« Art Brussels »

Art Brussels, le beau cinquantenaire

Du 19 au 22 avril se déroule la 50e édition d’Art Brussels ! Créée en 1968, la plus contemporaine des foires belges fête un demi-siècle de succès au cœur de la capitale. 30.000 visiteurs sont attendus dans les entrepôts de Tour & Taxis pour découvrir une sélection de 147 galeries. On aurait presque tendance à l’oublier, et pourtant… Art Brussels est l’une des plus anciennes foires européennes. L’événement, créé en 1968, est né deux ans avant Art Basel (1970) et bien avant la FIAC (1974) ou la Frieze de Londres (2003). En 2018, Art Brussels célèbre 50 ans de succès et devient, l’espace de quelques jours, capitale artistique européenne. 1968… Plusieurs marchands réunis dans l’Association des galeries d’Art actuel de Belgique s’associent et lancent la première édition d’« Art actuel ». Désireux de renouveler l’offre artistique faite au public, ils invitent des confrères étrangers à venir exposer dans la capitale. Rapidement, le salon gagne en notoriété et se développe d’année en année, jusqu’à devenir un rendez-vous incontournable du marché de l’art. L’initiative est résolument moderne pour l’époque : elle inaugure une nouvelle conception des foires en Belgique. Un demi-siècle plus tard, en 2018, la manifestation conserve l’esprit pionnier qui la caractérise depuis ses débuts. Celle-ci a connu de nombreuses phases d’évolution depuis. Art actuel est devenue Art Brussels. Au fil des années, la foire s’est installée dans plusieurs lieux successifs. Il y a eu le Casino de Knokke, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles ou plus récemment le Heysel… Depuis 2016, Art Brussels déploie ses stands sous les sheds des entrepôts Tour & Taxis. Le site est l’un des plus beaux exemples de patrimoine industriel de la ville. La foire, dirigée par Anne Vierstraete, réunit cette année 147 galeries originaires de 32 pays. 68 % des participants sont d’origine internationale, tandis que la...

Tags : , , ,

François-Noé Fabre lauréat du 9e Prix MAIF pour la Sculpture

Le 9e Prix MAIF pour la Sculpture a été attribué au jeune artiste François-Noé Fabre pour son projet Agava, dont le nom a été inspiré par l’agave, plante d’origine américaine qui ne fleurit qu’une fois puis se vide de son eau. Ce prix lui a été décerné lors d’une cérémonie parisienne organisée à l’Atelier Richelieu, en présence du jury et des artistes finalistes. Sa sculpture sera réalisée en bronze à deux exemplaires d’ici quelques mois. En 2017, il participera au Salon Jeune Création, à la Galerie Thaddaeus Ropac à Pantin. Agava, ce sont des coussins en acier trouvés par l’artiste dans une carrière de marbre à Essous, qui sont utilisés pour déplacer les blocs de marbre brut après les avoir détachés du flanc de la montagne. Ils sont lentement gonflés d’air ou d’eau et supportent des charges de plusieurs tonnes, ils finissent enfouis dans la carrière. Né en 1988, François-Noé Fabre est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Son travail a été exposé cette année au Confort Moderne de Poitiers et dans le cadre des DOC-Paris lors d’Art Brussels, en...

Tags : , , , , , , , ,

Un bon cru pour Art Brussels

Un mois après les attentats de Bruxelles qui avait fait redouter aux organisateurs un impact négatif sur la foire, la 34e édition s’est finalement conclue par un franc succès. Si certains visiteurs ont annulé leur voyage, en particulier les Américains, provoquant une diminution logique de la fréquentation, l’édition a tout de même tenu son rang, avec une belle sélection artistique proposée par les 141 galeries. Le Figaro parle d’une foire « énergique en diable » tandis que les médias belges soulignaient une sélection audacieuse. Une édition qui pour la première fois se tenait au Tour&Taxis. Les ventes ont été bonnes, avec un prix moyen autour de 20.000 € cette année quand les premiers prix tournaient autour de 8.000 €. Une sculpture en bronze de Jaume Plensa s’est vendue pour 340.000 € au stand de la galerie Lelong. Xavier Hufkens a vendu une œuvre d’Alice Neel pour 550.000 € et un masque de Thomas Houseago pour 160.000 $. La galerie MOT International présentait des œuvres de Laure Prouvost, lauréate du Prix Turner 2013, notamment une tapisserie intitulée Swallow Me, From Italy to Flander, a tapestry pour 60.000 €. Malgré un contexte difficile, tant du point de vue économique que politique, Bruxelles parvient à s’imposer comme une place forte de l’art contemporain dans le cœur des...

Tags : , , , , , ,

Gros changements pour Art Brussels

Art Brussels change de lieu pour son édition 2016. Programmée du 21 au 24 avril, la foire se déroulera au Tour & Taxis, un ancien site industriel de la capitale. L’édition 2016 verra également la baisse du nombre d’exposants — qui passe à 141. Ce sera aussi la dernière année pour Katarina Gregos, la directrice artistique de l’événement depuis 2012. Enfin, une nouvelle section sera proposée, « SOLO », réunissant des expositions monographiques. Vingt-quatre galeries venues de dix-huit pays différents y participent. Comme l’année dernière, on retrouvera DISCOVERY, l’espace dédié aux jeunes artistes et galeries émergentes, qui occupera une plus grande place que les années précédentes. Enfin REDISCOVERY donnera l’opportunité à 14 galeries de présenter un artiste considéré comme oublié ou sous-estimé. À noter aussi un projet artistique mené par le collectif de photographie belge OTTOMURA, qui proposera une série de photographies du Tour & Taxis rempli par une fumée colorée afin de rappeler la nature de cet espace industriel à la frontière entre les notions de vide et de plein. Un autre projet artistique présentera « Cabinet d’Amis : the accidental collection of Jan Hoet », une sélection d’oeuvres de la collection personnelle du commissaire d’exposition belge, avec des artistes comme Christian Boltansky ou Joseph...

Tags : , , ,

Katerina Gregos va quitter la direction de Art Brussels

La grande foire d’art contemporain de Bruxelles, Art Brussels, a annoncé le départ de sa directrice artistique Katerina Gregos à l’issue de la prochaine édition qui aura lieu à Tours & Taxis du 22 au 24 avril 2016. Commissaire d’exposition, Katerina Gregos a dirigé l’exposition de Vincent Meessen pour le pavillon belge de la dernière Biennale de Venise. Après quatre éditions, Katerina Gregos explique vouloir se recentrer sur ses activités de commissaire d’expositions. Ce départ volontaire n’est pas la conséquence d’un désaccord, Katerina Gregos assure rester ouverte à des collaborations « curatoriales » avec la Foire, comme le rapporte La Libre...

Tags : , ,

Ad.