« Avignon »

Alain Lombard, nouveau pilote de la Collection Lambert

Énarque, il fut secrétaire général de la Villa Médicis, attaché culturel à Budapest, mais aussi administrateur général des musées d’Orsay et de l’Orangerie… Son nom ? Alain Lombard, qui succède cette année à Éric Mézil à la tête de la Collection Lambert. Rencontre en Avignon.   La nouvelle est tombée le 5 février dernier… Éric Mézil, qui dirigeait la Collection Lambert depuis 2000, allait céder sa place à Alain Lombard. Après 17 années passées aux côtés du marchand Yvon Lambert, Éric Mézil laissait ainsi en Avignon une empreinte durable, marquée par une programmation ambitieuse. On se souvient bien sûr des grandes expositions monographiques, Cy Twombly en 2007, Miquel Barceló en 2010, Andres Serrano en 2016 ou encore, plus étonnant, l’accrochage hors les murs réalisé dans l’ancienne prison Sainte-Anne autour de « La Disparition des lucioles », en 2014. Aux manettes désormais, Alain Lombard a pour mission de faire vivre cette collection d’art contemporain peu commune… Née en 2000 au cœur de la cité papale, la Collection Lambert est en effet un musée d’art contemporain assez particulier. Longtemps les œuvres du marchand d’art et collectionneur Yvon Lambert sont restées en dépôt au sein de l’Hôtel de Caumont, la donation de plus de 550 œuvres à l’État n’ayant été officialisée qu’en juillet 2012. Désormais abritée au sein de deux hôtels particuliers du XVIIIe – grâce à l’adjonction de l’Hôtel de Montfaucon –, la Collection Lambert offre une sélection d’œuvres majeures de la seconde moitié du XXe et du début du XXIe siècle.   Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes de votre parcours ? J’ai eu la chance de pouvoir choisir le ministère de la Culture à ma sortie de l’ENA et j’y travaille depuis 1982, soit en administration centrale soit en administration déconcentrée ou encore dans des établissements dépendant du ministère, avec aussi...

Tags : , , , , , , , ,

Sans bâtiment, la Collection Lambert expose dans un prison

La Collection Lambert en Avignon accueille depuis le 18 mai et jusqu’au 25 novembre 2014 l’exposition « La disparition des lucioles ». Ce titre poétique est inspiré d’un article éponyme de Pier Paolo Pasolini écrit en 1975, dans lequel le réalisateur et écrivain déplorait la disparition d’une époque. La particularité de cette exposition est qu’elle n’a pas lieu dans les locaux habituels de la Collection, mais au sein de la Prison Sainte-Anne, qui jouxte les Palais des Papes. Effectivement, ces derniers sont fermés durant l’été 2015 afin d’être rénovés et étendus pour accueillir un don de 556 œuvres appartenant à la collection Yvon Lambert. Les locaux désaffectés — depuis près de 10 ans — de la Prison Sainte-Anne offrent ainsi un écrin original et poignant pour les œuvres de Kiki Smith, Xavier Veilhan et Andy Warhol. Ces œuvres, dont le dénominateur commun est le traitement des thèmes de l’enfermement, de la solitude ou de l’amour, sont issues de la collection privée d’Enea Righi et de prêts réalisés auprès de collections privées et...

Tags : , , , ,

Annonce des dates du Forum d’Avignon 2013

Avignon, le 28 mars 2013, Art Media Agency (AMA). Le forum d’Avignon 2013 a dévoilé les dates et les thèmes de son édition 2013. La manifestation se déroulera du 21 au 23 novembre 2013. Autour du thème « Les pouvoirs de la culture », les débats s’intéresseront aux politiques culturelles. À travers des sujets concrets, d’actualité tels l’accord de Google avec les éditeurs de presse français qui l’engage à un versement de 60 millions d’euros, la multiplication des musées ou salles de concerts construits sur fonds privé, l’austérité budgétaire qui pousse à réduire les budgets culturels en Europe ou l’augmentation — a contrario — de plus de 23% des dépenses culturelles en Chine, les investissements des pays du Moyen-Orient dans la culture comme relais de croissance d’un tarissement anticipé de l’Or noir, ou encore l’accès, démultiplié par le numérique, des contenus culturels en Afrique et en Inde, sont-ils les témoins d’un basculement des pouvoirs en matière culturelle ? Avec 6,1% du PIB au niveau mondial pour un chiffre d’affaires de 2.700 milliards de dollars, 4% du PIB de l’Union européenne et 8 millions d’emplois directs les intervenants poseront des questions concrètes autour du rôle des gouvernements ou se demanderont qui détient le pouvoir culturel ? Citoyens, créateurs, producteurs, distributeurs, ou politiques ? Les données personnelles culturelles sont-elles un nouvel atout du pouvoir ? Qui dessine la nouvelle carte des pouvoirs ? À qui profite vraiment la culture ? Six grands débats, six études et des propositions concrètes sont proposés à l’occasion de cette sixième...

