« Bel »

L’art contemporain, cette vache à lait

100 mg de calcium par portion et seulement 19 % de matière grasse… C’est La Vache qui rit. Un objet culte, dont la boîte collector est cette année dessinée par l’artiste belge Wim Delvoye. Présentée en avant-première à la FIAC, au prix de 5 €, c’est l’œuvre d’art contemporain la plus abordable de la foire ! 400 millions de consommateurs dans le monde, 240 portions consommées chaque seconde… La Vache qui rit, pour tous les amateurs de crème de gruyère, est un standard. Une famille sur deux avec des enfants de moins de quinze ans consommerait ce drôle de triangle frappé d’un bovidé hilare, affublé de boucles d’oreille. L’art contemporain rimant naturellement avec vache à lait, la fromagerie Bel s’est emparée du ruminant pour lancer sa « Collector Box », une édition limitée, signée d’un grand nom de la scène artistique internationale. Le principe ? Une boîte en carton avec 24 portions dotées de cette inimitable petite tirette rouge, souvent agaçante, parfois libératrice. Ajoutez à ça un artiste contemporain en vue, une bonne dose de marketing et un buzz planétaire façon pâte à tartiner… Vous avez un pur produit industriel, grand classique des hypermarchés, élevé au rang des beaux-arts. Un clin d’œil à la boîte de soupe Campbell d’Andy Warhol, en plus soft. Entre Pop art et humour vache, l’emballage iconique est donc de retour dans le temple de la branchitude contemporaine. Un emballage dont le tour de force est à saluer, qui consiste à faire entrer des triangles dans un rond, et qui visiblement inspire les artistes. Hans-Peter Feldmann, éternel compilateur d’images, se lance en 2014 et crée la toute première boîte collector. Suivront Thomas Bayrle, cet ardent praticien de l’art sériel, en 2015, puis Jonathan Monk, un post-conceptuel anglais rallié aux joies de la citation, qui l’année...

Tags : , , , , , , ,

Ad.