« Angleterre »

Les nouvelles salles d’art européen 1600-1815 du V&A achevées

Le 9 décembre 2015, le Victoria and Albert Museum a inauguré son nouvel ensemble de galeries dédiées aux arts en Europe entre 1600 et 1815. Cette ouverture constitue une partie importante du programme de réaménagement FuturePlan. Autour du conservateur en chef Lesley Miller s’est initiée la préparation à la réouverture, et une réinterprétation complète de la collection. De nombreux objets importants ont fait l’objet de restaurations : plusieurs grandes tapisseries ont été nettoyées en Belgique, notamment la tapisserie des Gobelins d’après l’œuvre de Poussin Moïse enfant foulant aux pieds la couronne de Pharaon réalisée à Paris dans les années 1680. La plupart des objets exposés ont été commandités par des figures des hautes sphères de la société – princes, duchesses, courtisanes, rois et reines. On note la présence d’une installation contemporaine spécialement commandée au collectif cubain Los Carpineros, qui consiste en une sculpture architecturale incurvée, formant une «pièce dans la pièce», à la capacité de 30 personnes et pouvant servir de salle pour des événements, discussions et salons. Le projet à 12.5M£ achève la restauration de toute l’aile du musée, comprenant sept galeries, pour l’installation de plus de 1000 trésors de la collection du V&A, de l’art européen du XVIIe siècle et du XVIIIe, au design et aux nouvelles acquisitions. ZMMA sont les architectes à l’origine de la conception de l’exposition des nouvelles galeries. Sir Peter Luff, président du Heritage Lottery Fund, qui soutient le projet, a déclaré: « les sept galeries sont d’une importance internationale et méritaient un rafraîchissement et un programme complémentaire d’activités pour attirer et inspirer une nouvelle génération de visiteurs.» FuturePlan vise à créer de nouvelles dispositions contemporaines pour le V&A et ses collections, tout en rétablissant une grande partie de l’architecture originelle du...

Tags : , , , , , ,

Disparition du marchand d’art britannique Leslie Waddington

Leslie Waddington, figure du marché de l’art britannique, s’est éteint lundi 30 novembre à Londres l’âge de 81 ans. Cet homme passionné, et internationalement reconnu dans la sphère artistique pour son connoisseurship, a rencontré, exposé ou côtoyé tous les grands artistes de l’après-guerre, apporté les œuvres des Américains à Londres et défendu les Anglais. Lié aux artistes Peter Blake, Agnes Martin, Jean Dubuffet, Josef Albers, Picasso, Tápies, Jean Arp ou encore Joan Miró et Fernand Léger jusqu’à Georg Baselitz, Leslie Waddington incarnait une certaine ère des galeries londoniennes et du marché de l’art, sans doute moins international et moins véloce. Leslie Waddington est né en 1936 à Dublin, après des études à la Portora Royal School de Enniskillen en Irlande du Nord et à l’École du Louvre, il a parachevé sa formation auprès de son père, Victor Waddington. Sa propre galerie a vu le jour en 1966, près de la Royal Academy of Arts et des Burlington Gardens. Il s’était associé au français Stéphane Custot il y a 5 ans pour tenir la galerie Waddington-Custot à Londres, qui représente depuis des années la Fondation Dubuffet avec la Pace Gallery, mais aussi Peter Blake ou Barry...

