« Louise Bourgeois »

Louise Bourgeois, l’expérience intérieure

Jusqu’au 4 septembre 2016, le Guggenheim Bilbao accueille l’exposition « Louise Bourgeois. Structures de l’existence : les Cellules », qui rend hommage à l’œuvre qui a hanté les vingt dernières années de la vie de l’artiste. Louise Bourgeois n’avait pas pour habitude de transiger. Pour elle, « l’espace n’existe pas. C’est une métaphore construite pour structurer nos existences. » C’est dans cette optique de la négation qu’elle a conçu durant les vingt dernières années de sa vie les Cells, ou Cellules, sa propre métaphore de l’espace. Les Cells sont des œuvres complexes. Selon Julienne Lorz, commissaire de l’exposition associée à Petra Joos, elles « se situent dans un lieu indéterminé entre la muséographie, la mise en scène, la création d’atmosphères et l’installation ; il s’agit d’une entité sculpturale qui, à cette échelle, et à ce niveau formel n’a pas d’équivalents dans l’histoire de l’art. » « Louise Bourgeois. Structures de l’existence : les Cellules », elle non plus pourrait ne pas avoir d’équivalent, tant elle multiplie les superlatifs. Pour l’exposition, la Haus der Kunst de Munich et le Guggenheim Bilbao ont rassemblé 28 de ces espaces architecturaux, qui impressionnent par leur dimension et leur force d’évocation. Rassembler toutes ces pièces a été un tour de force. Julienne Lorz témoigne : « Cette exposition, par la diversité des prêteurs et la complexité de sa mise en œuvre, est unique. On ne pourra sûrement pas revoir un tel évènement avant des dizaines d’années. » Les œuvres proviennent de collections éparses : The Easton Foundation et le Louise Bourgeois Trust, bien sûr, mais aussi la National Gallery of Canada, The Museum of Contemporary Art Kiasma (Helsinki), la collection Daskalopoulos, le Carnegie Museum of Art, le Centre Pompidou, et maintes collections privées. Voir ces œuvres rassemblées est un évènement rare, et c’est d’ailleurs...

Tags : , , , , , , ,

Louise Bourgeois au Garage Museum of Contemporary Art de Moscou

Le Garage Museum of Contemporary Art de Moscou exposera Louise Bourgeois pour la 6ème édition de la Biennale du 22 septembre au 1er octobre 2015. Les sculptures de Louise Bourgeois font partie de la série Structures de l’existence: les cellules. Celles-ci explorent les créations des vingt dernières années de sa vie. Des peintures et des dessins enrichissent la compréhension de ses procédés créatifs ayant abouti à ces sculptures. En partenariat avec la fondation Louise Bourgeois et la Easton Foundation, le Garage Museum présentera la très célèbre Maman (1999), gigantesque araignée de bronze, et Has the Day Invaded the Night or Has the Night Invaded the Day? (2007), pour la biennale. Les deux œuvres de grandes dimensions seront installées parmi les visiteurs dans la biennale. Maman symbolise un hommage à la mère de Louise Bourgeois qui était tapissière; la sculpture araignée protège dix œufs de marbre sous son abdomen. Has the Day Invaded the Night or Has the Night Invaded the Day? est un miroir de six mètres de hauteur englobant les visiteurs, leur environnement et les rêveries de l’artiste au sein d’une une pièce complexe. Chaque Cell exprime quantité d’émotions et de souvenirs variés, l’exposition compte 55 œuvres au total. Des éléments du quotidien rappellent l’enfance de l’artiste et font référence à ses centres d’intérêts. Louise Bourgeois a fortement compté pour l’art moderne et contemporain, ainsi qu’en tant que sculpteur. Elle est renommée dans le monde entier pour ses sculptures araignées. Ses œuvres évoquent de puissantes émotions telles que la peur, la solitude et la trahison. Louise Bourgeois s’éteignit en 2010 à New York, souffrant d’insuffisance...

Tags : , , , ,

« Louise Bourgeois: I Have Been to Hell and Back » au Moderna Museet de Stockholm

Le Moderna Museet de Stockholm en Suède, consacrera une vaste exposition à Louise Bourgeois intitulée « Louise Bourgeois: I Have Been to Hell and Back », du 14 février au 17 mai. Plus d’une centaine de ses travaux y seront rassemblés, faisant de cette exposition la plus importante organisée sur l’artiste en Suède, à ce jour. Sa sculpture monumentale Maman sera installée à l’extérieur du musée. Il s’agit d’une araignée géante de neuf mètres de haut, assortie d’un sac de 26 œufs de marbre surplombant le bâtiment. Louise Bourgeois est née à Paris en 1911. Elle a étudié les mathématiques à la Sorbonne, jusqu’à la mort de sa mère. Elle a ensuite abandonné cette voie pour s’adonner entièrement à la pratique artistique. En 1938, elle déménage à New York, où elle délaisse la peinture et les impressions pour la sculpture, médium pour lequel elle sera le plus reconnue. Son travail aborde essentiellement les thèmes de la solitude, l’amour maternel, la peur et le danger. L’artiste considérait l’art comme un outil de confession, elle a déclaré dans une célèbre citation : « l’art est garant de la santé mentale....

Tags : , , , ,

Louise Bourgeois à la galerie Lelong

La galerie Lelong expose l’œuvre de l’artiste Louise Bourgeois du 12 février au 28 mars prochain. L’exposition présentera une grande variété des œuvres de l’artiste, de ses gravures à l’eau forte réalisées dans les années 40, qui avaient déjà été exposées par la galerie en 1990, en passant par ses Autobiographical Series de 1994, qui représentent des auto-portraits, des miroirs ainsi que des salles de bains. Son travail souvent autobiographique traite de la mémoire et s’inscrit souvent aux limites du réel. La collection des écrits et entretiens de Louise Bourgeois, Destruction du père/reconstruction du père, exposée par la galerie en 2000, sera aussi consultable. Louise Bourgeois (1911-2010) est une artiste visuelle et sculptrice franco-américaine, qui a grandement influencé l’art moderne et contemporain. Elle est notamment connue pour ses grandes structures en forme d’araignées, qui lui ont valu le surnom de la femme araignée. Son œuvre Spider s’est vendue en 2011 pour 10.722.500 $ lors de la vente  du soir d’art d’après-guerre et contemporain chez Christie’s New York. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux musées et galeries à travers le monde, tels que le Drawing Center et le Museum of Contemporary Art (MCA) de...

Tags : , , , ,

Louise Bourgeois à la Cheim & Read Gallery

L’artiste franco-américaine Louise Bourgeois, décédée en 2010, est mise à l’honneur par la Cheim & Read Gallery à New York. Du 30 octobre 2014 au 10 janvier 2015, la galerie présente « Suspension », une exposition réunissant des travaux de l’artiste abordant le thème de la suspension, couvrant une période de 45 ans. La densité des pièces semble être contrebalancée par leurs suspensions naturelles qui permettent au spectateur d’interagir avec eux alors qu’ils bougent et confèrent au travail un sens du mouvement et de la vulnérabilité. Des pièces comme Arch of Hysteria (1993), dans lesquelles une forme masculine est pendue par le pelvis, explorent la peur de la douleur et leurs effets sur le corps. L’idée de suspension a aussi une résonance biographique pour l’artiste qui se rappelle avoir vu son père pendre des chaises dans son...

Tags : , , , , ,

Ad.