le directeur du LACMA Michael Govan a déclaré que la somme était « dans les millions de dollars » et Daehyung Lee, un représentant de Hyundai, a ajouté lors d’une interview, que les chiffres « ne seront pas rendus publics ». Won-hong Cho, vice-président exécutif chez Hyundai, a déclaré que l’entreprise était impressionnée par les initiatives technologiques du LACMA, et a ajouté que la vision du musée était « en phase avec notre vision ». Dans le cadre de ce partenariat, et en l’honneur du 50e anniversaire du musée, Hyundai permettra au LACMA d’acquérir deux œuvres contemporaines : Le Miracle Mile de Robert Irwin, une installation de lumière actuellement exposée au Broad Contemporary du LACMA et la création de James Turrell Lumière Reignfall, une chambre sphérique fermée, qui faisait partie de la rétrospective de James Turrell au LACMA en 2013. Trois expositions se tiendront au LACMA à partir de 2018, dont une performance dédiée à l’histoire de la calligraphie coréenne et des expositions d’art coréen contemporain et du XXe siècle. Les directeurs du LACMA voyageront en Corée du Sud les prochaines années pour l’organisation de ces...

Tags : , , , , , ,

Robert Irwin crée une installation au Texas

L’artiste américain Robert Irwin — en partenariat avec la Chinati Foundation —, va créer une installation pour le musée de la fondation à Marfa au Texas. Robert Irwin a déclaré que ce projet était en réflexion depuis 13 ans, et qu’il devrait commencer en 2015 et se finir l’année suivante. L’installation, qui a coûté un million de dollars, financée par des dons, mesure un peu plus de 900 m2 et se situera dans la partie qui servait d’hôpital à l’ancien baraquement militaire qui accueille le Chinati Foundation Museum. À cause de l’état du bâtiment, il faudra qu’il soit entièrement reconstruit avant que les travaux pour l’installation de Robert Irwin ne commencent. L’installation sera en forme de U et divisée à travers le bâtiment en une section claire et une section obscure, l’artiste étant connu pour être un artiste de l’espace et de la lumière....

Tags : , , , , ,

Ad.