« Hermès »

« Promenade à Versailles » : un carré de soie Hermès au profit de la restauration du château

Du 1er mai au 31 juillet 2015, Hermès mettra en vente une édition limitée de foulards de soie intitulée « Promenade à Versailles » dont une partie de la recette sera reversée au château pour la restauration des appartements royaux. Le carré, dessiné par Pierre Marie, est inspiré, pour sa structure, par les canaux du parc du château et se compose de vignettes renvoyant à la chambre du Roi, à la galerie des Glaces ou encore aux bosquets et à la grande perspective dessinés par André Le Nôtre. Catherine Pégard, présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, remarque « La rencontre de deux maisons emblématiques de la France et qui défendent les mêmes valeurs […]. » Elle ajoute en effet : « Aujourd’hui, Versailles et Hermès réaffirment ensemble leur détermination à défendre le patrimoine à travers la création. » Le foulard sera vendu en avant-première par souscription au prix de 335 €, pour une livraison en...

Tags : , , , , ,

Christie’s et Heritage, procès aux senteurs Hermès

Heritage Auctions a intenté un procès de 60 M$ contre la maison concurrente Christie’s et trois anciens employés. Le litige est centré sur le personnage de Matthew Rubinger, expert en accessoires de luxe, dont le sac Birkin d’Hermès. Il est suspecté de rupture de contrat et de vol de secrets commerciaux. Rubinger, âgé de vingt-six ans, était l’employé de Heritage en 2010, après avoir travaillé pour Portero. Lancé depuis maintenant quatre ans, le département des accessoires de luxe a connu une croissance surprenante de ses profits,  tandis que le sac Hermès rouge à motif crocodile Birkin a atteint un record de 203.000 $ en 2011. Avec une liste d’attente de trois ans et des prix augmentant en ventes aux enchères, le sac Birkin de Hermès est vu comme le top des accessoires haut de gamme, avec une marge « en moyenne de 60 à 150 % », comme le mentionne le directeur de Heritage, Gregory Rohan. En mai 2014, Rubinger a démissionné de Heritage pour rejoindre Christie’s. Deux salariés du même département ont fait de même. Dans une déclaration, un porte-parole de Christie’s a déclaré :« Nous avons examiné la plainte et trouvons qu’elle est totalement dénuée de fondement. Nous sommes prêts à nous défendre vigoureusement contre ces allégations et à justifier notre choix de développer notre département existant dédié aux sacs à main...

Tags : , , , ,

La mauvaise herbe, ça existe ? entretien avec Antoine Boudin

Le travail d’Antoine Boudin, designer français, est au cœur de différents projets à Paris, alors que les D’Days mettent le design à l’honneur jusqu’au 25 mai. Le Palais de Tokyo et la maison Hermès présentent tous les deux son travail avec la canne de Provence, graminée géante très présente dans le sud de la France. Au Palais de Tokyo, l’exposition « arundo e estrambord » lui est dédiée. Il en assure d’ailleurs la scénographie. En parallèle avec cette exposition, il a été invité par Hermès et Pascale Mussard — directrice artistique de Petit h — à travailler cette plante souvent qualifiée de « mauvaise herbe ». Ce projet propose une ligne d’objets uniques fabriqués en collaboration avec les ateliers Hermès. Le jeune designer évoque pour AMA son parcours, son travail et sa vision du design contemporain. De quelle manière le design s’est-il inscrit dans votre parcours ? Le design m’est venu assez naturellement. Au départ, je souhaitais être architecte naval. Mais, j’étais un cancre en mathématiques et en sciences. Quelque part, mon cerveau m’en a empêché. De fil en aiguille, j’ai développé un véritable intérêt pour l’art. Je travaillais aussi tous les étés chez un menuisier, lorsque j’étais adolescent. Mon cheminement est finalement assez cohérent. J’ai suivi l’enseignement d’une école préparatoire à Paris, avant d’intégrer l’école cantonale d’art de Lausanne, en Suisse. Trois ans plus tard, j’y recevais le diplôme de designer industriel. Pour ce diplôme, j’ai conçu un bateau de camps à voile latine, Quieu Bagna. Je suis ensuite parti à Londres et je suis devenu l’assistant d’un designer qui s’appelle Alexander Taylor. Et en 2009, j’ai remporté le Grand Prix Design Parade de la villa Noailles. Pourriez-vous nous en dire plus sur l’objet qui vous a permis de remporter ce prix ? Il s’agit d’un fauteuil, D’eici se vei l’Almanarre. Cela signifie :...

