« Piero Manzoni »

Un nouveau record aux enchères pour Piero Manzoni

Les premières ventes d’art moderne et contemporain organisées par Cornette de Saint Cyr dans ses nouveaux locaux de l’avenue Hoche à Paris les 27, 28 et 29 octobre, ont totalisé 5,5 M€, tandis que plusieurs records ont été réalisés. Parmi les lots phares, un marbre de Camille Claudel a été vendu pour 2,461 M€ frais compris, réalisant le record français et la deuxième enchère mondiale pour l’artiste. Autre moment fort, la vente de l’œuvre historique de l’artiste italien Piero Manzoni, Merda d’artista, pour 160.000 € frais compris. Réalisée en 1961, l’œuvre a suscité l’intérêt de nombreux collectionneurs présents dans la salle et au téléphone. Alors que le lot était estimé entre 40.000 et 60-000 €, le résultat final permet à Cornette de St Cyr d’accueillir un nouveau record pour l’artiste.  ...

Tags : , , , , , ,

L’Arte Povera… et après ? Quel futur pour la scène italienne ?

Alors que les deux capitales de l’art en Europe, Londres et Paris, célébraient le succès de leurs foires respectives, la Frieze et la FIAC, un nouvel acteur s’est hissé au premier rang du marché de l’art international : l’Italie. Avec un marché domestique relativement restreint, les galeries italiennes cherchent de nouvelles opportunités hors d’Italie, attirant l’attention d’un public toujours plus large. Les œuvres italiennes bénéficient d’une immense popularité auprès des collectionneurs ; deux ventes organisées par Christie’s et Sotheby’s à Londres au cours du mois d’octobre ont respectivement réalisé 27,6 M£ et 41,4 M£. De plus, un grand nombre de galeries consacre des expositions à l’art contemporain italien, profitant de la vague d’intérêt pour ce genre. Cependant, les strictes régulations sur les conditions d’exportation des œuvres d’art étouffent la croissance du marché domestique. Selon Katy Barnato de CNBC, le système « aurait besoin de changement de toute urgence » pour que l’Italie puisse continuer à profiter de sa production artistique. La surreprésentation de l’Arte Povera Bien que la production artistique italienne ait toujours été florissante au fil de l’histoire, le marché y est relativement restreint, à l’inverse d’autres marchés européens, Londres en tête ; les œuvres d’art considérées comme des « trésors nationaux » ne sont pas autorisées à quitter le sol italien de manière permanente et toutes les œuvres peintes créées il y a plus de cinquante ans requièrent une autorisation officielle afin de passer la frontière. Le Financial Times annonce qu’aujourd’hui « l’une des parts les plus fortes du marché de l’art italien est occupée par l’art italien des années 1950 à 1960 », représenté essentiellement par les très populaires artistes du mouvement de l’Arte Povera, théorisé en 1967. Leurs œuvres sont sur le point d’entrer dans la catégorie des pièces de plus de cinquante ans et seront bientôt frappées...

Tags : , , , , , , , , ,

Un nouveau record pour Manzoni chez Sotheby’s

Les ventes d’art contemporain et italien du XXe siècle organisées par Sotheby’s pendant la Frieze Week ont connu un beau succès, avec un total de plus de 82 M£. La vente d’art italien organisée le 17 octobre a enregistré le meilleur résultat de la semaine,  avec une croissance de 20 % du nombre de participants en un an. Sur les 49 lots proposés, 48 ont trouvé preneur pour un total de 41,4 M£, dépassant largement l’estimation prévente établie entre 23,8 et 33,5 M£. Sotheby’s réalise à cette occasion le meilleur résultat historique pour une vente d’art italien du XXe siècle. Le lot ayant atteint le prix le plus élevé de la vente, et de la Frieze Week, est Achrome de Piero Manzoni, cédé pour 12.626.500 £, doublant ainsi son estimation prévente (entre 5 et 7 M£) et établissant un nouveau record pour l’artiste. La vente d’art italien fut suivie par une vente du soir d’art contemporain atteignant un total de 28.203.200 £, après une estimation de 25,1 – 35,1 M£. 88 % des lots proposés ont trouvé preneur, avec une participation en hausse de 25 %. La participation d’enchérisseurs chinois a augmenté de 125 % par rapport à l’année précédente. Parmi les ventes à noter : Ohne Titel de Martin Kippenberger (1992), vendu pour 2,322 M£ au Musée Yuz de Shangai ; Peinture (1958) de Pierre Soulages, vendu à un collectionneur privé asiatique pour 2.658.500 £ ; Duchamp’s Funeral d’Adrian Ghenie acquis par un collectionneur privé pour 1,022 M£, doublant presque son estimation fixé entre 400 et 600.000 £. Enfin la vente d’art contemporain organisée le 18 octobre a enregistré un total de plus de 12,5 M£, avec 79 % de lots vendus. La vente a été dominée par Figures in a Landscape (circa 1954) de Francis Bacon, quadruplant son estimation basse avec un résultat de 938.500 £. Les...

Tags : , , , , , ,

Vente d’art italien chez Sotheby’s

Sotheby’s Londres organise une importante vente d’art italien le 17 Octobre à 18h, comprenant près de cinquante œuvres d’artistes tels que Marino Marini, Lucio Fontana et Piero Manzoni. L’une des œuvres majeures de la vente est un Achromes de Manzoni, de plus d’un mètre de large, apparu pour la dernière fois en 2005 à la Tate Modern. L’artiste décrit ces peintures comme « une seule surface ininterrompue et continue à partir de laquelle le superflu et l’interprétation sont exclus. ». L’estimation de l’œuvre se situe entre  5 et 7 M£. Une autre œuvre phare est Concetto Spaziale Attese, de Lucio Fontana, (1964), sept fines incisions dans une toile d’un blanc pur, que Sotheby’s décrit comme une «réunion extraordinaire du modernisme et de l’art catholique traditionnel ». Ce lot est estimé entre 2,2 et 2,8...

Tags : , , , , , ,

Le Guggenheim de Venise rend hommage à Manzoni et Castellani

Du 20 septembre 2014 au 19 janvier 2015, le Musée Guggenheim de Venise présente « AZIMUT/H. Continuity and the New ». L’exposition, organisée par Luca Massimo Barbero, rend hommage à Azimuth, la galerie, et Azimuth la revue, toutes deux fondées en 1959 à Milan par Piero Manzoni et Enrico Castellani. Azimuth avait une position centrale dans le paysage italien et international. Apportant une révolution créative en Italie et plus généralement, en Europe, les deux institutions avaient pour but d’être « un nouveau concept artistique » selon leurs créateurs. Piero Manzoni est un artiste italien, pionnier de l’art conceptuel. Il est connu pour ses séries d’œuvres mettant en question la nature même de l’objet d’art. Dans un refus de se servir de médiums courants, il utilise toutes sortes de déchets pour ses créations. Enrico Castellani est un peintre italien. Son travail sur le relief aura marqué le XXe siècle...

Tags : , , , , ,

Ad.