Disparition de l’artiste Frédéric Bruly Bouabré

 Abidjan  |  29 janvier 2014  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Frédéric Bruly Bouabré est décédé le 28 janvier 2014 à Abidjan. Il était âgé de 91 ans. La nouvelle a été communiquée par le galeriste parisien André Magnin, qui suivait attentivement son parcours. Frédéric Bruly Bouabré est principalement connu pour son œuvre graphique et picturale.

C’est à partir de sa participation en 1989 aux « Magiciens de la terre », au Centre Pompidou et à la Grande Halle de la Villette à Paris, qu’il commence à acquérir une reconnaissance internationale. Les expositions et les présentations de son travail se succèdent alors, à l’instar de : « Worlds Envisioned : Alighieroe Boetti and Frédéric Bruly Bouabré » au Dia Center For the Arts de New York et à l’American Center (1994-1995) ; de la Documenta 11 de Cassel (2002) et de la 55e Biennale de Venise (2013).

Frédéric Bruly Bouabré est né vers 1923 à Zéprégühé (Côte d’Ivoire). Artiste protéiforme, il était à la fois penseur, philosophe, poète et conteur. Poussé par une véritable ambition encyclopédique, il désirait tout cataloguer, tout expliquer, dans l’ensemble des domaines du savoir. Il est notamment à l’origine de l’invention d’un alphabet, l’« alphabet bété ». Il cherchait le moyen de transmettre le savoir de son peuple. Cette entreprise a d’ailleurs attiré l’attention du célèbre savant Théodore Monod.

Tags : , , , ,

Ad.