« Cabaret Voltaire »

Le Cabaret Voltaire a besoin de 13M$

Selon The Art Newspaper, le Cabaret Voltaire de Zurich, fondé par Hugo Ball et Emmy Hennings et lieu de naissance du mouvement dada il y a tout juste un siècle, nécessite un soutien financier à hauteur de 13 M$. Il y a peu, le groupe Swatch a retiré son soutien financier à l’institution — à hauteur de 303.000$ par an. Aujourd’hui, le parti UDC classé à droite voudrait mettre un terme à des subventions publiques qui s’élèvent à 318.000$ par an — depuis 2004, le Cabaret a rouvert comme espace cultural financé par la municipalité. Or, pour le directeur du Cabaret, Adrian Notz : « Ce serait bien de transformer le Cabaret Voltaire en résidence pour artistes afin de donner une nouvelle vie à ce lieu et lui donner une dimension internationale. Ce projet ne pourra voir le jour uniquement si Swiss Life, propriétaire de l’immeuble, veut bien vendre. » Un projet qui ne semble pas faire partie des plans du groupe d’assurance qui a répondu : « Nous comprenons que le Cabaret Voltaire inspire des idées créatives l’année de son centenaire. Néanmoins, nous ne pouvons nous joindre à des spéculations de ce type. » L’histoire s’inverse-t-elle? En 2002, un projet de transformation du lieu en résidence haut de gamme avait suscité de nombreuses réactions. Un groupe se revendiquant néo-Dada avait décidé d’investir l’espace afin de contrecarrer le projet...

Tags : , , , ,

Le monde entier est une scène : passé et présent de la performance

Émergeant au début du XXe siècle avant d’atteindre son apogée dans les années 1960 et 1970, la performance a longtemps été pour certains artistes un moyen de briser les conventions, de produire des formes d’expression plus directes et plus puissantes et, dans de nombreux cas, de transmettre un message politique fort. En termes de définition cependant, la performance n’est pas facile à délimiter. Englobant une large variété de pratiques ainsi que des éléments issus des autres formes d’art comme la danse et le théâtre, la démarcation entre la performance et les autres arts est souvent floue. À la base, la performance est définie comme un art visuel pluridisciplinaire impliquant une réalisation en présence du public. Bien que pour certains, l’âge d’or de la performance soit révolu, les artistes et œuvres emblématiques des années 1960 et 1970 continuent d’avoir une grande influence sur l’art contemporain au sein duquel la performance reste un important médium pour un grand nombre d’artistes actuels, à la recherche d’un antidote contre la commercialisation croissante du monde de l’art. Cependant, avec de nouveaux records atteints par les ventes aux enchères et des hordes de nouvelles foires d’art contemporain qui voient le jour chaque année, reste-t-il une place pour une forme d’art résolument anticapitaliste sur la scène artistique contemporaine ? Alors que les institutions et collectionneurs commencent à comprendre l’importance de la performance, vont-ils réussir à préserver les œuvres majeures ? Ces formes intrinsèquement éphémères sont-elles destinées à s’évanouir dans l’obscurité ou vont-elles persister comme des coquilles désormais vidées de la puissance de l’instant de leur création ? AMA explore l’histoire complexe de la performance et aborde les questions qui entourent le passé, le présent et l’avenir de cette discipline radicale. La naissance de l’art de la performance Bien que les origines de la performance soient souvent rattachées...

Tags : , , , , , ,

Ad.