« Art is the Answer! », à la fondation Boghossian

   |  13 avril 2012  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Bruxelles, le 12 avril 2012, Art Media Agency (AMA).

La fondation Boghossian, installé à la villa Empain à Bruxelles, présente jusqu’au 2 septembre 2012 l’exposition « Art is the Answer! », consacrée à la scène artistique contemporaine libanaise.

Selon le communiqué diffusé par la Fondation, il a fallu attendre les années 2000 pour que les artistes orientaux puissent communiquer avec les dynamiques artistiques occidentales. L’art permet aujourd’hui, néanmoins, d’exprimer et d’illustrer les frustrations des peuples face à l’instabilité. Cette activité artistique et culturelle suscite l’intérêt des occidentaux et contre-balance la peur issu du terrorisme. Le Liban affirme sa particularité. Préservée de la guerre dans les années 1960, mais dévastée par elle entre 1975 et 1990, Beyrouth est aujourd’hui encore en reconstruction. Les artistes évoquent alors souvent les dégâts de la guerre et participent au devoir de mémoire. Ils sont en première ligne en 2006, au moment de la guerre de trente-trois jours menée par Israël, réalisant des œuvres sur tous les supports, exposées dans le monde entier. L’ouverture en 2009 du Beirut Art Center, et celle en 2010 du Beirut Exhibition Center, sonnent comme un retour au calme dans la capitale libanaise.

C’est cette histoire que retrace « Art is the Answer! », avec des œuvres de Ziad Abillama,
Ziad Antar, Ayman Baalbaki, Mohamad-Said Baalbaki, Chaza Charafeddine, Zena el Khalil, Fouad Elkoury, Najla el Zein, Hiba Kalache, Karen Kalou, Nadim Karam , Abdulrahman Katanani, Taline Kechichian ou encore Alfred Tarazi. Les stylistes et designers Karim Chaya, Karen Chekerdjian, Nada Debs, Milia Maroun, Wyssem et Cécile Nochi ou Ranya Sarakbi sont également au programme. Par ailleurs, un diptyque du photographe français Franck Christen, Cèdres, Bcharré (2002), prêté par la galerie Kettaneh Kunigk de Beyrouth, fait figure d’œuvre de bienvenue pour ces artistes libanais.

Un catalogue signé par l’historien de l’art Gregory Buchakjian sera disponible à la vente. L’exposition est par ailleurs soutenu par Art Brussels et la Beirut Art Fair. Enfin, elle donnera lieu à trois journées de rencontres internationales, les 24, 25 et 26 avril 2012, avec pour thème l’art comme « réponse créative aux conflits ».

Tags : , , , , , , ,

Ad.