Sans bâtiment, la Collection Lambert expose dans un prison

 Avignon  |  1 juillet 2014  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

La Collection Lambert en Avignon accueille depuis le 18 mai et jusqu’au 25 novembre 2014 l’exposition « La disparition des lucioles ». Ce titre poétique est inspiré d’un article éponyme de Pier Paolo Pasolini écrit en 1975, dans lequel le réalisateur et écrivain déplorait la disparition d’une époque.

La particularité de cette exposition est qu’elle n’a pas lieu dans les locaux habituels de la Collection, mais au sein de la Prison Sainte-Anne, qui jouxte les Palais des Papes. Effectivement, ces derniers sont fermés durant l’été 2015 afin d’être rénovés et étendus pour accueillir un don de 556 œuvres appartenant à la collection Yvon Lambert.

Les locaux désaffectés — depuis près de 10 ans — de la Prison Sainte-Anne offrent ainsi un écrin original et poignant pour les œuvres de Kiki Smith, Xavier Veilhan et Andy Warhol. Ces œuvres, dont le dénominateur commun est le traitement des thèmes de l’enfermement, de la solitude ou de l’amour, sont issues de la collection privée d’Enea Righi et de prêts réalisés auprès de collections privées et publiques.

Tags : , , , ,

Ad.