« art abstrait »

Les femmes sculptrices à l’honneur pour l’inauguration de Hauser Wirth & Schimmel

La nouvelle galerie Hauser Wirth & Schimmel, à Los Angeles, doit ouvrir le 13 mars 2016 avec l’exposition inaugurale « Revolution in the Making: Abstract Sculpture by Women, 1947-2016 ». L’exposition, organisée par Paul Schimmel, mettra en vedette plus de 100 œuvres sculpturales réalisées par les femmes dans la période post Seconde Guerre mondiale, y compris les travaux d’artistes comme la sculpteur française Louise Bourgeois, l’artiste d’origine allemande Eva Hesse, la Brésilienne Lygia Pape, Yayoi Kusama, de Tokyo, ainsi que Louise Nevelson, une artiste new-yorkaise connue pour ses installations monumentales monochromatiques. D’après Paul Schimmel, l’exposition est inspirée par la collection personnelle de la fondatrice de la galerie Ursula Hauser. Il explique : « Je viens du monde des musées, où il est toujours préférable de commencer avec ce qui est dans une collection […] et de construire à partir de là ». Le bâtiment de la galerie est un ancien moulin à farine du XIXe siècle. Paul Schimmel ajoute « L’un des vrais plaisirs de ce bâtiment est l’espace […] Dans tout autre espace, j’aurais pu me concentrer sur les années 1950, 1960 ou 1980, ou de tout nouveaux artistes. Mais cela va nous permettre de considérer l’ensemble de cette histoire extraordinaire […]...

Tags : , , , , ,

Malévitch et l’avant-garde russe à l’honneur à la Fondation Beyeler en Suisse

L’exposition « À la recherche de 0,10 » à la Fondation Beyeler à Bâle, en Suisse, a ouvert ses portes et se déroule jusqu’au 10 janvier 2016. L’exposition commémore le centenaire de l’exposition « 0/10, la dernière exposition futuriste » de 14 artistes — 7 hommes et 7 femmes — durant l’hiver de 1915-1916, dans la ville russe de Petrograd (l’actuelle Saint-Pétersbourg) autour de l’avant-garde russe. L’événement allait devenir comme l’un des moments clés de l’histoire de l’art moderne. C’est ici que Kasimir Malevitch présente pour la première fois son Carré noir, devenu depuis une réelle icône de l’art abstrait, et que Vladimir Tatline installait, pour la première fois également, son révolutionnaire Contre-relief angulaire, une sculpture abstraite, affranchie du socle et faite à partir de matériaux recyclés. La Fondation Beyeler organise après de longues années de recherches une exposition rassemblant à nouveau pour la première fois une grande partie des œuvres encore existantes – complétées par d’autres travaux datant de la même période. Cette reconstitution critique de l’exposition historique a bénéficié de précieux prêts du Musée national russe de Saint-Pétersbourg, de la Galerie d’État Tretiakov de Moscou, de 17 autres musées russes et de plusieurs collections occidentales de renom comme le Centre Pompidou de Paris, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le Musée Ludwig de Cologne et le MoMA de New York. L’exposition a été réalisée sous le commissariat de Matthew Drutt. En parallèle, l’exposition « Black Sun » présente une exposition s’intéressant à l’influence de Malevitch et de son Carré Noir sur l’art contemporain. La fondation Beyeler, inaugurée en 1997, est une institution culturelle suisse de droit privé située à Riehen, près de Bâle. Elle abrite la collection d’œuvres d’art moderne et contemporain rassemblée par le galeriste Ernst Beyeler et sa femme...

