« Facebook »

Réseaux sociaux et art contemporain : le kit de survie

Services de microblogage, interfaces de mise en relation en temps réel, applications géolocalisées… Les médias sociaux à l’usage des galeristes, des artistes et des collectionneurs sont à la manœuvre. Une plongée dans la communauté virtuelle. Facebook, Twitter, Instagram… Les réseaux sociaux bruissent de mille échos aussitôt amplifiés, partagés, commentés… Bavards, ils sont les miroirs complaisants de nos égos. Le jeune artiste italien Filippo Minelli ne s’y est pas trompé, qui a illustré le réseau Twitter non pas avec son logo représentant un oiseau gazouillant (to tweet signifie « gazouiller », mais aussi « jacasser »), mais avec un élevage de dindons en batterie, dans sa série « Contradictions »… À l’heure du « personal branding » (action de développer sa marque personnelle), il est pourtant difficile de passer à côté de ce formidable essor des médias sociaux, qui a vu le nombre d’utilisateurs actifs de Facebook atteindre 1,71 milliard en juin 2016 (1,57 milliard sur mobile) et 500 millions sur Instagram. Cinq cents millions d’« instagramers » ? Et moi, et moi, et moi ? Les médias sociaux étant un mal nécessaire, autant en tirer le meilleur parti. Le professionnel de l’art contemporain ne doit pas demeurer en reste face à ce phénomène. Critique d’art, fondatrice de l’Observatoire du Web social dans l’art contemporain et auteur du livre Les Médias sociaux à l’usage des artistes (éditions Thémistocle, 2014), Alexia Guggémos pointe le retard des galeries françaises d’art contemporain sur les réseaux sociaux, avec 67 % de présence sur Facebook contre près de 100 % aux États-Unis, tandis que seuls 33 % des plasticiens, photographes et designers français utilisent Instagram (Cartographie de présences du marché de l’art français sur les réseaux sociaux en 2016). Pourtant, le réseau social de partage d’images et de vidéos s’affirme comme le média de prédilection de tous les acteurs du marché de l’art en...

Tags : , , , , ,

Facebook peut maintenant être poursuivi en France pour censure

La cour de Paris a tranché le vendredi 12 février, Facebook pourra être poursuivi en France pour censure. Cette décision fait suite à plusieurs cas de censure du site concernant des nus. L’affaire a démarré en 2011 lorsque le professeur Frederic Durand-Baissas a décidé de poursuivre le site qui avait censuré la publication du tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde (1866). La cour de Paris a considéré que les conditions d’utilisation de Facebook étaient « abusives » ne permettant aux usagers de poursuivre le site qu’auprès d’un tribunal californien. Cette disposition entrave la loi sur les droits des consommateurs français, qui prévoit que les usagers puissent poursuivre des entreprises dans leur propre pays. Une décision que les avocats de Facebook contestent, arguant que « la loi sur les droits des consommateurs française ne peut s’appliquer aux utilisateurs en France puisque le service (de l’entreprise ndlr) est mondial et...

Tags : , , , , , ,

Skate’s publie un rapport sur l’utilisation de Facebook par le monde de l’art

Au total, onze millions de personnes aiment les pages des 100 plus grandes entreprises spécialisées dans le domaine de l’art. L’utilisation de Facebook s’impose comme un élément important du marketing des entreprises. La page qui regroupe le plus de fans sur le réseau social est Kickstarter, suivie de Canvas-on-Demand et de The Art Newspaper. Saatchi-Art fait preuve d’un marketing performant sur le réseau social : la page comptabilise plus de fans que Christie’s, Sotheby’s et Gagosian réunis. En ce qui concerne l’origine des personnes qui « aiment » les pages mentionnées, elles sont principalement issues des États-Unis (35 %). La Russie et la Chine sont moins présentes car elles disposent de leur propre réseau social. La France et l’Argentine ont une place privilégiée dans le classement des pays les plus présents sur les réseaux sociaux. Cela s’explique notamment par la jeunesse de leurs collectionneurs, comparativement à l’Allemagne et au Royaume-Uni. Le rapport souligne que les pays qui sont éloignés des capitales culturelles ont su développer un marketing performant sur les réseaux sociaux : la foire argentine ArteBA est la seconde foire la plus populaire sur Facebook, après Art Basel. À l’échelle mondiale, artnet.com domine le marché des plateformes qui s’intéressent aux galeries et ventes mais Artsy occupe la première place au Brésil, et Invaluable est premier en Australie et au Canada. Liveauctioneers et the-saleroom ne font pas partie du classement car elles n’ont pas privilégié ce type de marketing : leur nombre de fans est trop bas pour être mentionné. The Art Newspaper, Hyperallergic et ARTnews sont les médias les plus suivis sur Facebook. Le rapport souligne néanmoins que l’audience de chacun d’entre eux est liée à son pays d’origine : artnet, dont le siège se situe à Berlin, regroupe le plus de fans allemands. Comme le souligne le rapport, la présence de ces différents acteurs...

Tags : , , , ,

L’artiste Jodi Magi expulsée des Émirats arabes unis

Le 14 juillet 2015, l’illustratrice et peintre australienne Jodi Magi a été expulsée d’Abou Dabi, aux Émirats arabes unis, après avoir eu affaire à la justice du pays à cause d’un message posté sur Facebook et avoir passé deux jours en prison. En février 2015, Jodi Magi avait publié sur Facebook la photo d’une voiture garée sur deux places réservées aux personnes en situation de handicap. Une plainte avait été déposée par un de ses voisins, conduisant l’artiste à subir un interrogatoire par la police. Inculpée à l’issue de l’enquête, l’Australienne avait été condamnée en avril à une amende équivalente à 3.600 $ et à l’expulsion des Émirats arabes unis. Après une garde à vue de 53 heures, Jodi Magi avait dû comparaître devant un tribunal, en compagnie de son avocat et d’un interprète. Le verdict a été confirmé en juin, obligeant l’artiste à s’acquitter de l’amende et à quitter le pays pour Bangkok, le 14 juillet, à la suite de l’ordre d’arrestation et d’expulsion qui pesait contre elle. L’artiste résidait à Melbourne avant de s’installer aux Émirats arabes unis en 2012, pour y enseigner le design graphique. Résidant désormais en Thaïlande, elle a récemment exprimé son incompréhension face aux accusations pesant sur elle, ainsi que son traumatisme après une telle...

Tags : , , , , , ,

Peter Kaaden ajoute le Louvre à ses amis

La nudité sur les réseaux sociaux fait beaucoup parler ces derniers temps, et ces jours-ci, c’est la nudité dans l’art qui a heurté la sensibilité des administrateurs. En effet, Facebook a supprimé la photographie d’une statue du Louvre sur le profil du photographe Peter Kaaden, trois minutes seulement après qu’il l’ait posté. En réponse à une censure appliquée de façon inattendue, Peter Kaaden a créé Safe-for-Work, une série consacrée aux statues du Musée du Louvre. «C’est le Louvre! Des groupes d’enfants de tous âges et du monde entier arpentent ces allées 365 jours/an,» précise Peter Kaaden.  L’artiste a légèrement flouté l’anatomie et les visages des statues pour permettre au Louvre d’être accepté sur Facebook : « Facebook censure probablement les œuvres d’art les plus importantes de la planète. C’est pourquoi j’ai décidé de créer ma première série pas uniquement photographique et de faire du Louvre un ami de Facebook en 2014,» a-t-il déclaré à Dazed magazine, et d’ajouter : «Il n’y a visiblement pas de différence entre la pornographie, la nudité et...

Tags : , , , , ,

Ad.