« Accra »

Nana Oforiatta-Ayim : un nouveau modèle pour l’art contemporain

À l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Ghana, la capitale du pays, Accra, accueille un nouvel espace polyvalent d’art contemporain. ANO ambitionne de devenir le hub de la scène artistique montante de la ville. Entretien avec Nana Oforiatta-Ayim, écrivain, historienne d’art, cinéaste et fondatrice d’ANO.   Que signifie ce nom, ANO ? Il vient en fait du mot ghanéen pour dire « grand-mère ». Au Ghana, « grand-mère » ou « vieille femme » est une métaphore de la connaissance et de la sagesse. ANO concerne aussi beaucoup la mise en avant d’histoires culturelles cachées ou encore non racontées, ainsi semble-t-elle être une métaphore très réussie pour cela. De plus, en espéranto, cela signifie « appartenir ». Quand j’ai commencé à travailler dans les arts, l’art africain était très en marge, donc il s’agit aussi de prendre part au discours global et d’occuper notre place. Comment est née l’idée de ce nouvel espace d’art ? L’année dernière, j’ai aidé à créer une galerie appelée Galerie 1957, à l’Hôtel Kempinski au Ghana. J’avais toujours en tête le besoin d’espaces permanents, mais là j’en ai compris la nécessité pragmatique. Donc, plus d’espace pour vendre de l’art, pour inviter également les collectionneurs et pour donner aux artistes une occasion de s’établir et de devenir rentable. L’espace de l’hôtel était assez limité, beaucoup de gens sont très intimidés à l’idée d’entrer dans un hôtel cinq étoiles. Alors, nous qui avions travaillé davantage sur le contenu et le récit auparavant, avons aujourd’hui fait entrer en jeu l’idée du développement et même du profit. Quels sont vos projets pour ce nouveau lieu ? Ce lieu sera dédié aux expositions, spectacles et projections, mais ce sera également un espace convivial pour réunir la communauté artistique du Ghana. Ainsi, il y a une bibliothèque et un...

Tags : , , , , , , ,

Une nouvelle galerie au Ghana 

Une nouvelle galerie ouvrira ses portes le 6 mars 2016 à Accra (Ghana) : la galerie 1957. Fondée par le collectionneur Marwan Zakhem, la galerie a engagé Nana Oforiatta Ayim au poste de directrice artistique. Avec une programmation plutôt axée vers l’art contemporain du Ghana, la galerie va notamment travailler avec les artistes Serge Attukwei Clottey, Zohra Opoku, Jeremiah Quarshie ou Yaw...

Tags : , , , , ,

Ad.