Flop : un vase chinois revendu la moitié de son prix record

   |  16 janvier 2013  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Londres, le 16 janvier 2013, Art Media Agency (AMA).

Il y a deux ans, au cours d’une vente aux enchères, un vase chinois était adjugé au prix record de 62 M€. L’acquéreur n’ayant jamais réglé le paiement, le vase a été récemment remis en vente et revendu pour la moitié du prix originel.

Le trésor en question est un vase de porcelaine du XVIIIe siècle, finement décoré, probablement réalisé pour l’Empereur Qianlong. Trouvé au cours d’une liquidation, il est ajouté à la sélection d’une vente d’antiquités organisée le 11 Novembre 2010 chez Bainbridges, West London. Adjugé à plus de cinquante fois son estimation initiale, la maison de ventes cesse tout commentaire devant l’absence de paiement, plusieurs mois après la vente. Les propriétaires ont donc revendu la pièce à un autre acheteur, pour une somme non révélée, entre 24 et 30 M€.

Cette transaction privée s’est faite par l’entremise de la maison londonienne Bonhams. Le vase a été exporté ; le nouveau propriétaire a été identifié comme un collectionneur asiatique. « C’est le bon prix, explique le marchand Roger Keverne dans une interview. C’est le chiffre que la plupart des gens étaient prêts à mettre lors de la première mise aux enchères. Ce vase a été vendu à sa vraie valeur. »

Tags : , , , , , , ,

Également à  :

    Ad.