Lillian Bassman, photographe de mode et d’art, décède à l’âge de 94 ans

   |  15 février 2012  |  AMA  |  Tweet  |  LinkedIn

New York, le 15 février 2012, Art Media Agency (AMA).

La célèbre photographe de mode et d’art américaine est décédée lundi 13 février 2012 dans son appartement de Manhattan.

Née en 1917 à Brooklyn, elle grandit dans le Bronx. Après des études de stylisme, elle prend des cours du soir d’illustration de mode et montre son travail au célèbre directeur artistique d’Harper’s Bazaar, Alexey Brodovitch. Impressionné, Brodovitch la prend sous son aile et le magazine l’engage, en 1941, pour être l’assistante de son mentor. Lorsque, fin 1945, le magazine créé une adaptation pour les adolescentes — Junior Bazaar —, Lillian Bassman en devient la directrice artistique. Les années 40 et 50 dévoilent alors son travail au grand public. La photographe confiait au New York Times en 1997 : « Pour la publicité, j’ai photographié tout ce qui pouvait l’être : enfants, nourriture, alcool, cigarettes, lingerie, produits de beauté. »

Déçue par la mode des années 60, Lillian Bassman se consacre à ses projets personnels et abandonne la photographie de mode. En 1969, elle jette des centaines de photographies — le travail de toute une vie — dans des sacs-poubelle, qu’elle oublie quelque part dans sa maison. Ce n’est que dans les années 90 que ces images refont surface et que, devant l’insistance de Martin Harrison, historien et conservateur de photographies de mode, Lillian Bassman reprend ces travaux. Ses « réinterprétations » — comme elle les appelle — ont trouvé une nouvelle génération d’admirateurs.

Autodidacte, Lillian Bassman aura su se faire une place dans monde de la photographie de mode. Déjà lorsqu’elle était l’assistante de Brodovitch, la photographe avait commencé à se rendre régulièrement dans la chambre noire afin de développer des photos faites par le grand photographe de mode George Hoyningen-Huene. Par l’utilisation de mouchoirs, de gazes et d’eau de Javel, elle essayait de mettre en avant des zones sélectionnées et de jouer sur les tons. Son art était audacieux. En 1994, elle avait annoncé à B & W magazine être intéressée par « la création d’un nouveau genre d’image ; voir autre chose que ce que l’appareil photo pouvait montrer. »

Tags : , , , , ,

Également à  :

    Ad.