« mécénat culturel »

La Fondation Martell ou l’art de s’inventer

Implantée au cœur du centre historique de Cognac, la Fondation d’Entreprise Martell métamorphose la tour de Gâtebourse : un lieu dédié à l’expérimentation des savoir-faire, mêlant art, architecture, artisanat et design. Ouvert et transversal…   Signe architectural fort de la ville, cette ancienne usine d’embouteillage de cognac, construite en 1929 dans la mouvance du Style international, est en pleine restructuration. À terme, les 5.000 m2 du bâtiment, répartis sur cinq niveaux, rassembleront à l’horizon 2021 des espaces d’expositions, des ateliers de production, une plateforme numérique, un centre de ressources, un restaurant et un café panoramique. Forte de son histoire tricentenaire, Martell débute ici un nouveau chapitre, qui puise ses sources dans la créativité, la recherche et la mixité des métiers. La Fondation Martell ? « Ouverte sur la ville, la région, l’international, sa vocation est pluridisciplinaire », comme le souligne César Giron, le président-directeur général du groupe Martell, Mumm, Perrier-Jouët. Les moyens sont d’ailleurs au rendez-vous, depuis son lancement en octobre 2016, illustré par une ambitieuse programmation et une dotation s’élevant pour cinq ans à 5 millions d’euros. Rencontre avec Nathalie Viot, sa très dynamique directrice…   Vous êtes à l’origine de la préfiguration de la Fondation d’Entreprise Martell et, depuis le 1er janvier 2017, vous en êtes la directrice. Comment avez-vous projeté son identité culturelle ? J’ai proposé une fondation pluridisciplinaire sans collection. D’abord, je voulais éviter les questions de conservation, d’entretien ou d’assurance. Et puis, si vous achetez de l’art, il faut suivre son marché, et il était important pour nous de rester indépendant. Je viens du monde de l’art contemporain, j’ai notamment été conseillère artistique pour la Ville de Paris et co-directrice de la Galerie Chantal Crousel, j’en connais bien les tenants et les aboutissants. Nous avons plutôt décidé de passer des commandes à des designers et...

Tags : , , , , , , ,

Le mécénat culturel au beau fixe

L’Admical, l’association qui encourage en France la pratique du mécénat auprès des entreprises, livre dans son « Baromètre » les chiffres-clés pour 2016. Un détour par le rayon Culture.   Environnement, santé, éducation… et puis culture. Le mécénat, depuis la loi du 1er août 2003, dite « loi Aillagon », est devenu en France un sport national qui ratisse large. Pour s’y retrouver, dans le maquis des subtilités juridiques et fiscales, et pour survivre dans la jungle des options stratégiques, il fallait une instance ad hoc. Ce sera l’Admical, une association créée en 1979, qui aujourd’hui diffuse en France la pratique du mécénat auprès des entreprises. Un carrefour majeur, donc, qui agrège les mécènes auprès des pouvoirs publics et dont la force est d’être tout à la fois un observatoire de tendances et un organisme de formation. Bref, un club expert comptant près de 200 membres, où les professionnels du fundraising et du mécénat cultivent leur engagement en réseau. Au cœur de cet écosystème, pour en observer les variations (d’intérêt, de budget…), on a imaginé une grenouille un peu high-tech. Une étude barométrique menée par l’Admical, tous les deux ans depuis 2006, avec le concours de l’institut CSA. Histoire d’évaluer « le temps qu’il fait » au pays du mécénat d’entreprise. L’occasion aussi de se risquer à quelques prévisions. Et cette année, c’est grand soleil ! Les chiffres-clés 2016, dévoilés en mai dernier par l’association, ont de quoi réjouir son président, François Debiesse. Pour la première fois depuis six ans, la France enregistre une montée significative des chiffres du mécénat. Les entreprises mécènes sont en effet de plus en plus nombreuses (170.000 environ) et sont aussi… plus généreuses. Le budget alloué à leurs actions s’élève désormais à 3,5 milliards d’euros (2,8 milliards en 2014, soit + 25 % en deux ans). « La société...

