« Hicham Berrada »

Hicham Berrada ou le monde des possibles

C’est un « régisseur de réactions chimiques » qui explore les protocoles scientifiques. Dans une sorte de Land art revisité, Hicham Berrada se frotte au vivant, mais souvent à l’échelle de la molécule. Plasticien fasciné par la chimie, il réinvente certains processus naturels, créant de très inédits paysages. Entre nature et artifice…   Avez-vous déjà vu un champ de pissenlits libérer ses halos blancs en pleine nuit ? Un nuage bleu se former en quelques instants, tel un ciel mouvementé du peintre François Boucher ?  Ou encore des paysages intemporels former de délicats jardins aquatiques, des galaxies abstraites naître sous vos yeux ? Quelle est donc cette magie ? Hicham Berrada n’est pas un magicien, c’est un virtuose des expériences physiques. Artiste alchimiste, il contrôle les combinaisons chimiques comme un peintre sa palette de couleurs. Dans son atelier, aucune toile, mais de petites boîtes empilées les unes sur les autres. Il suffirait de les activer pour qu’elles expriment leur magie, comme autant de paysages oniriques.   J’ai découvert votre travail en 2013, lors d’une exposition collective au Palais de Tokyo. Comment a évolué votre pratique depuis ? En 2013, j’ai passé un an à la Villa Médicis. C’est ici que j’ai pu lancer le début de plusieurs recherches. Cela m’a permis de réaliser plus tard Mesk-Ellil (2015), ou encore Masse et martyr (2017), des concrétions artificielles en bronze que je présentais à l’Abbaye de Maubuisson jusqu’en avril dernier. C’est souvent très long. Le facteur temps dans mon travail est une composante essentielle. Ces objets évoluent, je dois les garder dans mon atelier un an, voire deux ans, avant de pouvoir les montrer.   Vous voulez dire que vous ne connaissez pas l’issue visuelle de vos œuvres ? Non, je ne connais pas le rendu dans cet espace-temps. Personne, d’ailleurs, pas même les...

Tags : , , ,

Wentrup Gallery représente Hicham Berrada

L’artiste marocain Hicham Berrada est maintenant représenté par la Wentrup Gallery (Berlin). Né à Casablanca, au Maroc, en 1986, Hicham Berrada a étudié aux Beaux Arts (Paris). Il a obtenu son diplôme en 2011 et poursuivi ses études au studio national des arts contemporains, Le Fresnoy en France, avant de séjourner à la Villa Médicis à Rome en 2013. Ses œuvres combinent science et poésie, entremêlant de façon complexe la beauté du monde visible et les phénomènes scientifiques invisibles à l’œil nu. Hicham Berrada utilise un large panel de supports, y compris la photographie, la vidéo, l’installation, la performance et la sculpture. Il applique même l’idée aux médias eux-mêmes, comparant la toile nue à la « réalité visible », et la peinture et le pinceau aux « éléments physiques ». La Wentrup Gallery a été fondée en 2004. Le premier espace de la galerie était une ancienne étable dans le quartier de Prenzlauer Berg à Berlin. Il a été conçu comme un espace réagissant à la jeunesse berlinoise, la scène émergente, offrant au départ leur première plate-forme commerciale à de nombreux artistes. Depuis 2009, la galerie a emménagé dans une ancienne usine de couture datant des années 1950, au nord-ouest de Berlin, à...

Tags : , , , , ,

Ad.