Tags : , , , ,

Ventes de prestige à Monte-Carlo pour Artcurial BPFT

Monte-Carlo, le 2 juillet 2013, Art Media Agency (AMA). Entre le 22 et 24 juillet 2013, à Monte-Carlo, la maison de ventes Artcurial Briest-Poulain-F.Tajan organise sept ventes proposant des voitures de collection, des bijoux, sculptures, de l’horlogerie et  du vintage Hermès. L’Hôtel Hermitage de Monte-Carlo accueille ces ventes. Le 22 juillet la vente « Monaco 2013 by Artcurial Motorcars » propose 45 voitures de prestige anciennes et contemporaines d’un collectionneur monégasque, vendues sans prix de réserve, et dix voitures de diverses collections. Parmi les lots majeurs, une Bentley MK VI Coupé par Hopper de 1948, conduite à gauche, estimée entre 60.000 et 80.000 €, une Aston Martin DB9 Volante aux coloris verts, estimée entre 80.000 et 100.000 ou encore une AC Cobra 427 Roadster estimée entre 400.000 et 500.000 €. Les 23 et 24 juillet sont organisées quatre vacations dédiées aux bijoux et aux montres. Plus de 500 lots de joaillerie, dont une cinquantaine de pièces provenant de la collection de bijoux d’Eva Segoura, et également 300 pièces d’horlogerie seront alors mis en vente. L’an dernier, cette vente avait permis de réaliser un total de 10,6 millions d’euros. François Tajan, co-président de la maison de ventes et commissaire-priseur de la vente explique : « La vente, comme chaque année, offrira aux amateurs un panorama très riche de la création joaillière de la fin du XIXe à nos jours. Du baroque symboliste des années 1880 aux bijoux d’artistes en passant par l’Art Nouveau, l’Art Déco et par les grands noms de la Haute Joaillerie, tous les courants de l’histoire du bijoux seront représentés. » Le 23 juillet se tient également « HIQUILY, DÉSHYQUILIBRE » qui propose 14 sculptures de l’artiste Philippe Hiquily, décédé en mars 2013, avec des estimations comprises entre 3.000 et 4.000 €, et dont la pièce majeure, Marathonienne,...

Tags : , , , , , , , ,

Hiroshi Sugimoto en collaboration avec Hermès

Arles, le 2 juillet 2013, Art Media Agency (AMA). À l’occasion des Rencontres d’Arles, François Hébel, directeur de cette manifestation, a invité la maison Hermès à présenter pour la première fois en France, la troisième édition du carré d’artiste créé par Hiroshi Sugimoto. Hiroshi Sugimoto est un artiste ayant recours aux techniques d’artisanat ancestrales dans le but de créer un dialogue entre l’histoire, les traditions et un mode contemporain d’expression. C’est pour ces raisons que le directeur artistique d’Hermès, Pierre-Alexandre Dumas, l’a invité à réaliser un célèbre foulard en soie pour la troisième édition du carré d’artiste. Depuis près de dix ans, Hiroshi Sugimoto prend en photo les variations de lumière émanant d’un prisme de verre placé au centre de son atelier. Vingt photos issues de ce travail ont été sélectionnées pour être reproduites sept fois sur soie. Au total, c’est donc 140 carrés qui sont proposés à la...

Tags : , , , , , ,

Ad.