Tags : , , , , , ,

Proposition de suppression de l’avantage fiscal accordé aux entreprises

Paris, le 4 juillet 2013, Art Media Agency (AMA). Dans son rapport mis en ligne le 27 juin 2013 concernant la situation et les perspectives des finances publiques 2013, la Cour des Comptes a remis en cause l’avantage fiscal accordé aux entreprises quand ces dernières participent à l’acquisition d’un trésor national pour l’État. En effet, la législation en vigueur leur permet d’obtenir une réduction de 90 % du montant du don dans la limite de 50 % sur l’impôt sur les sociétés dû. Selon le rapport, cet avantage a représenté une perte fiscale de 16 M€ en 2011 au profit de 42 entreprises. La Cour des Comptes précise que cette disposition est par ailleurs complétée par la réduction offerte en matière de mécénat culturel (réduction de 60 % dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires). Face à tous ces avantages, la Cour des Comptes avance l’idée que la réduction de 90 % pourrait être supprimée. La Cour des Comptes s’attaque également aux mesures de classement et d’inscription au titre des Monuments Historiques. Les sages de la rue Cambon expliquent que ces mesures contribuent à l’augmentation des dépenses de l’État. Ces propositions, si elles venaient à être acceptées, viendraient mettre à mal le financement de la culture en France, dans un contexte économique déjà peu favorable et où le budget accordé au ministère d’Aurélie Filippetti enregistre une baisse de 2,8 % pour l’année...

Tags : , , , , , ,

Les Oscars d’Admical récompensent 6 entreprises pour leur mécénat exemplaire

Paris, le 14 novembre 2012, Art Media Agency (AMA). Admical, association reconnue d’utilité publique créée en 1979, récompense chaque année des entreprises pour leur mécénat au niveau local ou international. Elle donne une visibilité au mécénat d’entreprise auprès des médias, des pouvoirs publics ou des instances internationales. Pour cette 28e édition des Oscars Admical, six entreprises ont été récompensées dans six catégories différentes : La Fondation Elle, pour l’Oscar du mécénat d’entreprise La Fondation Mécène et Loire, pour l’Oscar PME La Fondation Legallais, pour l’Oscar du nouveau mécène La Fondation Veolia Environnement pour l’Oscar du mécénat international Doublet et Neuflize OBC/Neuflize vie (ex aequo) pour l’Oscar Jacques Rigaud du mécénat culturel Cette année, les jurys des Oscars ont été présidés par Mercedes Erra, fondatrice de BETC, présidente exécutive d’Euro RSCG Worldwide, et Jean-Michel Ribes, metteur en scène et directeur du Théâtre du...

Tags : , , , , ,

Les nouvelles formes de mécénat culturel – conférence ADMICAL

Paris, le 5 juillet 2012, Art Media Agency (AMA) Le 4 juillet 2012 s’est tenu la conférence à l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris sur le mécénat culturel, organisée par l’ADMICAL, carrefour du mécénat d’entreprise. Une table ronde était proposée sur les nouvelles formes de ce mécénat. Cette conférence fut introduite par Bruno Levallois, président du conseil d’administration de l’IMA, lieu accueillant cette réunion. Selon lui, le mécénat constitue un enjeu clé pour tous les acteurs de la culture réunis. Il relève de l’intérêt général nécessaire. La menace qui pèse sur le mécénat doit être compensé par la force de tous les acteurs dans la capacité à travailler ensemble pour donner vie à un projet riche de sens. En ces temps de crise économique, la culture ne doit pas devenir un luxe, mais doit être créatrice de liens sociaux, car ses préoccupations ne sont pas superficielles, mais relèvent bien d’un enjeu artistique, économique et éducatif. Bénédicte Menanteau déléguée générale d’Admical, a la volonté de réunir les acteurs de la culture et du mécénat culturel pour interroger ce qui était à l’origine de celui-ci. Elle insiste sur le fait que la ministre de la Culture soutient la défense du mécénat. Et rappelle que le cabinet ministériel a reporté la mise en place des mesures évoquées qui réduiraient la déduction fiscale. En lien avec le ministère, l’ADMICAL lutte pour un meilleur « cadrage et pas un rabotage du budget ». Toutes les institutions culturelles ont besoin du mécénat d’entreprise et les PME y ont de plus en plus recours. Le mécénat pallie à la réduction du budget et à la baisse du subventionnement public. De plus, il est aussi vecteur d’idées originales. Une enquête menée par l’institut CSA, à la demande de l’ADMICAL, indique que le total du budget des entreprises est...

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Ad.