Le Liban sera présent à la Biennale de Venise même sans pavillon

   |  27 avril 2011  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Venise, le 27 avril 2011, Art Media Agency (AMA).

Il n’y aura pas de pavillon libanais à la 54ème Biennale de Venise. Le projet « Le Liban : un état d’esprit » n’a pas plu à de nombreux libanais travaillant dans le domaine culturel.

Le commissaire libanais Georges Rabbath avait annoncé fin 2010 que le Liban aurait pour la deuxième fois son pavillon à la Biennale de Venise. Huit artistes devaient être exposés dont deux avaient été désignés après la déclaration. Certains d’entre eux feront partie du nouveau projet tels que Ricardo Mbarkho, Shawki Youssef, Cornelia Krafft, Etel Adnan et Annabel Daou.

Georges Rabbath a effectivement annoncé que même sans pavillon le Liban serait présent à la biennale. Dans l’espace réservé au Danemark ainsi que dans d’autres lieux, le projet « Le Liban : un état d’esprit » se présentera sous la forme de performances dont le sujet sera celui de nouveaux amendements pour la constitution libanaise. Ceux-ci seront inventés par les spectateurs. Le but est d’initier l’idée d’une constitution ou de prendre conscience que cela est impossible.

Le système de la biennale est très controversé car on accuse les organisateurs de favoriser les pays riches et plus particulièrement l’occident. La biennale se veut être un des évènements les plus représentatifs de la scène internationale mais ne le serait pas tant que ça.

Tags : , , , , , , , ,

Ad.