« Place Vendôme »

Oscar Tuazon ou la nécessité de la sculpture

C’est cette année Oscar Tuazon qui investit la place Vendôme dans le cadre de la programmation Hors les Murs de la FIAC. À partir de segments de canalisation en polyéthylène – habituellement employés pour la gestion des eaux –, l’artiste américain a travaillé sur un (très) grand format. Explications. À travers des matériaux usuels ou simples, Oscar Tuazon mène des expérimentations – souvent connectées à l’environnement direct. Une pratique qui lui permet de pointer l’attention sur les questions écologiques qui lui sont chères. Ici, la thématique de l’eau, en lien avec l’histoire de Paris, où l’artiste a vécu quelques années. Tuazon développe sa sculpture selon un mode singulier : tout autant focalisé sur le matériau que nourri de son rapport au texte et à l’écriture. Aujourd’hui représenté à Paris par la galerie Chantal Crousel, Oscar Tuazon a vécu dans la capitale dans les années 2000 et a été le cofondateur de la galerie Castillo/Corrales, dans le quartier de Belleville, avec les critiques Thomas Boutoux, François Piron et Benjamin Thorel. Cet espace de recherches, aujourd’hui fermé après huit ans d’existence, a toujours mêlé expositions et écrits, débats et éditions. C’est Oscar Tuazon qui avait d’ailleurs trouvé le nom du lieu, inspiré des combats de boxe. Désormais, le plasticien vit à Los Angeles, mêlant toujours un travail viscéralement physique à un rapport quotidien au texte, à l’écriture, à la poésie. Pour cette carte blanche qui lui a été offerte place Vendôme, à Paris, il précise pour Art Media Agency avoir immédiatement pensé à « un monument horizontal. Un monument à échelle humaine, que l’on peut parcourir. Comme Gustave Courbet, qui avait appuyé l’effort de démolition de la colonne Vendôme à l’époque de la Commune, je la préfère dans ce sens. C’est un monument ad hoc pour l’eau, dans une ville qui...

Tags : , , , , , , , , ,

Boucheron fête son anniversaire avec Sugimoto

Paris, le 18 octobre 2013, Art Media Agency (AMA). Hiroshi Sugimoto est exposé dans la maison Boucheron située place Vendôme pour célébrer les 150 ans de son installation. La maison a transformé une partie de sa boutique en galerie d’art afin d’y exposer la série Révolution de l’artiste photographe. Selon le magazine Connaissance des Arts, « le choix s’est porté sur le maître japonais pour son travail sur la lumière qui trouve un écho dans celui des artisans de la maison Boucheron. Quand Hiroshi Sugimoto livre des marines à l’obscurité diaphane tout en nuances, les artisans joailliers travaillent à faire entrer puis réfléchir la lumière dans leurs créations, comme pour la dernière collection de la maison Hôtel de la lumière ». Né en 1948 à Tokyo, Hiroshi Sugimoto suit ses études à l’université Saint-Paul de cette ville avant de continuer à l’Art Center College of Design de Los Angeles, pour finalement s’installer à New York en 1974. Il a exposé ses photographies, peintures et installations dans le monde...

Tags : , , , ,

Ad.