Tags : , , , ,

Échanges culturels entre la Russie et le Royaume-Uni

La National Portrait Gallery de Londres et la Galerie Tretiakov de Moscou lancent un partenariat culturel en échangeant certains des portraits les plus prisés du Royaume-Uni et de la Russie. L’échange marque le 160e anniversaire des deux musées et mettra en lumière quelques-unes des plus grandes pièces des deux pays. La Galerie Tretiakov enverra des portraits de personnalités telles que Léon Tolstoï, Piotr Ilitch Tchaïkovski, et Modest Mussorgsky à Londres, tandis que la National Portrait Gallery enverra ceux de William Shakespeare, Mary Wollstonecraft et Thomas Carlyle vers Moscou. Le prêt accordé par la galerie russe du portrait Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski par Vassili Perov est le seul portrait de l’écrivain connu et est à ce jour considéré comme un trésor national en Russie. Il ne fait presque jamais l’objet de prêt — la dernière fois qu’il a été présenté en Grande-Bretagne date de 1959, dévoilant l’importance de cet échange. Alors que la National Portrait Gallery a choisi de mettre l’accent sur des peintures de l’une des époques les plus prolifiques de la culture russe (environ 50 ans avant la révolution de 1917) avec les artistes Ilya Repin, Mikhaïl Vroubel, et Alexander Serov, les conservateurs de la Galerie Tretiakov ont choisi d’emprunter une large sélection de portraits de l’histoire britannique — dont Charles Dickens, Isaac Newton et Charles Darwin. L’exposition londonienne, intitulée « Russia and the Arts: The Age of Tolstoy and Tchaikovsky », se tiendra du 17 mars au 26 juin 2016. L’exposition russe, intitulée « Elizabeth to Victoria:British Portraits from the Collection of the National Portrait Gallery », se déroulera du 21 avril à 24 juillet...

Tags : , , , , , , , ,

Erik Bulatov au 3 Grafton Street à Londres

La galerie 3 Grafton Street à Londres présente une exposition de l’œuvre de l’artiste russe Erik Bulatov, intitulée «BOT» ouverte le 6 octobre jusqu’au 17 novembre 2015. L’exposition réunit plus de 30 peintures récentes de l’artistes, œuvres sur papier et dessins préparatoires, et marque son retour en Angleterre après sa première exposition personnelle dans la capitale anglaise qui avait eu lieu à l’ICA en 1989. Les œuvres présentées sont de parfaits exemples de la signature d’Erik Bulatov avec un mélange de couleurs vives et puissantes teintées du symbolisme russe et de l’imagerie politique. « BOT » a été monté par deux commissaires d’exposition:  Simon de Pury and Kasia Kulczyk, le premier exprime son enthousiasme : « Depuis que je travaille autour de ses œuvres, c’est-à-dire depuis la vente aux enchères révolutionnaire de Sotheby’s en 1988 en Russie – qui a marqué la première vente dans le pays depuis la révolution de 1917 – j’ai aimé son travail. » « BOT » signe le retour de l’artiste vers le public, qui a commencé son ascension avec son apparition au Guggenheim pour l’exposition «Russie!» tenue à New York en 2005, et à Bilbao en 2006. L’exposition a été accompagnée d’un discours de Bulatov le 5 octobre...

Tags : , , , , , ,

Ouverture de PAD London Art Fair

Du 14 au 18 octobre 2015, PAD London présente sa foire à Berkerley Square à Londres. La foire londonienne présente l’art du XXe siècle, du design et des arts décoratifs. Des galeries internationales venues d’Europe, du nord du continent américain et d’Asie se rejoignent pour dévoiler un important panorama d’œuvres à la vente. PAD caractérise la façon dont l’art moderne, la photographie, le design, les arts décoratifs et l’art tribal interagissent pour révéler des combinaisons uniques et créer les intérieurs les plus singuliers. Il s’agit d’une autre façon de collectionner. PAD revendique la diversité, l’authenticité et pour les connaisseurs, avec passion et compétence. Cette année encore, c’est 32 jurés qui décerneront le PAD Prize, sous le patronage du groupe de vins et spiritueux de Bernard Arnault, Moët Hennessy. Trois stands seront distingués dans trois catégories: arts décoratifs du XXe siècle, design contemporain et antiquités. Son cadre de charme est conçu pour inspirer les collectionneurs, les consultants d’art, les spécialistes des musées, décorateurs, concepteurs d’espaces, faisant de PAD un événement au rayonnement important. L’édition parisienne, PAD Paris, s’ouvrira elle au printemps...

Tags : , , , , ,

Ad.