« Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois »

Nouvel espace pour Georges-Philippe et Nathalie Vallois

La galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois (Paris) ouvre un deuxième espace au 33 rue de Seine dans le VIIe arrondissement de Paris. Une double exposition anniversaire est également annoncée à l’occasion des 90 ans de Jacques Villeglé. Elle aura lieu du 8 avril au 13 mai 2016. Pour l’événement, un catalogue sera édité en édition limitée, signé par 40 personnalités comme Bernard Blistène, Nicolas Bourriaud, Anne Hidalgo, Lek & Sowat, Hans-Ulrich Obrist, Alfred Pacquement, Peter Stämpfli notamment. L’aménagement de ce nouvel espace a été confié à l’agence d’architecture Jakob+MacFarlane qui a réalisé la Cité de la Mode et du Design, la fondation Ricard à Paris, le Frac Centre à Orléans ou encore le Cube Orange à...

Tags : , , ,

Droit de réponse de la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, représentant l’artiste Jacques Villeglé, au sujet de la newsletter publiée le 19 décembre 2013 consacrée au travail de l’artiste.

Les informations parues dans votre article du 19 décembre sont inexactes concernant le travail de Jacques Villeglé. À titre d’exemple, au début de sa carrière, Jacques Villeglé n’a jamais fait de sculpture en brique, uniquement avec des fils d’acier provenant du Mur de l’Atlantique. Trois phrases de cet article sont fausses dans les faits et juridiquement : « En 1997, Jacques Villeglé fonde l’Atelier d’Aquitaine avec Michèle et Yves di Folco Marteret. Entre 1997 et 2011, l’Atelier produit 871 travaux réalisés avec des affiches déchirées, des sculptures et des écrits sociaux politiques. En 2008, une rétrospective est organisée au Centre Pompidou à Paris, mettant en avant cette période prolifique, avec une partie importante de l’exposition consacrée aux pièces réalisées dans l’Atelier d’Aquitaine. » Nous pensons que vous avez repris des éléments tirés de la page Wikipédia consacrée à Jacques Villeglé, éléments d’informations qui ont été volontairement manipulés par une ou plusieurs personnes malveillantes. Les faits exacts sont les suivants : En 1997, Jacques Villeglé a fondé un atelier en Aquitaine chez Yves et Michèle di Folco habitant au Marteret. Cet atelier n’a jamais « produit » d’œuvres. En effet, juridiquement et matériellement, cet atelier n’a rien « produit », seul Jacques Villeglé a « créé » des œuvres et notamment des affiches lacérées de la série dite « Atelier d’Aquitaine ». À titre plus anecdotique, la fin de ce paragraphe « une partie importante de l’exposition consacrée aux pièces réalisées dans l’Atelier d’Aquitaine. » est inexacte. En effet, seule une dizaine d’œuvres de la série dite « Atelier d’Aquitaine » était présentée dans la rétrospective de Jacques Villeglé au Centre Georges Pompidou où étaient exposés plus de 100...

Tags : , ,

Ad.