« installation »

Future\Pace : un partenariat stratégique

En combinant la galerie et l’expertise curatoriale de Pace London, l’expérience culturelle de Futurecity et les énergies collaboratives d’un groupe international d’artistes, le nouveau partenariat stratégique Future\Pace offre une approche pionnière pour la mise en œuvre de l’art dans le domaine public. Explications.   Art Media Agency s’est entretenu avec la directrice de Pace London, Mollie Dent-Brocklehurst, et le fondateur de Futurecity, Mark Davy, pour envisager l’idée d’une ville culturelle. Apprendre à parler le langage des promoteurs, concevoir des bénéfices économiques liés à la collaboration, appréhender la nouvelle génération d’artistes…   Comment s’est passé le partenariat entre Futurecity et Pace London ? Mark Davy : Mollie et moi nous sommes rencontrés lorsque je travaillais sur la stratégie pour la Crossrail Culture Line, qui correspond à six des nouvelles stations London Crossrail, avec six galeries de premier plan et six artistes internationaux. Bien qu’il existe actuellement un véritable engouement pour les artistes qui créent des œuvres à grande échelle dans les milieux urbains, il est en fait difficile de faire travailler les artistes dans ce contexte. Ou bien ils n’ont pas les équipes derrière eux, ou alors ils évoluent dans un dispositif de galerie, ce qui peut être difficile, car vous devez travailler de façon véritablement collective et ouverte. Mollie et moi étions intéressés par l’idée d’une nouvelle sorte de groupe qui donnerait aux promoteurs, aux organisations de la ville et aux autorités l’opportunité de sélectionner des artistes qui peuvent réaliser des œuvres à grande échelle, qui peuvent travailler dans des organisations pluridisciplinaires, s’associer – ce qui n’est pas facile pour les artistes ! – et produire. Futurecity a travaillé dans ce domaine pendant près de dix ans. Par exemple, le White Horse de Mark Wallinger à Ebbsfleet, ou Slipstream de Richard Wilson à Heathrow. Nous apportons notre soutien pour...

Tags : , , , , , , , , , , ,

Daniel & Michel Bismut présentent La Bibliothèque digitale

Rendez-vous à la Monnaie de Paris, au 11 quai de Conti, du 3 au 18 septembre, pour découvrir Croisements, le Living Video Arty conçu par Daniel & Michel Bismut. Le tandem a imaginé « une pièce hybride, reflet de notre société et de l’évolution de nos comportements au sein de la cellule familiale ». Elle s’articule autour de vingt vidéos d’artistes contemporains de la scène artistique chinoise prêtées par « The Art Of This Century ». Prolongement de leur recherche sur les imbrications, les fractionnements et autres distorsions, cette installation réalisée en collaboration avec la curatrice Martina Köppel Yang est proposée dans le cadre de l’exposition du Magazine AD, « Univers de collectionneurs ». Pour s’imaginer l’habitat de demain, à travers une recherche hautement...

Tags : , , , , , ,

Les robots artistes du V&A

Le 18 mai 2016, le V&A Museum a dévoilé sa nouvelle installation conçue par un « robot artiste ». Ce sera l’une des attractions de la « Engineering Season » du V&A Museum. Cette installation d’envergure n’est pas l’oeuvre d’un artiste consacré, ni même d’un être humain. Il s’agit d’un robot qui est, objectivement, l’auteur de l’Elytra Filament Pavilion. Une installation qui est l’aboutissement de quatre années de recherche regroupant les champs de l’architecture, de l’ingénierie et de la biochimie et tissant des passerelles entre la structure des fibres biologiques et celles que propose l’architecture. Ce pavillon de 200 m2 donne pourtant une impression de légèreté, et semble inspiré par les constructions naturelles qu’il tente d’imiter. On peut reconnaître les structures fibreuses de la nature, tel qu’on peut les retrouver sur les ailes de certains insectes connus sous le nom d’Elytra, une variété de coccinelles. Le pavillon va évoluer au fil du temps en réponse aux mouvements des visiteurs dans le John Madjeski Garden. Cette installation présente une rencontre où l’artificiel imite la nature brisant ainsi la distinction classique entre nature et culture. L’installation est visible dans les John Madjeski Garden du musée V&A jusqu’au 6...

Tags : , , , , , , ,

The Samstag Museum of Art présente une installation de Daniel Boyd

Jusqu’au 5 décembre 2015, The Samstaf Museum of Art, situé à Adélaïde (Australie), accueille une installation de l’artiste Daniel Boyd, intitulée A Darker Shade of Dark #1– 4, en association avec the Adelaide Film Festival. A Darker Shade of Dark #1– 4 est une installation vidéo immersive plaçant le visiteur dans une expérience sensorielle. Daniel Boyd est surtout connu en tant que peintre travaillant autour des thèmes de l’héritage et des histoires perdues de la période coloniale. Sa technique s’inspire de Matisse, Picasso et du primitivisme dans l’esthétique moderniste. Il utilise notamment les « points » caractéristiques de la peinture aborigène des années 1970 — Papunya Tula — qui rappellent sans conteste les recherches optiques impressionnistes et pointillistes du XIXe siècle. Cela crée une narration en demie-teinte, partiellement inaccessible. Ces points symbolisent ici également l’altération due au temps et à la mémoire. L’installation se tourne plutôt vers les mystères de la physique, de l’astrophysique et de la cosmologie. Daniel Boyd est né à Cairns en 1982 en Australie, et a exposé son travail à l’international depuis 2005. Il vit et travaille à Sydney. Son œuvre se trouve dans différentes institutions et collections privées australiennes....

Tags : , , , , ,

La fondation Zegna présente la 7e edition de ALL’APERTO

Le 3 octobre 2015, le projet 29,88 SQ KM de Liliana Moro s’invitera sous forme d’installation permanente sur la Piazza della Repubblica à Trivero en Italie. Le projet est présenté par la Fondazione Zegna à l’occasion de l’édition 2015 d’ALL’APERTO. Le titre de l’œuvre de Liliana Moro représente des coordonnées en rapport avec l’extansion de la municipalité de Trivero, déterminé avec l’aide d’un cartographe, l’œuvre publique s’apparente à une sculpture mêlée d’une grande carte graphique. 29,88 SQ KM est divisée en deux parties, qui sont à plusieurs centaines de mètres l’une de l’autre: l’une est un point d’information d’un rond-point à l’entrée de Trivero, qui est la partie la plus visible du projet. La structure ressemble à un kiosque à journaux du passé, avec des affichages numériques informant sur les initiatives de la municipalité. Les parois de verre sont couvertes de dessins d’animaux qui vivent dans les bois voisins rétro-éclairés la nuit, ce qui donne au pavillon l’apparence d’une lanterne géante, couronné d’un globe jaune vif. L’autre partie du projet est une intervention de la compagnie Pro Loco, qui propose une carte interactive avec des sons de l’artiste. L’office de tourisme propose également un globe, qui s’allume quand le bureau est ouvert au public. La carte en 3D indique la position des installations permanentes de Daniel Buren, Stefano Arienti, et Dan Graham qui ont été créées pour All’aperto dans le passé. La fondation Zegna a été créée par la famille Zegna en 2000, à Trivero en Italie. La Fondazione vise à respecter qualité et harmonie en lien avec la protection de l’environnement naturel, le bien-être social et le développement culturel au sein de la...

Tags : , , , , , ,

Ad.