Tags : , , , , , , , ,

Isabelle Capron : l’échappée belle d’une collectionneuse

Collectionneuse et vice-présidente internationale de la marque Icicle Shanghai Fashion Group (Icicle), Isabelle Capron est une figure de la mode et du luxe ainsi que l’une des douze participantes de l’exposition « Femmes de tête, Femmes esthètes », à La Vitrine am (Paris) du 13 octobre au 11 décembre 2015. À cette occasion, Pascale Cayla et Virginie Epry, fondatrices et dirigeantes de cet espace d’exposition hybride, proposent douze regards de collectionneuses — à travers douze artistes choisis par elles — pour représenter leur sensibilité. « Femmes de tête, Femmes esthètes » est la première édition d’un cycle annuel d’expositions de femmes collectionneuses de toutes cultures et de tous pays. Avec Black Energy (2007) de David Malek, Isabelle Capron livre une part d’elle-même que Art Media Agency est allé recueillir. Pouvez-vous présenter votre parcours ? Je travaille depuis plus de 30 ans dans le domaine des business créatifs. J’ai rejoint HEC, la business school majeure en France, bien qu’attirée auparavant par les Beaux Arts. Je me définis comme une femme d’affaires, créatrice d’univers pour les marques. Par exemple, avec Fauchon — dont j’ai été directrice générale de 2004 à 2012 –, j’ai effectué un repositionnement total de la marque à travers une forte dimension artistique. À cette occasion, j’ai fait appel à différents talents, qu’il s’agisse d’architectes, de directeurs artistiques ou de  graphistes pour rénover entièrement le design général de la marque. Quelle est la place de l’art chez Icicle ? Premièrement, le très bel immeuble  — début XXe siècle  — dans lequel nous travaillons. Il abrite un centre de design, avec un fashion studio et un atelier de couture. Cela constitue le point de départ d’une expansion internationale, avec un projet de showroom et d’extension de bureaux. C’est donc un projet assez innovant. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup d’œuvres d’art sur nos murs mais...

Tags : , , , , , , , , , ,

Power Station of Art présente « Calligraphic Time and Space: Abstract Art in China »

Jusqu’au 22 novembre 2015, la Power Station of Art, à Shanghai, en Chine, présente l’exposition « Calligraphic Time and Space: Abstract Art in China ». L’exposition se focalise sur l’abstraction et son lien avec la calligraphie selon un point de vue contemporain. Elle rassemble 66 projets et 174 œuvres par 28 artistes chinois. Visuellement, l’art abstrait chinois puise dans l’esthétique de la calligraphie tandis qu’il se base, conceptuellement, sur les pensées taoïstes et bouddhistes zen. Le travail plastique reflète quant à lui le dynamisme de l’écriture à l’encre, comprenant la structure du pictogramme et la composition de l’œuvre comme un tout. L’abstraction calligraphique est faite de la maîtrise, de la consistance et des rythmes des formes. L’exposition inclut des artistes tels que Fang Shaohua, Ding Yi, Cheng Dapeng, Zhang Hao et Wang Xieda. « Calligraphic Time and Space: Abstract Art in China » se veut la base d’un débat sur les possibilités de développement de l’abstraction en Chine. Fondée en 2012, la Power Station of Art est le premier musée d’art contemporain public en Chine. Le bâtiment lui-même est une ancienne centrale électrique de 42.000 m2 et offre au public l’occasion de découvrir différents mouvements artistiques et...

Tags : , , , ,

Waterhouse + Dodd représente désormais Doug Argue

La galerie Waterhouse + Dodd, basée à Londres et à New York, représente désormais l’artiste américain Doug Argue, mis à l’honneur avec l’exposition « Scattered Rhymes », présentée à la Biennale de Venise jusqu’au 30 septembre 2015. Artiste établi, Doug Argue réalise des œuvres abstraites à partir de différents médiums et, dans les plus récentes, mêle formes biomorphiques et géométriques avec des stencils de lettres dispersées générés par ordinateur. Ces derniers sont extraits de textes aussi célèbres que ceux de Melville ou de Pétrarque qui deviennent ainsi des constructions abstraites. Inspiré par la psycholinguistique et les phénomènes scientifiques, l’artiste s’explique ainsi : « les lettres, comme les atomes et les chromosomes, sont des composants de base qui peuvent être extraits et réagencés différemment. » Né en 1962 à St Paul, dans le Minnesota, Doug Argue a étudié à l’Université d’État de Bemidji et à l’Université du Minnesota. Ses œuvres ont principalement été exposées aux États-Unis et sont entrées dans les collections d’institutions telles que le Minnesota Museum of American Art, à St Paul, la Frederick R. Weisman Foundation, à Los Angeles, ou encore le Cafesjian Museum of Art, à Yerevan, en Arménie. Lauréat du Prix de Rome américain en 1997, il a travaillé un an dans la Ville Éternelle et a remporté le premier prix de la London International Creative Competition en 2009. Waterhouse + Dodd a été fondée par Ray Waterhouse et Jonathan Dodd à Londres en 1987 et s’est étendue à New York en 2010. La galerie représente un grand nombre d’artistes, du XIXe siècle à l’art contemporain...

Tags : , , , , ,

Ad.