La Galerie Max Hetzler ne travaille plus avec Mona Hatoum

 Berlin  |  6 juin 2016  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

La galerie Max Hetzler (Berlin, Paris) ne travaillerait plus avec l’artiste britannique Mona Hatoum.

Née à Beyrouth en 1952, Mona Hatoum vit et travaille entre Londres et Berlin. D’origine palestinienne, elle quitte le Liban en 1975 pour Londres où elle se forme et s’installe. Son œuvre explore de nombreux thèmes relatifs à des problématiques sociales et politiques comme la question de la violence faite aux femmes. Son oeuvre utilise différents médiums et explore constamment de nouveaux territoires. D’abord centrée sur la performance et la vidéo dans les années 1980 qui marquent le début de sa carrière, elle s’est orientée dès les années 1990 vers la pratique de la sculpture, du dessin, ou encore de l’installation. Inspirée par le cinétisme et la phénoménologie, elle utilise des matériaux bruts pour ses créations. Une grande exposition lui a été consacrée au Centre Pompidou en 2015.

Actuellement, la galerie présente deux expositions dédiées à Edmund de Waal, du 29 avril au 16 juillet 2016, dans ses deux espaces berlinois, ainsi qu’une exposition de l’artiste Jérémy Demester dans son espace parisien, au 57 rue du Temple.

Tags : , , , , , ,

Ad.