La moitié des œuvres d’art sur le marché seraient des faux

 Genève  |  15 octobre 2014  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Yan Walther, le directeur du Fine Art Expert Institute (FAEI), a estimé que plus de la moitié des œuvres d’art en circulation sur le marché sont des faux.

Yan Walther va plus loin. Il déclare que la plupart des experts estiment qu’environ 50% des œuvres sont faux, que la sous-estimation est globale, aussi « nous pouvons conclure en disant que 70 à 90% des œuvres que le FAEI voit sont des faux ». Le FAEI est un institut basé aux ports francs de Genève, qui demande jusqu’à 15.000 CHF pour vérifier l’authenticité d’un tableau, en utilisant des techniques telles que la datation au radiocarbone et la réflectographie infrarouge.

Dans un monde de l’art où de plus en plus d’importantes sommes d’argent circulent, de plus en plus de criminels cherchent à faire de l’argent en copiant des œuvres d’artistes, et les services d’experts tels que Yann Walther se trouvent être en forte demande. Il souligne que « jusqu’à maintenant, vous pouvez acheter des œuvres à 10 M€ sans documentation suffisante », ce qui influe directement sur le pourcentage élevé de faux en circulation.

Tags : , , , ,

Ad.