Résultat des ventes à Art Basel Hong Kong

 Hong Kong  |  25 avril 2016  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

L’édition 2016 d’Art Basel Hong Kong s’est conclue sur un nouveau succès. Une issue pourtant incertaine compte tenu du contexte, propice à l’inquiétude, et du ralentissement économique en Chine qui a plombé le marché de l’art chinois de 23 % en 2015 (selon le rapport Tefaf 2016).

Non seulement les ventes se sont maintenues mais elles ont même progressé de façon spectaculaire pouvait-on entendre chez certains des 239 galeristes exposants à la foire. Si le nombre de visiteurs a sensiblement diminué, cela n’a cependant pas eu de répercussion sur les ventes et certaines galeries annoncent avoir vendu la quasi-totalité des œuvres proposées à la foire. L’une des meilleures ventes a été réalisée par la Cardi Gallery (Londres, Milan) pour une œuvre de Cy Twombly, vendue pour 10 M$. La Pace Gallery (New York) a vendu 19 œuvres dont quatre de Robert Rauschenberg. Dominique Lévy (New York, Londres, Genève) a vendu un Rudolf Stingel pour 1.9 M$, Lehmann Maupin (New York, Londres, Hong Kong) six œuvres de Tracey Emin. Hauser & Wirth a vendu des œuvres de Mark Bradford, Alexander Calder Morning Cobweb (1967), ou encore la monumentale sculpture en bronze de Louise Bourgeois Spider Couple (2003). David Zwirner (New York) a vendu cinq œuvres de Michaël Borremans, dont The Shaker, pour 1.6 M$ et un tableau de Luc Tuymans pour le même montant.

Une édition 2016 aux allures de millésime pour Art Basel Hong Kong, même si les exposants parlent plus d’un soulagement que d’une véritable euphorie.

Tags : , , , ,

Ad.