« Monaco »

PhotoMonaco : « L’expérience du moment photographique »

C’est un tout nouveau spot de printemps, très french Riviera, qui bientôt fera vibrer le Rocher… Du 5 au 8 avril prochain, PhotoMonaco, salon international de la photo d’art et de collection, lancera sa première édition en Principauté. Entretien avec Renaud Siegmann, directeur général de l’événement.   Il est connu pour son engagement en faveur de l’image, apprécié pour le regard inspiré qu’il porte depuis près de 30 ans sur la création contemporaine. Après avoir assuré le commissariat de Marrakech Art Fair en 2010 et 2011, après avoir piloté l’European Art Fair de Monaco comme directeur exécutif en 2016, Renaud Siegmann s’attaque au 8e art… Histoire de revisiter le médium photographique en profondeur. Observateur engagé des scènes émergentes, de la Chine au Brésil, en passant par le Royaume du Bahreïn et la Russie, ce curateur exigeant, ancien ingénieur culturel pour l’Exécutif écossais à Edimbourg, est heureux de lancer une nouvelle plateforme : un salon international dédié à la photo d’art et de collection à Monaco. Un événement à l’élégance toute « grimaldienne », placé sous le haut parrainage du Prince Albert II de Monaco. L’enjeu ? Éclairer le regard, jouer avec la lumière… Bref, créer des rencontres inédites avec l’image, afin que le public puisse ici flirter avec la matière sensibilisée. Pour cette première édition, Renaud Siegmann a misé sur « l’expérience du moment photographique ». Un moment intime, fait de beautés fugitives et de nostalgies littéraires, propre à dilater toutes les pupilles… Sur le thème du « Temps du Regard », c’est très bientôt, à Monaco !   Quelle est la singularité de PhotoMonaco, dans un paysage culturel – celui des foires et des biennales de photographies – où ce médium est déjà très représenté ? La singularité de PhotoMonaco, c’est de proposer l’expérience du moment photographique. Ce n’est pas un...

Tags : , , , , ,

Catherine Alestchenkoff : Monaco, un balcon sur la mer

Une balade à Monaco, en compagnie de Catherine Alestchenkoff, directrice des événements culturels du Grimaldi Forum. Un tour d’horizon à 180 degrés, pour embrasser la politique d’expositions de ce lieu aussi unique que méditerranéen. Figure longiligne, d’une élégance toute grimaldienne, elle est un peu l’esprit du lieu. En ce début de matinée, dans le quartier du Larvotto, Catherine Alestchenkoff regarde l’horizon. Historienne de l’art, elle n’hésite pourtant pas à flirter avec le marketing culturel, montant au Grimaldi Forum de Monaco des expositions très blockbusters, où l’artistique côtoie l’événementiel. Une certaine idée de l’entertainment, mais revisité à la manière monégasque. Une vision de l’art plutôt « chic et choc », cosmopolite et rafraîchissante. Bref, un vrai talent dans l’exercice de l’ingénierie culturelle, qui rayonne bien au-delà de ce timbre-poste de 2 km², deuxième plus petit État du monde. Elle est fine, on pourrait la penser presque légère, mais ne vous y trompez pas, Catherine Alestchenkoff est une machine de guerre : un bélier en habit chic. À la tête des événements artistiques du Grimaldi Forum – ce mastaba d’acier et de verre qui surplombe la baie de Monaco -, la dame secoue la Riviera. En quinze ans, elle a fait de « ce lieu sans collection » la vitrine culturelle de la Principauté. Une maîtrise d’histoire de l’art à la Sorbonne, décrochée en 1982, puis huit années passées au musée d’Art moderne de la Ville de Paris comme documentaliste pour les catalogues d’exposition (« Kees Van Dongen », « Figures du moderne »…), la jeune femme sera ensuite assistante d’exposition, notamment sur l’accrochage « André Derain, le peintre du trouble moderne », en 1994. Elle rejoint l’année suivante le département Édition d’objets de Paris-Musées, où elle est alors en charge de la conception et du suivi éditorial des produits dérivés....