Tags : , , , , ,

Le Forum d’Avignon 2012 s’achève sur trois appels pour espérer de la culture

Avignon, le 21 novembre 2012, Art Media Agency (AMA). La cinquième édition du Forum d’Avignon s’est achevée sur un triple appel : la culture est un atout pour nos économies, le soutien individuel et collectif aux créateurs doit être renforcé, la culture doit être placée au cœur du projet européen. Pour Aurélie Filippetti, la culture « doit être replacée au cœur même du rebond économique et du redressement de notre pays ». Elle a été trop longuement négligée, mais il est temps d’en faire un atout, à la fois pour la France et l’Union européenne. Car il va de soi qu’il n’y a « pas de redressement productif sans redressement créatif ». La ministre étaye son plaidoyer pour justifier l’implication de l’État dans la culture, comme l’indique le communiqué de presse de l’événement, en faisant d’importantes annonces : « lancement d’une mission conjointe entre l’IGAC (Inspection générale des Affaires culturelles) et l’IGF (Inspection générale des finances) de méthodologie et de préfiguration de l’impact de l’économie de la culture en France, rédaction d’une loi d’orientation pour la création, plusieurs mesures de soutien pour le financement des entreprises culturelles, le statut de JEI (jeune entreprise innovante) pour les développeurs de jeu vidéo, désaccords de numérisation des œuvres indisponibles, et soutien au mécénat qui ne doit pas être considéré comme un palliatif, mais comme un engagement citoyen, s’appuyant sur une “charte éthique” ». À la fin de ce forum d’Avignon, la culture est apparue comme une forme d’espoir, luttant contre la résurgence du fanatisme aux quatre coins du monde. La diversité culturelle est une valeur qui doit être défendue. Contrairement à ce que certains le prétendent, « le potentiel numérique des générations numériques est une chance ». Toutefois, il ne faut pas tout confondre : « la créativité n’est pas de la création et toute création n’est pas culture ». L’intégration des nouvelles technologiques au processus de création et...

Tags : , , , , , ,

Le Forum d’Avignon

Avignon, le 16 novembre 2012, Art Media Agency (AMA). L’édition 2012 du Forum d’Avignon a débuté le 15 novembre et s’achèvera le 17 novembre 2012. Il s’agit d’un laboratoire d’idées qui cherche à explorer « non seulement la dimension économique et patrimoniale de la culture, mais aussi son rôle en terme de cohésion sociale et de créations d’emplois, ancrée sur des expériences et des innovations de terrain ». À l’occasion de cette édition 2012, le Forum d’Avignon organise des rencontres internationales entre les acteurs de la culture, de l’économie et des médias. Il propose des pistes de réflexion, publie des études et rend compte des meilleures réalisations tant au niveau international, européen que territorial. Le Forum d’Avignon a vu le jour après la ratification de la Convention de l’UNESCO sur la diversité culturelle, et a été soutenu depuis lors par le Ministère de la Culture et de la Communication. Aidé par de nombreux partenariats et mécènes, le forum désire être un « événement résolument international et transectoriel, associant débats et performances d’artistes ». Il s’agit d’illustrer la situation mondiale culturelle tant sur les plans artistique et économique que médiatique. On note parmi les thèmes et débats principaux du forum cette année la présence de L’Atelier qui s’intéresse à la culture et aux « contenus » culturels reçus par les générations numériques. Ernst & Young — cabinet spécialisé en audit —, quant à eux, s’intéressent à la question de la transmission et à la mémoire dans un monde de...

Tags : , , , , , ,

Ad.