« Bertrand Lavier »

Bertrand Lavier, entretien a cappella

Après une longue collaboration avec le galeriste Yvon Lambert, Bertrand Lavier expose pour la première fois à la galerie Almine Rech. Il y présente un ensemble d’œuvres issues de différents « chantiers », ces séries qu’il reprend au fur et à mesure de l’évolution de son travail. Visite guidée.   Bertrand, votre exposition débute par une « salle des peintures »… J’y présente plusieurs séries d’œuvres, dont de nouvelles Walt Disney Productions. Celles-ci ont des encadrements classiques qui leur donnent une insolence kitsch. Issues d’une fiction – celle dessiné par Walt Disney – elles basculent dans une autre – celle du champ de l’art. Ces encadrements en bois aux feuillages et arabesques, d’un blanc éclatant, accentuent leur aspect factice. C’est la première fois que vous utilisez les cadres pourtant déjà présents dans la bande dessinée de Walt Disney, Mickey au musée d’art moderne, de 1947. Ce « chantier » des Walt Disney Productions débute en 1984 avec une série de Cibachromes, ensuite des jets d’encres sur toile jusqu’en 2013, année où je commence à peindre sur ces impressions. C’est aussi en 1984 que j’ai commencé à recouvrir des miroirs d’une « touche Van Gogh ». C’est à partir de 2011 que j’ai arrêté de couvrir l’intégralité de leur surface, en les peignant cette fois-ci d’une « touche brushstroke », immortalisé par Roy Lichtenstein. Je me suis ainsi approprié un geste fondateur de la peinture contemporaine, pour les miroirs et Walt Disney Productions. Ce geste, plus libre que la « touche Van Gogh », me permet de suivre avec aisance les courbes des motifs peints. Pour les Walt Disney Productions présentés ici, le fait de ne pas recouvrir l’intégralité de la toile de peinture permet de laisser apparent le motif de la trame sérigraphiée, rendant visible les étapes qui ont précédés le résultat final. Avez-vous utilisé toutes les œuvres que Mickey et Minnie découvrent...

Tags : , , , , , , , ,

La 5e édition du Prix Jean-François Prat lancée

Le 5e Prix Jean-François Prat sera remis le mercredi 13 avril 2016 au Palais de Tokyo (Paris) à l’occasion du 50e anniversaire du cabinet d’avocats Bredin Prat. Pour cette 5e édition, les trois finalistes sont Jānis Avotiņš, Nicolas Chardon et Anne Neukamp. La 5e édition est parrainée par l’artiste Bertrand Lavier qui a été le sujet d’une exposition au Centre Pompidou en 2012. Le comité de sélection des artistes est quant à lui composé de professionnels à l’instar de Marie-Aline Prat (historienne d’art), Juliette Laffon (conservatrice générale honoraire du patrimoine spécialiste d’art moderne et contemporain), Frédéric Bonnet (critique d’art et commissaire d’exposition indépendant) et Frédéric Brière (collectionneur, auteur de Le Guide de l’Artiste). À noter aussi une exposition pour les 5 ans du Prix Jean-François Prat qui réunira les 15 artistes finalistes des cinq précédentes éditions, du 14 au 17 avril 2016, au Palais de...

Tags : , , , , ,

Bertrand Lavier chez Xavier Huftons à Bruxelles

La galerie Xavier Huftons, à Bruxelles, en Belgique, tiendra l’exposition «Walt Disney Series » par Bertrand Lavier. La série Walt Disney Productions, commencée en 1984, est fabriquée à partir d’agrandissements réalisés par Bertrand Lavier. Ces peintures abstraites et sculptures reproduisent celles esquissées par les créateurs de Mickey Mouse dans Le journal de Mickey, lorsque le héros éponyme se rend dans un musée d’art moderne. L’artiste a donc reproduit, avec l’apport de son imaginaire, des œuvres fictives issues elles-mêmes du réel (puisque les auteurs avaient dû observer ces œuvres dans un musée d’art moderne). En les reproduisant à taille réelle, il donne à la fiction le statut d’œuvre d’art, et questionne aussi le cycle des formes artistiques : des œuvres en trois dimensions, à la fiction, jusqu’au retour de celles-ci en volume. « Je me suis rendu compte […] que c’était de bons tableaux ! Voilà ce qui est incroyable ! Ces peintures sont sorties d’une imagination quelconque, mais une imagination s’accomplissant dans la réalité… », a déclaré Bertrand Lavier. Bertrand Lavier (né en 1949) vit et travaille à Paris. En 2012, il a fait l’objet d’une grande rétrospective au Centre Georges Pompidou, à Paris. Les Walt Disney Series avaient déjà été exposées en 2002 au musée d’art moderne de la ville de Paris. Depuis la fin des années 1960, Bertrand Lavier réfléchit sur les relations entre peinture et sculpture, représentation et abstraction. Il a développé une série de méthodes et stratégies qui lui permettent de remettre en question notre bagage intellectuel et de perturber nos habitudes visuelles...

