Chefs-d’oeuvre africains et océaniens en vente chez Christie’s

   |  30 octobre 2012  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

Paris, le 30 octobre 2012, Art Media Agency (AMA).

Le 11 décembre 2012, Christie’s Paris mettra en vente des chefs-d’œuvre de l’art africain et océanien estimés entre 4 et 6 millions d’euros.

Parmi les objets proposés on note la présence d’un reliquaire Nkundu estimé entre 2.000.000 et 3.000.000 €, originaire d’Afrique centrale et provenant de la collection de l’artiste peintre bruxellois Jean Willy Mestach, surnommé « L’Œil du Sablon ». Il a conservé cette pièce rare et remarquable dans sa collection pendant près de cinquante ans. Le communiqué de presse fourni par Christie’s accentue la rareté de cet objet en précisant que les seuls exemplaires connus sont conservés au Musée royal de l’Afrique Centrale à Tervuren (Belgique) et au Musée du Quai Branly, à Paris (France).

La maison parisienne précise qu’un ensemble de chefs-d’œuvre miniatures de Nouvelle-Guinée provenant de la Jolika Collection du Fine Arts Museums of San Fransisco sera également proposé à la vente. Il s’agit de divers petits bijoux et amulettes mis aux enchères sous le titre de Micromégas — clin d’œil volontaire au conte de Voltaire. Ces œuvres d’art révèlent la virtuosité du talent des artistes de Nouvelle-Guinée. On remarque notamment une sacoche à amulettes estimée entre 50.000 et 70.000 €, une Tête Wosera estimée entre 20.000 et 30.000 €, ainsi qu’un exceptionnel appuie-tête provenant des îles Tami en Papouasie, estimé quant à lui entre 100.000 et 150.000 €.

Tags : , , , , , , , ,

Également à  :

    Ad.