« L’art et la machine » au musée des Confluences

 Lyon  |  18 septembre 2015  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

L’exposition « L’art et la machine » ouvrira ses portes du 13 octobre 2015 au 23 janvier 2016 au musée des Confluences, à Lyon. La jeune institution propose une exposition thématique transversale riche d’œuvres issues de 44 musées européens.

Cette exposition exploite un aspect récurrent de l’histoire de l’art : la vision des artistes, toute discipline confondue, sur la machine, l’industrie, jusqu’aux technologies électroniques contemporaine. C’est 170 œuvres qui seront réunies sur un vaste espace de 1500m2 au sein de l’institution lyonnaise, inaugurée le 20 décembre 2014 dernier. Des installations ponctueront le parcours du visiteur, qui s’achève de façon emblématique par l’installation Méta Maxi (1987) de Jean Tinguely, peintre et sculpteur suisse qui avait imaginé des machines à dessiner, les Méta Matics dès 1954. Cela n’est pas sans rappeler les objets oniriques de César ou Duchamp, mais aussi la camera obscura et les planches de l’Encyclopédie, que l’on retrouve au cours de l’exposition. Des projections grand format d’extraits d’Hugo Cabret de Scorsese, l’arrivée d’un train en gare de la Ciotat de Louis Lumière, côtoient les toiles Monet, Kupka, Léger, ainsi que des hélices et des machines à vapeur. Des photographes comme Alfred Stieglitz ou Germaine Krull sont également présentés. Un cinéma drive-in anime aussi le parcours.

C’est un regard antagoniste posé sur ce lien entre art et machine, synonyme de technique et naturellement appréhendé comme étant aux antipodes de la création. La machine, à la fois adulée, redoutée, fascine et repousse, mais elle fut et demeure une source d’inspiration, et permit à tous ces artistes de créer de nouvelles formes artistiques que le musée des Confluences propose de découvrir ou de redécouvrir.

Tags : , , , ,

Ad.