Le Forum d’Avignon 2012 s’achève sur trois appels pour espérer de la culture

   |  21 novembre 2012  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Avignon, le 21 novembre 2012, Art Media Agency (AMA).

La cinquième édition du Forum d’Avignon s’est achevée sur un triple appel : la culture est un atout pour nos économies, le soutien individuel et collectif aux créateurs doit être renforcé, la culture doit être placée au cœur du projet européen.

Pour Aurélie Filippetti, la culture « doit être replacée au cœur même du rebond économique et du redressement de notre pays ». Elle a été trop longuement négligée, mais il est temps d’en faire un atout, à la fois pour la France et l’Union européenne. Car il va de soi qu’il n’y a « pas de redressement productif sans redressement créatif ».

La ministre étaye son plaidoyer pour justifier l’implication de l’État dans la culture, comme l’indique le communiqué de presse de l’événement, en faisant d’importantes annonces : « lancement d’une mission conjointe entre l’IGAC (Inspection générale des Affaires culturelles) et l’IGF (Inspection générale des finances) de méthodologie et de préfiguration de l’impact de l’économie de la culture en France, rédaction d’une loi d’orientation pour la création, plusieurs mesures de soutien pour le financement des entreprises culturelles, le statut de JEI (jeune entreprise innovante) pour les développeurs de jeu vidéo, désaccords de numérisation des œuvres indisponibles, et soutien au mécénat qui ne doit pas être considéré comme un palliatif, mais comme un engagement citoyen, s’appuyant sur une “charte éthique” ».

À la fin de ce forum d’Avignon, la culture est apparue comme une forme d’espoir, luttant contre la résurgence du fanatisme aux quatre coins du monde. La diversité culturelle est une valeur qui doit être défendue. Contrairement à ce que certains le prétendent, « le potentiel numérique des générations numériques est une chance ». Toutefois, il ne faut pas tout confondre : « la créativité n’est pas de la création et toute création n’est pas culture ». L’intégration des nouvelles technologiques au processus de création et à la défense de la culture est un atout non négligeable. Enfin, dans cette période de troubles au sein de l’Union européenne, « la culture doit être placée au  cœur du projet européen ».

Tags : , , , , , ,

Ad.