« Pace Gallery »

La prochaine édition de l’Armory Show signée Ben Genocchio

L’Armory Show a révélé ses 207 exposants pour cette foire new-yorkaise qui aura lieu du 2 au 5 mars prochains. Parmi les nouveaux arrivants, on peut trouver Jeffrey Deitch (New York), Dominique Lévy (New York, Londres, Genève ), Pace Gallery (New York, Londres, Beijing, Hong Kong, Paris, Palo Alto) et White Cube (Londres, Hong Kong). Mais cette année des participants de taille feront défaut, comme la David Zwirner Gallery (New York, Londres). Et ni la Goodman Gallery (Johannesburg, Le Cap) ni la Alison Jacques Gallery (Londres) et la galerie Fine Arts Contemporary (Berlin) ne seront présentes à la foire. Cette édition 2017 aura cependant été préparée pendant une année complète par son directeur, Ben Genocchio, ce qui n’était pas le cas de la précédente édition, lorsqu’il avait été recruté il y a onze mois. Cette année, la foire portera son empreinte, comme le rappelle Artnet. Genocchio a en effet proposé quelques changements clés, dont l’assouplissement de la distinction entre les exposants d’art moderne et d’art contemporain, et l’introduction d’œuvres...

Tags : , , , , , , , , , , ,

Une plainte autour de l’authentification d’œuvres d’Agnès Martin

La Mayor Gallery de Londres a porté plainte contre le comité d’édition du catalogue raisonné de l’artiste canado-américaine Agnès Martin, dont les peintures minimalistes sont en ce moment montrées dans une exposition au Guggenheim Museum de New York, jusqu’au 11 janvier prochain. Le comité d’authentification composé notamment du propriétaire de la Pace Gallery Arne Glimcher, qui représente la succession de l’artiste, a rejeté treize œuvres appartenant aux clients de la galerie Mayor, ce qui les rend « sans valeur », selon des documents judiciaires.  Selon la plainte, quatre collectionneurs ont acheté ces œuvres, toutes signées par Agnès Martin. Parmi eux, Jack Levy, un ancien de la Goldman Sachs Investment, a ainsi acquis Day & Night pour 2,9 M$ en 2010, œuvre qui a été rejetée par le comité d’authentification en 2014. Mayor l’avait ainsi racheté et l’avait proposé à nouveau à la vente avec de nouvelles preuves de son authenticité. Mais rien n’y a fait, la pièce a été une nouvelle fois rejetée. Les autres collectionneurs sont Patricia et Frank Kolodny, ainsi que Sybil Shainwald, qui ont acheté des œuvres sur papier pour des milliers de dollars, ou encore Pierre de Labouchère, qui a lui fait l’acquisition de dix peintures pour 3,6...

Tags : , , , , , , , , , , ,

Une plainte autour de l’authentification d’œuvres d’Agnès Martin

La Mayor Gallery de Londres a porté plainte contre le comité d’édition du catalogue raisonné de l’artiste canado-américaine Agnès Martin, dont les peintures minimalistes sont en ce moment montrées dans une exposition au Guggenheim Museum de New York, jusqu’au 11 janvier prochain. Le comité d’authentification composé notamment du propriétaire de la Pace Gallery Arne Glimcher, qui représente la succession de l’artiste, a rejeté treize œuvres appartenant aux clients de la galerie Mayor, ce qui les rend « sans valeur », selon des documents judiciaires.  Selon la plainte, quatre collectionneurs ont acheté ces œuvres, toutes signées par Agnès Martin. Parmi eux, Jack Levy, un ancien de la Goldman Sachs Investment, a ainsi acquis Day & Night pour 2,9 M$ en 2010, œuvre qui a été rejetée par le comité d’authentification en 2014. Mayor l’avait ainsi racheté et l’avait proposé à nouveau à la vente avec de nouvelles preuves de son authenticité. Mais rien n’y a fait, la pièce a été une nouvelle fois rejetée. Les autres collectionneurs sont Patricia et Frank Kolodny, ainsi que Sybil Shainwald, qui ont acheté des œuvres sur papier pour des milliers de dollars, ou encore Pierre de Labouchère, qui a lui fait l’acquisition de dix peintures pour 3,6...

Tags : , , , , , , , , , ,

Random International à la galerie Pace de New York

Le collectif d’artistes Random International, connu pour ses installations expérimentales, est exposé jusqu’à fin octobre à la galerie Pace de New York. « On the body » est la première exposition monographique du collectif au sein de la galerie new-yorkaise, qui interroge l’identité et l’autonomie au sein de l’ère post-numérique. Leur travail invite le spectateur à une participation active, comme avec l’œuvre Fragments. Composée de 200 miroirs assemblés en mosaïque, l’œuvre réagit harmonieusement au passage des visiteurs afin que ces petites surfaces se retrouvent toujours face à la personne qui l’observe. Le travail de Random International fait désormais partie des collections de grandes institutions telles que le MoMA de New York, le LACMA à Los Angeles et le Victoria & Albert Museum de...

Tags : , , , ,

Leo Villareal représenté par la Pace Gallery

La Pace Gallery représentera désormais l’artiste Leo Villareal. Né à Albuquerque, Leo Villareal est basé à New York et est reconnu pour ses sculptures réalisées avec des LED monumentales. Des œuvres récentes de l’artiste sont présentées sur le stand de la Pace Gallery à l’occasion de Frieze London. La Pace Gallery est implantée dans plusieurs continents, à Pékin et à Hong Kong, à New York, à Palo Alto et à Menio Park aux États-Unis, ainsi qu’à...

Tags : , , ,

Ad.