Le Van Gogh Museum vend ses services aux collectionneurs

 Amsterdam  |  7 juin 2016  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Le Van Gogh Museum a trouvé un moyen de réunir de nouveaux fonds : conseiller les collectionneurs. Une initiative originale qui pourrait permettre à l’institution de pallier la perte de nombreuses subventions publiques.

L’institution s’adresse ainsi à des entreprises, à d’autres institutions publiques, mais aussi à des collections privées en proposant une activité de conseil dans la conservation et le management muséal. Trouver de nouveaux fonds est un défi constant pour les musées, surtout dans le contexte économique actuel. S’ils ont l’habitude de partager leurs collections et les connaissances liées à ces collections, l’utilisation commerciale de ces compétences reste encore tabou dans le milieu. Un nouveau service qui est l’issue d’un projet pilote initié depuis deux ans et dont le dispositif prévoit que les employés du musée passent entre 5 et 10 % de leur temps de travail à prodiguer ces nouveaux services, concernant notamment les programmes éducatifs. Si la demande est forte, des postes seront créés. Adriaan Dönszelmann, directeur du musée Van Gogh, ne voit pas de problèmes éthiques mais au contraire un moyen de conseiller des collectionneurs sur le marché de l’art, dont les acquisitions, pourraient être montrées dans les musées. Un autre exemple de partenariat public/privé cette fois à l’initiative du secteur public.

Un nouveau modèle de financement qui tombe à point nommé pour compenser la diminution des subventions publiques reçues par le musée (-7M€ par an), soit 20 % du budget total du musée.

Tags : , , , , , ,

Ad.