« Catherine Alestchenkoff »

Catherine Alestchenkoff : Monaco, un balcon sur la mer

Une balade à Monaco, en compagnie de Catherine Alestchenkoff, directrice des événements culturels du Grimaldi Forum. Un tour d’horizon à 180 degrés, pour embrasser la politique d’expositions de ce lieu aussi unique que méditerranéen. Figure longiligne, d’une élégance toute grimaldienne, elle est un peu l’esprit du lieu. En ce début de matinée, dans le quartier du Larvotto, Catherine Alestchenkoff regarde l’horizon. Historienne de l’art, elle n’hésite pourtant pas à flirter avec le marketing culturel, montant au Grimaldi Forum de Monaco des expositions très blockbusters, où l’artistique côtoie l’événementiel. Une certaine idée de l’entertainment, mais revisité à la manière monégasque. Une vision de l’art plutôt « chic et choc », cosmopolite et rafraîchissante. Bref, un vrai talent dans l’exercice de l’ingénierie culturelle, qui rayonne bien au-delà de ce timbre-poste de 2 km², deuxième plus petit État du monde. Elle est fine, on pourrait la penser presque légère, mais ne vous y trompez pas, Catherine Alestchenkoff est une machine de guerre : un bélier en habit chic. À la tête des événements artistiques du Grimaldi Forum – ce mastaba d’acier et de verre qui surplombe la baie de Monaco -, la dame secoue la Riviera. En quinze ans, elle a fait de « ce lieu sans collection » la vitrine culturelle de la Principauté. Une maîtrise d’histoire de l’art à la Sorbonne, décrochée en 1982, puis huit années passées au musée d’Art moderne de la Ville de Paris comme documentaliste pour les catalogues d’exposition (« Kees Van Dongen », « Figures du moderne »…), la jeune femme sera ensuite assistante d’exposition, notamment sur l’accrochage « André Derain, le peintre du trouble moderne », en 1994. Elle rejoint l’année suivante le département Édition d’objets de Paris-Musées, où elle est alors en charge de la conception et du suivi éditorial des produits dérivés....

Tags : , , , , , , , ,

Ad.