« enquête »

La voix des marchands

Ils murmurent à l’oreille des collectionneurs. Les galeristes jouent un rôle crucial sur l’économie de l’art tribal. Plusieurs d’entre eux, suivant leurs spécialités, ont accepté de donner leur sentiment sur le segment. Confidences.  Aux enchères, l’éclectique marché de l’art tribal témoigne sur le long terme d’une croissance indéniable, tant par le nombre de lots mis en vente que leur produit, même si les trois dernières années ont été le théâtre de fluctuations prononcées, voire d’un léger rétrécissement. Néanmoins, en occultant la réalité du monde marchand, les résultats aux enchères ne sont qu’un indicateur partiel de la santé du secteur, marqué par de profondes restructurations. Entre un changement de génération chez les collectionneurs, les difficultés du sourcing et un complexe équilibre entre maisons de ventes et marchands, que réserve l’avenir  ? Collectionneurs : une nouvelle génération aux manettes  ? Pour Alain Lecomte, de la galerie Abla  &  Alain Lecomte spécialisée dans les arts anciens d’Afrique noire, pas de doute, le secteur sera chamboulé. «  L’art tribal en est à son balbutiement, nous parlons d’une forme d’art toujours méconnue à l’international. Tout est encore à faire. Le marché actuel – plus spécifiquement celui de l’art ancien d’Afrique noire, mais selon moi, il en est de même pour les autres formes d’art tribal – est essentiellement constitué de passionnés, des personnes qui s’investissent, parcourent les livres spécialisés, passent énormément de temps sur le sujet, sans avoir forcément de très gros moyens. Ce sont des amateurs sincères, et leur nombre grandit, en Europe comme aux États-Unis. Ils doivent se dépêcher de constituer leur collection, car bientôt le continent africain va se réveiller. On le voit avec l’Asie, les prix ont évolué. Il y a vingt ans, seul quelques personnes avaient prévu ce changement. Il en est, et il en sera de même pour l’Afrique,...

Tags : , , , , , , , ,

Qu’y a-t-il derrière l’ADAA ?

Le 14 avril 2016, la Art Dealers Association of America (ADAA a publié les résultats de sa première enquête interne réalisée auprès de ses 180 membres répartis dans 25 villes aux Etats-Unis. L’ADAA est une organisation à but non lucratif regroupant des galeries d’art. Sa mission est d’améliorer la compréhension globale des acteurs du marché tout en réflechissant sur des problématiques relatives au champ de la connaissance, de l’éducation, de l’éthique, ou encore les dispositifs législatifs. Elle organise The Art Show pendant à la New York Art Week. 70 % des membres de l’association sondés ont répondu à cette première enquête interne qui devrait être renouvelée chaque année. En 2015, les membres de l’ADAA représentaient 2.658 artistes et successions d’artistes, ont monté 1.053 expositions pour 441 publications et 1.421 programmes ouverts au public (conférences, expositions…). Une enquête destinée à collecter des informations sur la diversité des activités de ses membres au-delà de l’aspect strictement financier. Le président de l’ADAA, Adam Sheffer a commenté ces résultats : « Bien qu’il y a une relative conscience en interne des activités des galeries, concernant les programmes éducatifs ou la publication des catalogues, il n’y avait jamais eu de volonté de quantifier et de comprendre l’ampleur et la profondeur du vaste rôle des marchands d’art et leur impact dans le champ de la...

Tags : , , ,

Un sombre avenir pour les musées anglais ?

Selon une étude agrégée par la Museums Association, 18 % des musées anglais — soit un musée sur cinq — ont été confrontés en 2015 ou seront confrontés en 2016 à des fermetures partielles. L’étude, connue sous le nom de « Cuts Survey », est menée depuis 2011 par la Museum Association. Elle se fonde sur les résultats d’une enquête menée auprès de 115 participants et dénonce les coupes budgétaires opérées dans le secteur de la culture. Même si 61 % des musées ont connu une hausse de fréquentation en 2015, la situation demeure délicate. Elle s’est même largement dégradée depuis quatre ans — 44 musées ont fermé leurs portes depuis 2010. Selon la même étude, un quart des musées ont réduit leur personnel en 2015 et 47 % des musées ont gagné moins d’argent en 2015 qu’en 2014 — malgré une hausse de 6 % des fonds propres sur la même période. 12 % des musées songent ainsi à un changement de gouvernance, pour gagner en efficience. Selon l’étude, « tandis que de nombreux musées résistent aux maintes coupes budgétaires en créant des partenariats plus solides avec les communautés locales et en générant de nouveaux flux de revenus, de nombreux musées ont un avenir...

Tags : , , , ,

Affaire Gurlitt 2.0 : résultats de l’enquête

L’équipe de quatorze spécialistes mandatée par le gouvernement allemand en 2013 afin d’analyser la collection de Cornelius Gurlitt vient de rendre ses conclusions. Menée par Ingeborg Berggreen-Merkel, l’équipe de recherche avait pour mission de retracer la généalogie de quelque 1.400 œuvres, parmi lesquelles se trouvaient des travaux d’Edvard Munch, Paul Gauguin, Claude Monet, Édouard Manet, Gustave Courbet, Paul Cézanne ou Pierre Renoir. L’équipe d’Ingeborg Berggreen-Merkel devait ainsi distinguer les faux des authentiques, et surtout retracer l’origine de l’acquisition de chaque œuvre par Hildebrand Gurlitt, père de Cornelius Gurlitt et marchand d’art pour le compte du IIIe Reich — entre spoliation de collectionneurs juifs et confiscation d’œuvres aux musées allemands. Finalement, 5 œuvres ont pu être formellement identifiées comme ayant été volées par les Nazis et 500 œuvres réclament des recherches plus approfondies. La toile Deux cavaliers à la plage de Max Liebermann a été restituée au neveu de son propriétaire historique. L’équipe d’Ingeborg Berggreen-Merkel a travaillé durant trois ans sur ce projet — pour un investissement d’1,8 M€. Ses résultats ont été critiqués, notamment par Ron Lauder, président du Congrès juif mondial, qui a condamné des résultats « maigres » et « insatisfaisants » ainsi que des méthodes de recherche inadéquates. Ingeborg Berggreen-Merkel s’est défendue en soulignant un manque flagrant de documentation. L’enquête sera maintenant poursuivie par la German Lost Art...

Tags : , , , , , ,

Le corps d’un voleur d’art est retrouvé dans le canal de Londres

Le corps de Sebastiano Magnanini, voleur d’œuvres d’art, a été retrouvé dans le Regent Canal à Londres le 30 septembre 2015. Le voleur d’art d’origine vénitienne âgé de 46 ans s’était rendu à Londres plus tôt dans l’année et est suspecté d’avoir entretenu des liens avec la Mafia italienne. Il a été vu pour la dernière fois dans les environs de Euston à Londres le 22 septembre 2015, et le corps récupéré par les autorités est très vraisemblablement le sien. Malgré l’absence de papiers d’identité sur le corps, de singuliers tatouages correspondaient à ceux de Sebastiano Magnanini. Il a été retrouvé attaché à un panier et sa « mort doit être appréhendée avec suspicion » d’après Scotland Yard. Aucune arrestation n’a été enregistrée, une enquête sur les circonstances entourant la mort de Maganini est en cours. Magnanini est surtout connu pour son vol de L‘Éducation de la Vierge de Tiepolo (1732) de l’église de Santa Maria della Fava à Venise. Il a purgé 18 mois en prison pour le vol de cette peinture, qui a été récupérée dans un entrepôt près de l’aéroport Marco Polo.  ...

Tags : , , , , , ,

Ad.