« Richard Serra »

Richard Serra à la galerie Gagosian New York

La galerie Gagosian de New York présente Ramble Drawings par l’artiste Richard Serra du 26 septembre au 25 octobre 2015. Richard Serra est sculpteur minimaliste et artiste vidéo, qui s’essaya au mouvement Process Art. Né en 1938 à San Francisco en California, il étudia à l’University of California (Berkeley et Santa Barbara) ainsi qu’à Yale. Il crée des sculptures faites de larges pièces de tôle, après avoir employé dans le passé des mediums moins conventionnels comme le plomb fondu éclaboussé sur les murs, la fibre de verre et le caoutchouc. La toute première de ses nombreuses expositions se tint à la galerie La Salita, à Rome. Son travail fut l’objet de plusieurs expositions monographiques, notamment au Centre Pompidou à Paris en 1984; au MoMA à New York (1986 et 2007), et quantité d’autres à travers les États-Unis, l’Amérique latine et l’Europe. Un grand nombre de ses installations font partie des collections permanentes de plusieurs musées tels que The Matter of Time au musée Guggenheim de Bilbao. Serra reçut l’insigne de Chevalier de la Légion d’honneur par le gouvernement français en juin 2015. Il vit et travaille à New York et en Nouvelle-Écosse au Canada. Depuis 1983, Gagosian a présenté plus de 25 expositions majeures sur l’œuvre de Serra aux États-Unis et en Europe, et en 2016 Gagosian New York exposera ses nouvelles larges sculptures  au sein de ses galeries sur la 21e et...

Tags : , , , ,

Exposition Richard Serra chez Gagosian

Du 11 octobre 2014 au 28 février 2015, Gagosian à Londres présente quatre grandes structures de l’artiste Richard Serra. Cette rétrospective présente les travaux récents de l’artiste minimaliste américain – « Backdoor Pipeline » (2010), « Ramble » (2014), « Dead Load » (2014) et « London Cross » (2014). Richard Serra, né en 1938 à San Francisco, est diplômé de l’Université de  Berkeley en Californie, ainsi que de l’université de Yale. Son travail a été exposé dans un grand nombre de galeries et musées : le Stedelijk Museum à Amsterdam (1977), le Centre Pompidou à Paris (1984), le Museum of Modern Art de New York (1986 et 2007) et bien d’autres, en Europe, aux États-Unis et en Amérique Latine. Parmi ses travaux les plus récents, une sculpture à grande échelle installée dans le désert de Brouq Nature Reserve à l’ouest du...

Tags : , , , ,

Richard Serra remporte la Presidentʼs Medal

L’Architectural League of New York décernera la Presidentʼs Medal à Richard Serra, le 6 mai prochain. Pour la première fois, ce prix est décerné à un artiste. La médaille récompense cet artiste américain pour l’ensemble de ses travaux d’architecture, d’urbanisme, d’art et de design. L’architecte Annabelle Selldorf, présidente de la ligue, déclare dans un communiqué que « la façon dont Serra traite l’espace et le volume dans son travail contribue à en faire un des artistes les plus sensibles de notre temps. Il fascine forcément tout architecte ». Les récents lauréats de ce prix comptent Renzo Piano, Amanda Burden, Ada Louise Huxtable et Robert A.M...

Tags : , , , , ,

Une sculpture de Richard Serra présentée par la Qatar Museums Authority

Zekreet, le 9 avril 2014, Art Media Agency (AMA). La Qatar Museums Authority (QMA), qui a pour but de conjuguer les ressources des musées du Qatar, a dévoilé le 8 avril une sculpture monumentale de l’artiste américain Richard Serra. Intitulée East-West/West-East, elle se compose de quatre plaques d’acier d’environ 15 mètres de haut. Elle a été installée dans la réserve naturelle de Brouq, à côté de Zekreet, à environ soixante kilomètres de Doha, et prend place le long d’un corridor naturel, formé par des plateaux. Cette inauguration coïncide avec la première exposition personnelle de l’artiste présentée au Moyen-Orient, au Al Riwaq Art Space et à la QMA Gallery à Doha, organisée par l’ancien directeur du Musée national d’art moderne de Paris, Alfred...

Tags : , , ,

Sous les yeux du public : des hauts et des bas de l’art public

Paris, le 30 janvier 2014, Art Media Agency (AMA). L’art public est conçu pour le lien entre les gens et leur environnement. Une installation visuelle joue le rôle de pont, reliant le public à l’espace qui l’entoure. Traditionnellement réservé aux statues commémoratives et aux mémoriaux dans les centres-villes, l’art public s’est développé après le mouvement des Droits Civiques dans années 1960, lorsque les citoyens ont commencé à revendiquer les espaces urbains comme étant leur propriété. La régénération des agglomérations au lendemain de la Seconde Guerre mondiale a apporté une plus grande valeur à l’espace public. Ainsi,  la sculpture a connu une évolution symptomatique. A l’origine, son statut était celui de simple ajout décoratif à un lieu, mais elle a vu son rôle croître pour devenir la définition déterminante d’un espace, et jouir de la capacité à unifier les gens et à convoquer l’intérêt social supérieur. Henry Moore est ainsi devenu un créateur prééminent d’art public, en associant le vague désir social de retour à la rationalité à une abstraction raffinée. En tant que tel, Moore était considéré comme « la voix de la sculpture britannique » à la suite de la guerre. Ces dernières années, l’art public s’est mué en une recherche innovante invitant constamment à la réflexion et défiant les limites de l’espace — de manière à s’interroger sur la vie en communauté, sur notre place dans l’environnement et sur les représentations de l’art. Aujourd’hui, l’art public continue à susciter des débats acharnés à travers tous les champs de la société. L’engagement du public Les installations artistiques ont de plus en plus recours aux  techniques nouvelles afin d’impliquer le public dans leur configuration formelle. En 2009, le projet d’Antony Gormley One & Other invitait les membres de l’assistance à occuper chacun pendant une heure le quatrième socle de...

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

Ad.