« Hong Kong »

Uli Sigg : un peu plus de liberté…

À l’occasion de la remise des prix du Chinese Contemporary Art Award, une rencontre avec Uli Sigg. Sa vie de collectionneur, son parcours de diplomate… Son engagement en faveur de la création contemporaine chinoise. Uli Sigg est d’abord venu en Chine dans les années 1970 pour travailler au sein de Schindler Elevator Co., à Pékin et Shanghai, sous Deng Xiaoping qui avait alors initié une politique d’ouverture de la Chine sur le monde. Puis, il a été nommé ambassadeur de la Suisse en Chine, en Corée du Nord et en Mongolie, de 1995 à 1998. Uli Sigg est aujourd’hui vice-président de Ringier, la plus grande compagnie de médias en Suisse. Au fil des ans, il a rencontré près de 2.000 artistes chinois. Sa collection se constituait d’environ 2.300 œuvres : Ai Weiwei, Fang Lijun, Zhang Xiaogang, Zeng Fanzhi, Shao Fan, Cao Fei ou encore Song Dong. C’était avant 2012, année où il a donné 1.453 œuvres et vendu 47 pièces au futur M+ Museum de Hong Kong.   Comment avez-vous été initié à l’art contemporain chinois ? Le tout premier contact que j’ai eu a été réalisé par l’entremise d’une amie américaine qui vivait à Pékin depuis quelques temps. C’était autour de 1979-1980. Elle a écrit un livre sur les artistes chinois quelques années après. Elle était très proche de cette scène et elle a été la première à me montrer tant d’œuvres.   Y avait-il alors une scène alternative ou underground ? Ce qui était intéressant était alternatif, mais en réalité il n’y avait pas grand-chose d’intéressant au début. Je regardais avec des yeux d’occidental, je cherchais l’avant-garde de l’art contemporain à laquelle j’étais habitué en Occident. Et il n’y avait rien de tel. L’art avait été complètement coupé de toute information sur l’art contemporain à l’Ouest, les...

Tags : , , , , ,

Le collectionneur Hallam Chow fait don de ses œuvres d’art

Issu d’une famille de collectionneurs, le grand amateur hongkongais Hallam Chow s’implique dans la vie culturelle de son pays. Afin d’enrichir la future collection du musée M+ de Hong Kong, dont l’ouverture est prévue en 2019, Hallam Chow a offert cinq pièces éclectiques d’artistes asiatiques. Le collectionneur démontre ainsi à quel point la création artistique contemporaine est dense en Asie, grâce aux travaux des plasticiens L.N. Tallur et Jompet Kuswidananto, du dessinateur Eko Nugroho et du vidéaste Jun Nguyen-Hatsushiba. Par ce don, Hallam Chow entend inciter d’autres mécènes à réaliser des gestes identiques, afin d’aider le musée à se constituer une collection aussi riche que...

Tags : , , , ,

Fine Art Asia 2016 : variété de l’offre et fortes ventes

Avec un ensemble de 6.000 œuvres d’art et de pièces d’antiquité représentant 3 Mrd $HK, le tout présenté par des galeries prestigieuses, Fine Art Asia 2016 s’est déroulée du 2 au 5 octobre. Fine Art Asia s’est donc tenue pendant la saison la plus importante pour l’art à Hong Kong, coïncidant avec les sessions d’enchères de Sotheby’s. Avec 85 exposants venus du monde entier, qui présentaient une sélection d’œuvres de qualité souvent muséale, la 12e édition de la foire a accueilli 22.500 visiteurs, selon l’organisateur Andy Hei. Le co-président et directeur de la Fine Art Asia a déclaré dans un communiqué de presse avoir remarqué « un véritable buzz cette année à la foire, avec un nombre encourageant de jeunes et nouveaux collectionneurs, ainsi que de loyaux et vieux amis ». Il a aussi précisé que l’audience et les ventes avaient dépassé les attentes, « ce que l’on doit à l’extraordinaire qualité des exposants, qui sont tous des experts dans leur domaine ». L’organisateur était visiblement ravi de recevoir des retours positifs de galeries internationales et de Hong Kong, en terme d’intérêts des visiteurs pour leurs œuvres et également en terme de ventes. Des antiquités à l’art contemporain Fine Art Asia est probablement l’une des rares foires d’art dans la région à proposer, réunis en un même lieu, tout à la fois des antiquités et de l’art contemporain. Elle présente des œuvres d’art couvrant 5.000 ans d’histoire culturelle, avec des antiquités orientales et occidentales, des peintures classiques et des encres contemporaines chinoises, de l’impressionnisme, de l’art moderne et contemporain, parcours allant de Pissarro, Monet, Sisley et Picasso jusqu’à Damien Hirst, de la haute joaillerie et de la photographie. Ainsi, elle offre une plateforme accessible et pratique pour que se rencontrent les marchands d’art spécialisés et les collectionneurs, avec des intérêts variés. Des exposants internationaux, dont Vanderven Oriental Art (Pays-Bas), Robert...

Tags : , , , , , , ,

David Zwirner va ouvrir à Hong Kong

La galerie David Zwirner a annoncé l’ouverture d’un nouvel espace à Hong Kong — prévue pour 2017. Ce nouvel espace, qui devrait accueillir six expositions par ans, a été designé par l’architecte new-yorkaise Annabelle Selldorf. David Zwirner a justifié l’ouverture de ce nouvel espace : « Nous constatons une croissance explosive dans l’intérêt des collectionneurs asiatiques pour l’art occidental ». Un espace d’environ 10.000 m2 qui occupera le 5e et le 6e étage du nouveau H Queen building construit par l’architecte William Lim de l’agence CL3 Architects. Une nouvelle qui confirme les ambitions de David Zwirner en Chine, après avoir songé à ouvrir une galerie à Pékin et à Shanghai. Il s’agit du troisième espace de la galerie après New York et Londres. Le galeriste s’est livré sur ses ambitions en Asie : « De plus en plus de galeries occidentales désirent s’installer ici. Il est difficile d’imaginer de ne pas être présent en Asie tout en pensant son business à l’échelle globale — et dans un futur proche, tout particulièrement à Hong Kong...

Tags : , , , ,

Record de vente pour une œuvre chinoise

La maison de ventes Poly a réalisé la meilleure vente pour une peinture à l’huile chinoise, Le Village Zhou de Wu Guanzhong. Encore un démenti de l’idée selon laquelle le marché de l’art chinois serait en pleine régression. En vendant une peinture à l’huile pour 30 M$, Poly Auction signe un record. Wu Guanzhong est l’un des artistes dont les ventes sont les plus importantes et les plus stables selon Artprice. L’année dernière, ses œuvres ont été vendues pour 103 M$ dont une à 11 M$. Une belle vente pour Poly Auction qui récolte 160 M$, tandis que Bonhams et Seoul Auction annoncent elles aussi de fortes ventes cette même...

Tags : , , , ,

Ad.