« Jonas Storsve »

Data: Cy Twombly

Cy Twombly, peut-être l’un des peintres les plus en vogue du moment, s’apprête à être exposé au Centre Pompidou. Parallèlement, son marché se porte très bien. Plus particulièrement depuis son décès… Edwin Parker Twombly Jr. naît le 25 avril 1928 à Lexington (Virginie). Il se met jeune au dessin et à la peinture, et rapidement, sous l’œil de l’Espagnol Pierre Daura. Entre 1947 et 1949, il poursuit son apprentissage en s’inscrivant à la Boston Museum School, à l’issue de laquelle il intègre le département d’art à la Washington and Lee University, à Lexington. À l’Art Students League of New York (1950-1951), il rencontre Knox Martin et Robert Rauschenberg, avec qui il noue une amitié tendre. En suivant ses conseils, il fait une halte au Black Mountain College (Caroline du Nord), où il côtoie Franz Kline, Robert Motherwell, le poète Charles Olson, John Cage et Merce Cunningham. L’époque est à l’expressionnisme abstrait ; Cy Twombly fréquente la galerie Kootz (New York) où sont exposés Pollock, Rothko, Newman, Still ou Motherwell. Il obtient sa première exposition solo à la galerie The Seven Stairs (Chicago) en 1951, puis à la galerie Kootz la même année, présentant des monotypes et des dessins au crayon noir qui suggèrent des formes totémiques, voire phalliques. En 1952, il traverse pour la première fois l’Atlantique ; Cy Twombly parcourt l’Italie, l’Espagne et l’Afrique du Nord en compagnie de Robert Rauschenberg. L’année suivante, il effectue son service militaire à Camp Gordon (Géorgie), avant d’être affecté au poste de cryptographe à Washington.  En 1957, il se retrouve à Rome où il déploie une intense activité graphique ; il y peint notamment Olympia, Sunset, Blue Room et Arcadia, certaines de ses toiles les plus fameuses. Dans ses dessins, les motifs des graffitis et des griffures apparaissent, se juxtaposant à des...

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Ad.