Comment les records de ventes sont-ils réalisés ?

   |  6 novembre 2012  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Londres, le 6 novembre 2012, Art Media Agency (AMA).

Blouin Artinfo s’intéresse à la façon dont sont établis les records lors d’une vente aux enchères. Il s’avère en effet que les chefs-d’œuvre rassemblés lors d’une même vente jouent un rôle sur le prix des uns et des autres. Cette théorie s’appuie sur les résultats de la vente des toiles de maîtres anciens, à Chistie’s Londres, en juillet 2012.

Ainsi, Blouin Artinfo révèle, en s’appuyant sur les chiffres de la vente de Christie’s, que les tableaux présentés en juillet ont établi de nouveaux records, là où personne ne s’y attendait. Alors qu’ils ne partageaient aucune caractéristique — différents peintres, thèmes, époques, état, publicités reçues —, les tableaux se sont étrangement très bien vendus.

L’article revient en premier lieu sur les ventes qui ont marqué l’événement et reflètent parfaitement le phénomène. The Lock, fait partie d’une série de peintures réalisée par John Constable. L’œuvre a toujours été admirée et reconnue par le public. Précédemment vendue pour 21,1 millions de dollars en 1990 — record pour l’artiste à l’époque —, la toile fut cette fois-ci vendue pour 35,4 millions de dollars, alors qu’elle était estimée à 31,4 millions de dollars. Elle aurait pu s’envoler pour bien plus s’il n’y avait pas eu de « garantie » de la part d’une tierce personne, se proposant d’acheter l’œuvre si celle-ci n’était pas vendue. Étrangement, le cas de l’œuvre de Lorenzetti est tout à fait différent, puisque son prix ne fut pas artificiellement monté, qu’aucune publication n’avait été faite avant la vente chez Christie’s et que le Christ Between Saint Paul and Saint Peter n’avait fait l’objet d’aucune restauration au cours du XXe siècle. Pourtant, cette toile, en très bon état, a été l’objet de nombreuses convoitises, de par sa rareté et son caractère nouveau. Elle fut en effet vendue pour 8 millions de dollars, le triple de son estimation de 2,4 millions de dollars. Ainsi, Blouin Artinfo révèle que « découverte, rareté et splendeur pure » sont les maîtres mots d’une vente réussie. Cela s’applique parfaitement au peintre allemand Pieter Saenredam, spécialisé dans les intérieurs d’églises. Son œuvre, vendue en juillet chez Christie’s, a une histoire bien particulière puisqu’après avoir été vendue sous d’autres initiales — J. Saeredam — le doute s’était établi quant à l’identité du peintre. En 2011, elle a failli être vendue pour un prix moindre, car Christie’s pensait qu’il ne s’agissait que de l’œuvre d’un disciple de l’artiste. Finalement, elle s’est envolée pour 5,9 millions de dollars, plus de six fois son estimation.

Blouin Artinfo, continue sur sa lancée en précisant que même les toiles n’ayant pas établi de nouveaux records se sont elles aussi mieux vendues qu’à l’habitude. Pour ne citer que celle-là, la toile de Willem Van de Velde le Jeune représentant des bateaux de pêche allemands et un navire de guerre anglais fut vendue pour 6,4 millions de dollars. Même les œuvres « banales » — pas spécialement bien peintes et dont la restauration n’est pas parfaite — ont réussi à se vendre au-dessus des estimations. Blouin Artinfo précise pourtant que ce phénomène ne se produit pas à chaque vente ou à chaque tableau. En effet, la pièce phare de la vente aux enchères du 4 juillet organisée par Christie’s ne s’est tout simplement pas vendue. David avec la tête de Goliath réalisée par Guido Reni, bien qu’ayant établi un précédent record lors de sa vente en 1985 pour 3,8 millions de dollars, n’a cette fois-ci pas pris preneur, la faute sans doute à la mauvaise restauration de la toile : « couleur plus claire et mystère disparu ».

Blouin Artinfo tire alors de cet échec une leçon que tous les acheteurs de tableaux anciens devraient retenir : il ne faut pas trop nettoyer une peinture et il ne faut surtout pas croire que l’enthousiasme d’une génération pour une œuvre sera aussi ressenti par la prochaine. Enfin, il ne faut pas non plus espérer que les grands maîtres d’aujourd’hui feront toujours autant d’émules dans les années à venir.

Tags : , , , , ,

Également à  :

    Ad.