« Beth Greenacre »

Beth Greenacre : un voyage en compagnie de David Bowie

Art Media Agency a rencontré Beth Greenacre, la curatrice de la collection David Bowie. Retour sur « l’ incroyable vision de David, cette passion qu’il avait et la manière singulière dont il voyait le monde ». Rencontre.   Quel est votre formation ? Je suis diplômée de l’Institut Courtauld à Londres, depuis 1997, et j’ai commencé à travailler avec le curateur de David Bowie en 2000. En 2005, j’ai lancé Rokeby, une galerie contemporaine basée à Londres, qui s’occupe d’artistes émergents et en milieu de carrière. Pendant tout ce temps, j’ai également travaillé avec des collectionneurs privés, principalement dans le champ moderne et contemporain britannique.   Quand avez-vous rencontré David Bowie ? Et comment avez-vous commencé à travailler avec lui ? David a démaré sa collection au milieu des années 1990. Je l’ai rencontré pour la première fois en 1999, grâce à sa curatrice précédente, Kate Chertavian, qui a quitté ses fonctions en 2000.   Avec combien de collectionneurs avez-vous travaillé au cours de votre carrière ? J’ai toujours été très sélective, travaillant avec les collectionneurs dans la profondeur et l’étroitesse des relations, en cultivant un vrai lien avec leur collection. J’ai ainsi passé beaucoup de temps avec eux, à construire et à entretenir leur fonds. En ce moment, je travaille étroitement avec cinq clients.   Quel genre de collectionneur était David Bowie ? David s’investissait émotionnellement et intellectuellement dans sa collection. Il était complètement immergé dans celle-ci, d’une manière incroyable. C’était presque un travail à plein temps, même s’il avait beaucoup d’occupations ! David était doué pour les études et avait fait énormément de recherches, il disposait d’une bibliothèque de livres d’art hallucinante et avait aussi rencontré tous les artistes qu’il pouvait, il parlait aux curateurs, aux directeurs de musée, et il visitait les galeries et les institutions. C’était...

Tags : , ,

Ad.