Tags : , , , , , ,

La Fondation Van Gogh s’offre un nouveau départ à Arles

Arles, le 15 janvier 2014, Art Media Agency (AMA). Le 7 avril 2014 aura lieu à Arles l’ouverture de la Fondation Van Gogh. Après un chantier qui a duré trois ans, la Fondation Van Gogh déménage dans l’Hôtel Léauteaud de Donines du XVe siècle, au centre de la cité antique. Les architectes sollicités pour cette opération, Guillaume Avenard et Hervé Schneider, appartiennent à l’agence Fluor. La directrice artistique de la Fondation, Bice Curiger, a été conservatrice du Kunsthaus de Zurich, créatrice de la revue d’art contemporain Parkett et commissaire de la Biennale de Venise en 2011. En outre, deux artistes contemporains, Bertrand Lavier et Rapahel Hefti, ont été sollicités afin de réaliser des œuvres permanentes pour la Fondation. L’exposition inaugurale s’intitule : « Van Gogh Live! 2014 ». Elle se déroule du 7 avril au 31 août 2014. La Fondation Van Gogh a signé un contrat de cinq ans avec le Musée Van Gogh d’Amsterdam, qui conserve plus de 220 tableaux et 500 dessins de l’artiste. Le musée prêtera certaines de ses œuvres à Arles. La Fondation Van Gogh a été créée par Yolande Clergue en 1985. Elle souhaitait raviver le rêve du peintre hollandais : rassembler une communauté de peintres et d’artistes à Arles. En effet, le peintre a passé quinze mois à Arles (de février 1888 à avril 1889). Il y a réalisé certaines de ses œuvres majeures, telles que la série Les Tournesols, composée de sept tableaux, ou encore L’Autoportrait à l’oreille bandée(1889). C’est durant ce séjour à Arles que Vincent Van Gogh sera rejoint par son ami, l’artiste Paul...

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

Bertrand Lavier à la galerie Yvon Lambert

Paris, le 23 septembre 2013, Art Media Agency (AMA). Du 12 septembre au 12 octobre 2013, Yvon Lambert accueille la cinquième manifestation personnelle dédiée à Bertrand Lavier. À cette occasion, l’artiste a réalisé une série de nouveaux travaux centrés sur le thème des Productions Walt Disney, proposant ainsi de nouvelles perspectives à une série initiée par la firme en 1947. C’est en effet en 1947 qu’apparaît pour la première fois un musée imaginaire d’Art moderne créé par le Studio Disney dans une bande dessinée de Mickey Mouse, mais Bertrand Lavier a attendu les années 1980 pour extraire les œuvres de leur contexte et les transposer fidèlement sur la toile, le papier, en deux ou trois dimensions. Pour l’exposition chez Yvon Lambert, l’artiste offre une vision renouvelée de la série initiale, par un premier ancrage dans le cadre historique de son propre travail. Né en 1949 à Châtillon-sur-Seine, Bertrand Lavier vit et travaille entre Paris et Aignay-le-Duc, en Bourgogne. Après une formation d’ingénieur horticulteur, il commence une carrière d’artiste autodidacte en remettant en question les fondements mêmes de l’art moderne, soit par des ready-made à la manière de Duchamp, soit par des peintures à la Van Gogh, avec un langage humoristique sans égal. Bertrand Lavier invite depuis 1969 son public à se déprendre de ses certitudes, et pour ce faire, il joue avec les codes, genres et matériaux en s’adonnant à l’hybridation, à la fécondation croisée, et à la transcription. Il est à présent l’un des artistes les plus appréciés en France, comme l’attestent les nombreuses expositions personnelles dont il a fait l’objet, à l’image de la grande rétrospective au Centre Georges Pompidou en 2012. Par ailleurs, ses œuvres figurent dans les collections permanentes d’institutions majeures, incluant le musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le musée national d’Art moderne de Tokyo,...

Tags : , , , , ,

Ad.