« Alberto Giacometti »

Six expositions à voir à Venise pendant la Biennale

Du 13 mai au 26 novembre, le programme sera dense à Venise, à l’occasion de la 57e Biennale. Du « Merzbau musical » de Xavier Veilhan au projet social développé par Mark Bradford, petit tour d’horizon des vernissages à ne pas manquer. Cette année, la Biennale de Venise est orchestrée par une Française, Christine Macel, conservatrice au service Création contemporaine et prospective du Centre Pompidou. L’événement a pour thème « Viva Arte Viva ». Il témoigne de la capacité des artistes « à créer leurs propres univers et à injecter de la vitalité dans le monde », selon les mots de Paolo Baratta, président de la fondation Biennale de Venise. Cette foi en l’art et en l’avenir, c’est bien Baratta qui l’a souhaitée, après une belle mais austère cuvée 2015, sous le commissariat d’Okwui Enwezor (« All the World’s Futures »). Parallèlement, la cité lacustre accueille nombre d’expositions, des pavillons nationaux aux accrochages annexes. C’est à voir, à écouter, à réfléchir…   Pavillon français : un studio d’enregistrement d’un nouveau genre Cette année, le pavillon français de la Biennale de Venise est assuré par Xavier Veilhan, épaulé par les commissaires Lionel Bovier (directeur du MAMCO de Genève) et Christian Marclay (plasticien et musicien). Veilhan succède à Céleste Boursier-Mougenot et met en œuvre un projet intitulé « Merzbau musical », jouant sur les volumes et les décors de l’espace du pavillon français, en s’inspirant de l’univers du studio d’enregistrement. Le titre de l’exposition est un clin d’œil à Kurt Schwitters, son Merzbau consistant en une construction habitable de dimension variable constituée d’objets trouvés. Ce projet, dont le nom initial aurait dû être Cathédrale de la misère érotique, avait été commencé à Hanovre et poursuivi à Oslo puis à New York tout au long de la vie de l’artiste. Dans le pavillon français, Xavier Veilhan met à disposition du public toutes...

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Le pavillon suisse de la Biennale de Venise : un hommage à Alberto Giacometti

Trois artistes, le duo formé par Teresa Hubbard et Alexander Birchler, ainsi que la sculptrice Carol Bove, rendrons hommage au sculpteur Alberto Giacometti durant la Biennale de Venise, à travers l’exposition « Women of Venice ». Exposées dans le pavillon suisse construit par Bruno Giacometti, frère d’Alberto, les œuvres ont été créées spécialement pour la Biennale 2017. Teresa Hubbard et Alexander Birchler présenterons un documentaire inédit sur Flora Mayo, artiste et maîtresse de l’artiste, tandis que Carol Bove offrira un ensemble de nouvelles sculptures inspirées des groupes de personnages du...

Tags : , , , , , ,

Décès du collectionneur franco-américain William Louis-Dreyfus

Le célèbre collectionneur d’art milliardaire franco-américain William Louis-Dreyfus vient de mourir à l’âge de 84 ans le 16 septembre dernier. Sa fortune personnelle s’élèverait à 3.4 Mrds $. Ce philanthrope, homme d’affaires et père de la lauréate de l’Emmy-Award, l’actrice Julia Louis-Dreyfus, détenait une collection évaluée à 50 M$, se composant de pièces de Jean Dubuffet, Helen Frankenthaler et Alberto...

Tags : , , , , , ,

Le pavillon suisse de la 57e Biennale de Venise rend hommage à Alberto Giacometti

En 2017, l’exposition du pavillon suisse pour la 57e Biennale de Venise, du 13 mai au 26 novembre, sera curatée par Philipp Kaiser et rendra hommage à Alberto Giacometti (1901-1966). Intitulée « Women of Venice », cette exposition de groupe sera axée sur l’héritage contemporain du sculpteur, qui a toujours décliné les invitations pour représenter la Suisse à Venise.  Alberto Giacometti, qui est né à Borgonovo dans le canton des Grisons, se définissait lui-même comme un artiste international et refusait toujours d’être assimilé à une identité nationale. Même lorsque le nouveau pavillon suisse fut construit par son frère, l’architecte Bruno Giacometti, en 1952, Alberto, qui avait été invité à y montrer ses œuvres, suggéra qu’un autre artiste expose à sa place.  En 1956, il consentit finalement à présenter, dans le pavillon français, un ensemble de sculptures nommé « Femmes de Venise ». Alberto Giacometti a été désigné par le Grand Prix de la Sculpture à Venise en 1962, quelques années avant sa mort, en signe d’une reconnaissance...

Tags : , , , , , , , , ,

Vingt ans d’amitié avec Giacometti chez Artcurial

En parallèle de la Biennale des Antiquaires, Artcurial propose le mercredi 14 septembre à Paris la vente Brollo, exposée au public à partir du 7 septembre. Seize pièces de mobilier en bronze, dont trois d’Alberto Giacometti sont présentées, mais aussi des études préparatoires en plâtre ou des prototypes. On trouve par exemple une paire de fauteuils à tête de lionnes signées Diego Giacometti et estimées entre 150.000 et 200.000 €. Peu de temps après le décès de son frère, Diego rencontre le couple Eliane et Daniel Brollo avec lequel il nourrira une amitié de 1965 à 1985. Durant cette période, Diego développe un bestiaire familier qui orne ses meubles. Il aime à représenter les petites souris, comme sur les deux tabourets de coiffeuse (estimés de 200.000 à 300.000 €). De nombreuses pièces ont été acquises directement par les collectionneurs, à qui l’artiste avait également donné des pièces. La collection comprend des luminaires, chaises, fauteuils, tables, tables basses et objets, dont une paire de chandeliers à deux têtes de cheval ou encore un chat maître d’hôtel en bronze, estimé entre 50.000 et 70.000...

Tags : , , , , , , ,

Ad.