La jeunesse et le talent à Art Paris Art Fair

 Paris  |  1 avril 2017  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

La section Promesses d’Art Paris Art Fair 2017 est composée de douze jeunes galeries (moins de six ans) du monde entier. L’Afrique étant invitée d’honneur de cette édition, de nombreux jeunes talents du continent sont présentés, mettant l’accent sur sa riche production artistique.

La galerie Cecile Fakhoury (Côte d’Ivoire) expose trois artistes africains ayant quitté le contient : Jems Robert Koko Bi (Côte d’Ivoire), Sadikou Oukpedjo (Togo) et Dalila Dalléas Bouzar, lauréate du Prix l’Art est Vivant 2017. 50 Golborne Gallery (Londres), quant à elle, présente trois artistes africains émergents : Wura-Natasha Ogunji, Olalekan Jeyifous et Emo de Medeiros. Les oeuvres de Wura-Natasha Ogunji et de Olalekan Jeyifous ont pour source commune leur relation personnelle avec l’héritage africain, qu’ils manifestent de manière contrastée ; le travail d’Emo de Medeiros crée un lien  étonnant entre les cultures africaine et pop. La galeriste Pascale Revert explique : « Ces artistes sont totalement contemporains, même si leurs antécédents et leurs langues diffèrent de ceux du visiteur ; ils parlent tous de ce moment de notre histoire, la post-mondialisation, à leur manière, qui est totalement pertinente et doit être entendue. »

Ses confrères londoniens, Tiwani Contemporary, dévoilent le travail de Gareth Nyandoro dont les toiles mixed-media s’inspirent des marchés locaux de Harare. Les deux autres artistes présentés par la galerie sont Virginia Chihota et Délio Jasse. La galerie Tyburn (Londres) expose quant à elle les sculptures murales de Moffat Takadiwa fabriquées à partir d’objets de récupération se rapportant à l’hygiène — seringues, dentifrices, brosses à dents. Cet emploi critique d’objets résiduels dénonce les sommes extravagantes dépensées pour l’importation de ces produits alors que la nourriture manque parfois. La galerie expose également les photos de Mohau Modisakeng et la jeune sensation Kudzanai-Violet Hwami.

Enfin, le stand de la galerie SODA (Bratislava) dévoile la production artistique slovaque. Le stand porte sur la définition de la nouvelle culture visuelle née au cours des années 60-70 avec des travaux de Stano Filko, Lucia Tallova et Jaroslav Varga.

Tags : , , , , ,

Ad.