Tags : , , , , , , , ,

Louise Gréther nommée directrice de Artcurial à Monaco

La Franco-Britannique Louise Gréther devient directrice de la nouvelle Artcurial SAM à Monaco. C’est son profil international, allié à la renommée et au poids économique du royaume monégasque — avec un chiffre d’affaires de plus de 11 Mrds €, et un PNB qui s’élevait en 2008 à 7,24 Mrds $ — qui ont participé à ce choix pour la direction d’Artcurial SAM. Cette décision s’inscrit dans la politique du développement du spécialiste des ventes aux enchères à Monaco, dont le but revendiqué est son établissement dans la Principauté de manière durable. « L’arrivée de Louise Gréther et l’ouverture de cette nouvelle structure permettront de dynamiser nos ventes et d’élargir nos services » déclare François Tajan, qui avait coprésidé la maison de ventes en 2005, aux côtés de Francis Briest. La dixième session de vente aux enchères se déroulera à Monaco dans les semaines à venir. Artcurial a été fondée en 2001 par Nicolas Orlowski et Francis Briesla. C’est la première maison française de ventes volontaires aux enchères publiques. Elle regroupe plusieurs commissaires-priseurs, dont Francis Briest, Hervé Poulain et François Tajan. Diplômée en économie et sciences politiques, après des études en Écosse et aux États-Unis, Louise Gréther aura pour principale mission de représenter Artcurial, non seulement au sein de la Principauté mais plus largement sur l’ensemble de la Côte...

Tags : , , ,

Point Art Monaco & Jewels of the World 2015

Du 22 au 26 juillet 2015, le Grimaldi Forum, à Monaco, accueille la cinquième édition de Point Art Monaco associé cette année à la foire de haute joaillerie Jewels of the World qui se déroulera simultanément au même endroit. L’événement, qui rassemble 16 galeries d’art monégasques et internationales et cinq grandes marques de haute joaillerie, s’intitule désormais Point Art Monaco & Jewels of the World. Les visiteurs pourront ainsi y découvrir des pièces d’archéologie, des œuvres de maîtres anciens et modernes, des antiquités, du mobilier et de la haute joaillerie. Sous le Haut Patronage de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, Point Art Monaco a été lancé en 2011 pour succéder à la Biennale de Monaco et à la Monte-Carlo International Fine Art & Antiques Fair et redonner à la Principauté son aura sur la scène artistique mondiale. Le salon Jewels of the World a quant à lui vu le jour à Bakou, en Azerbaïdjan en 2013, à l’initiative de Valentina Vassileva, spécialiste internationale des salons d’art et de...

Tags : , , , ,

La Fondation Prince Pierre de Monaco annonce les nominés du PIAC 2015

La Fondation Prince Pierre de Monaco vient de dévoiler les œuvres préselectionnées pour la 46e édition du PIAC – le Prix International d’Art Contemporain, par le directeur artistique Lorenzo Fusi. La sélection de 2016 comprend une première œuvre intitulée Subconscious Society, a Feature (2014) de l’artiste italienne Rosa Barba qui vit et travaille à Berlin. À travers cette installation cinématique, elle explore la matérialité de la temporalité en brouillant les limites du temps et du lieu. Le travail a été nominé par Chiara Parisi, directrice des programmes culturels à la Monnaie de Paris. La deuxième œuvre est Campo del Cielo, Field of the Sky (2014) signée par Katie Paterson. Pour ce projet à la fois poétique et conceptuel, elle a, avec l’aide de chercheurs scientifiques, transformé une météorite ferreuse de 4,5 milliards d’années trouvée en Argentine pour en créer une nouvelle version. L’œuvre a été nominée par Marc-Olivier Wahler, directeur du Chalet Society à Paris. La troisième pièce est une installation audio intitulée Pssst Leopard, 2A7+ constituée de légo et casques audio, montée par Natascha Sadr Haghighian. Il s’agit d’une copie grotesque du char de combat allemand Leopard 2A7+, conçu pour apaiser les soulèvements et protestations dans des espaces urbains.  Le travail a été nominé par Nina Tabassomi, commissaire d’exposition au Fridericianum à Kassel. Le PIAC est décerné tous les trois ans à un artiste émergent, qui se voit attribuer 40.000 € dont 20.000 € pour financer une nouvelle production. Pour le PIAC 2016, le travail du finaliste sera exposé au Brésil à la Biennale de São Paulo de...

Tags : , , , , , , ,

Ad.